Stéphane Da Costa définitivement de retour

Après une longue convalescence, Stéphane Da Costa est définitivement de retour dans une KHL plus que jamais disputée.

DA COSTA Stphane 140517 399Après avoir vu leur star offensive se blesser de nouveau après seulement neuf rencontres disputées à l'amorce de la saison régulière, le staff du CSKA Moscou a fait preuve de beaucoup de patience avant de lui donner le feu vert. Nous l'avions abordé précédemment sur Hockey Archives, sa convalescence avait nécessité une hospitalisation dans un centre spécialisé de Munich.

Le 19 décembre, soit trois mois tout juste après sa dernière apparition, Stéphane Da Costa a alors été aligné lors d'un match amical contre le Severstal de Tcherepovets alors que la KHL observait la trêve internationale. Résultat : une passe, un temps de jeu conséquent et un tir au but vainqueur. Malgré des tests probants, le staff de l'Armée rouge a poursuivi sa stratégie d'un retour progressif. Le centre tricolore n'avait joué que 6'56" contre l'Ak Bars le 23 décembre, puis 17'50" contre le Lada Togliatti deux jours plus tard, le jour de Noël. Et dimanche, il n'avait pas été aligné à Omsk.

C'est finalement mardi 29 que Stéphane Da Costa a semble-t-il réellement relancé sa saison. Aligné sur le premier trio aux côtes d'Aleksandr Radulov, le Parisien, qui a joué au total vingt minutes, a inscrit son premier but après son absence de trois mois, le dernier remontant au 13 septembre. Cela n'a malheureusement pas empêché le succès du Barys Astana (4-3) mais ce but devrait en appeler bien d'autres.


La locomotive du Lokomotiv

Avec 93 points, le CSKA est deuxième de la Division Tarasov, toujours malmené par une puissante équipe du Lokomotiv dont le rendement est surtout dû aux performances extraordinaires de son gardien. Aleksei Murygin a 29 ans, il n'a peut-être jamais disputé un Championnat du monde avec la Russie mais ses performances exceptionnelles l'ont propulsé sur le devant de la scène : 17 victoires, 95,5% de pourcentage d'arrêts et une moyenne de buts encaissés de 1,07. Et 11 blanchissages en 25 parties. Ne cherchez pas plus loin, c'est un record KHL, Murygin surpassant aux jeux blancs les performances (9) établies auparavant par Robert Esche et Vasily Koshechkin. Et nous n'en sommes qu'à mi-saison...

Le SKA Saint-Pétersbourg n'est "que" septième de la conférence ouest mais le détenteur de la Coupe Gagarine n'a pas l'intention de s'endormir derrière le peloton : le SKA compte 9 victoires à ses 10 derniers matches et la direction a procédé à un recrutement impressionnant en décembre. Sont venus prêter main forte à l'offensive pétersbourgeoise Steve Moses - le meilleur buteur du circuit la saison dernière avant une tentative ratée en Amérique du Nord - Sergei Shirokov, le Finlandais Jonas Enlund ainsi que Pavel Buchnevich, un des grands espoirs du pays et que beaucoup voyaient arriver l'année prochaine aux Rangers de New York. Mais le transfert de Buchnevich du Severstal au SKA ne va-t-il pas compliquer les choses ?

À l'est, la conférence est menée par l'Avangard Omsk qui a une carotte devant les yeux : son sponsor Gazprom Neft a promis que le club percevrait 375 millions de roubles (5 millions d'euros) en cas de victoire en Coupe Gagarine ! Mais la lutte est serrée dans la Division Chernyshev avec le Sibir de Novossibirsk, l'Admiral Vladivostok et le Salavat Yulaev d'Oufa. 

Quant au Metallurg Magnitogorsk, les renards mènent la Division Kharlamov, comptant sur l'arrivée d'Aleksandr Semin et sur l'infatigable "Mozy". Sergei Mozyakin n'en finit plus de cumuler les records à 34 ans. Il est devenu récemment le premier joueur de l'ère KHL à dépasser le cap des 500 points en saison régulière. Plus tôt en décembre, avec 409 buts, Mozyakin était déjà devenu le deuxième buteur de l'histoire du championnat russe / soviétique. Infatigable Mozy...