La Liiga et ses Bleus en chiffres (2)

C'est la trêve internationale avant les fêtes. Profitons-en pour faire le point en Finlande où sont engagés plusieurs de nos Bleus. Un point en chiffres.

AUVITU Yohann 140512 05264 : le nombre de points obtenus pour le moment par Kärpät qui a dernièrement subtilisé la première place du classement au HIFK. On pourrait parler en quelque sorte de retrouvailles puisque "l'hermine" d'Oulu a terminé première de la saison régulière lors des deux exercices précédents. Kärpät ne devance que d'un seul point le HIFK (63) de Yohann Auvitu alors que le Tappara Tampere (59) complète le podium.

60 : le Tappara Tampere a justement fêté son 60e anniversaire, c'était le 28 novembre dernier. Un anniversaire fêté comme il se doit par la "hache" de Tampere en disposant du HIFK 5-4 à l'occasion d'un duel au sommet. Et quel meilleur symbole que de voir Patrik Laine, un des phénomènes qui devrait régaler lors du prochain Mondial Junior, inscrire le but gagnant.

50 : dix de moins, le KooKoo de Kouvola a soufflé ses 50 bougies et en a profité pour créer son propre "Hall of Fame" avec 13 premiers membres. Le club d'Anthony Guttig, qui a mis fin en décembre à une mauvaise série de cinq défaites consécutives, est 12e mais possède le même nombre de points que Ässät (10e) placé dans le créneau des play-offs.

Chad Rau16 : le nombre de buts marqués par Chad Rau (photo ci-contre). C'est le meilleur total de la Liiga pour un joueur qui, rappelons-le, avait commencé la saison dernière en EBEL autrichienne avant de se voir proposer un contrat par SaiPa en fin d'exercice. Après avoir réalisé de très bons play-offs avec le club de Lappeenranta, l'attaquant américain confirme son talent. Une excellente trouvaille de SaiPa.

1200 : le nombres de parties en saison régulière disputées par Jan Latvala. Le coéquipier de Teddy Da Costa a franchi ce pallier le 5 décembre lorsque les Pelicans ont battu les Ilves de Tampere 3-2. 1200, c'est un record en Liiga détenu par ce défenseur qui affiche tout de même 43 ans au compteur. A ce petit jeu, Jan Latvala devance Erik Hämäläinen (1001), Marko Tuulola (942), ainsi que Ilkka Mikkola (900) qui lui est toujours en activité, capitaine de Lukko à 36 ans.

44 : en secondes, le temps qu'il a fallu à Juha Leimu, autre coéquipier de Teddy Da Costa qui a fait sensation, pour réaliser un coup du chapeau. Là encore, c'est un autre record décroché par un défenseur des Pelicans de Lahti. Le précédent record (50 secondes) datait de 1961 et appartenait à Erkki Suokko... qui n'en savait rien puisqu'il l'a appris par téléphone ! Juha Leimu est actuellement le défenseur le plus prolifique de la Liiga avec 24 points dont 13 buts.

9 : à la mi-novembre, le nombre de matches de suspension à l'encontre de l'ailier des Ilves Antti Tyrväinen à la suite d'une charge à la tête sur Kristian Kuusela. Tyrväinen intègre un peu reluisant top 10 de l'histoire, le premier (Ari Lähteenmäki) ayant obtenu en 1986 27 matches de suspension. Et vous vous doutez que Tyrväinen a depuis réintégré son équipe ? Et bien non ! L'ailier des "lynx" a finalement décidé de faire ses valises pour la Suède, acceptant une proposition de Färjestad la semaine dernière.

7 : et sept matches de suspension, cette fois-ci contre Teemu Lassila. Le 20 novembre, derrière sa cage, le gardien du TPS Turku avait totalement dépassé les bornes en touchant volontairement au visage Josh Gratton. Un acte qui aurait pu avoir de lourdes répercussions car le staff médical des Ässät avait pronostiqué de graves séquelles au niveau de la vue pour Josh Gratton. Fort heureusement, ce diagnostic s'est avéré trop pessimiste par rapport à la réalité puisque l'attaquant canadien est hors de danger même s'il doit encore patienter avant de réintégrer l'équipe.

4 : on le rappelle mais ils sont quatre Bleus à évoluer en Liiga cette saison. Mais aucun n'a été épargné par les petits bobos. Toutefois, ils ont tous retrouvé les glaces finlandaises. Dernier retour en date : celui de Yohann Auvitu, absent pendant un mois, au sein de la défensive de l'IFK Helsinki. Voici leurs statistiques :

Yohann Auvitu (HIFK / 2e) : 23 parties, 3 buts, 2 passes, 5 points, ratio de -2, 17'45" de temps de jeu moyen.
Teddy Da Costa (Pelicans / 9e) : 23 parties, 4 buts, 7 passes, 10 points, ratio de -7, 13'29" de temps de jeu moyen.
Antony Guttig (KooKoo / 12e) : 20 parties, 3 buts, 4 passes, 7 points, ratio de -3, 15'38" de temps de jeu moyen.
Charles Bertrand (Sport / 13e) : 26 parties, 8 buts, 9 passes, 17 points, ratio de 0, 19'14" de temps de jeu moyen.

BERTRAND Charles 130503 15640 : le nombre de buts en carrière inscrits en Liiga par Charles Bertrand à 24 ans. L'ailier parisien a joué successivement pour Lukko, TPS et effectue sa deuxième saison avec le Vaasan Sport. Très utilisé, Bertrand a marqué 3 buts à ses 5 derniers matches.

2 : en signant avec KeuPa HT, Valentin Claireaux connaît une deuxième expérience en deux ans en Mestis, le second échelon finlandais, après avoir débuté la saison avec les Ducs d'Angers. En 13 parties, Claireaux a distillé 4 passes alors que son équipe est 10e de Mestis. La saison dernière, l'attaquant des Bleus avait obtenu 21 points en 51 parties, alors sous les couleurs de LeKi.

212 000 : en euros, la dette fiscale de la société Jääkiekko Espoo Oy, qui possède l'équipe des Blues d'Espoo, après son dépôt de bilan. Ce club situé dans la deuxième ville de Finlande côtoie la Liiga depuis 23 ans mais son existence est sérieusement en danger. Le président de la Liiga Kimmo Rannisto a néanmoins précisé que cela ne pouvait remettre en cause la participation des Blues à l'exercice 2015-2016. Néanmoins, Jarmo Koskinen, président du club de hockey d'Espoo, a démissionné et le contrat de la superstar Kim Hirschovits - meilleur marqueur de la Liiga 2014-2015 - a été résilié pour créer de la liquidité. Une restructuration de l'organisation, une levée de fonds des supporteurs et l'intervention du groupe financier Yritysluotto.fi ont semble-t-il résorbé une bonne partie de la fuite. Les salaires de décembre ont d'ailleurs été versés plus facilement que ceux de novembre. On estime à 1 million d'euros la somme nécessaire pour que les Blues d'Espoo soient à l'abri d'une faillite. 

202 700 : en euros, la somme que versera la fédération finlandaise pour encadrer les familles les plus modestes durant l'exercice 2015-2016. C'est plus que la saison dernière (199 700 €). On évalue à 433 le nombre de familles qui bénéficient de cette aide qui existe depuis le printemps 2011 pour que cette discipline soit accessible à tous.

Noora Räty2 : elles sont deux gardiennes à évoluer sur le circuit masculin de la Suomi-sarja. Comme nous le précisions précédemment, on pouvait se douter que Noora Räty allait défier Meeri Raisänen face à face cette saison. Et ça n'a pas loupé. C'est Räty (KJT) qui l'a emporté 5-2 avec 36 arrêts contre Raisänen (D-Kiekko) devant 70 spectateurs certes, mais l'information a largement circulé dans les médias finlandais. Une gardienne parmi une équipe masculine, c'est un phénomène qui se développe. Alors l'une face à l'autre, il fallait bien que ça arrive !

18 : en années, la durée de la présidence de Kalervo Kummola à la tête de la fédération finlandaise. Kalervo Kummola a également été vice-président de la fédération entre 1990 et 1997. Son engagement au sein de la fédération coïncide avec une avancée significative du hockey finlandais, devenu sport numéro 1, discipline qui a glané 7 médailles olympiques et 23 médailles aux Championnats du monde sur les circuits masculin et féminin. Le mandat de celui qui a fêté son 70e anniversaire il y a un mois, également vice-président de l'IIHF depuis 2003, a pris fin le 28 novembre. C'est Harri Nummela (47 ans), personnage peu connu du grand public, qui a pris sa succession. Saku Koivu, évidemment bien plus populaire et qui a fini sa carrière au printemps 2014, reçoit une belle récompense en se joignant au conseil d'administration de la fédération.

18 : Bastien Maïa a finalement le même âge que la présidence Kummola. À 18 ans, le fils de Pierrick, joueur qui a fait le bonheur des Dragons de Rouen dans les années 90, constitue l'un des éléments les plus prometteurs du hockey français. Bastien Maïa a obtenu un cadeau de Noël avant l'heure puisqu'il s'est emparé d'une médaille d'or avec l'équipe de France U20 au dernier Mondial D1B la semaine dernière. Le jeune Rouennais fut d'ailleurs l'un des grands artisans de la montée en D1A, terminant meilleur marqueur de la compétition avec 11 points dont 6 buts. Évoluant sous l'uniforme du HIFK depuis ses 15 ans, Bastien Maïa est actuellement le deuxième meilleur marqueur de la section U20 de l'équipe d'Helsinki, qui évolue en Nuorten SM-Liiga, le plus haut échelon national chez les juniors. En 22 parties, Maïa totalise 12 buts et 12 passes et une excellente fiche de +13. Le HIFK U20 est actuellement 4e au classement.