Ligue Magnus (16e journée) : un derby pour le leader

La dernière journée de championnat de l'année 2015 réserve quelques belles petites affiches : le derby des Hautes-Alpes entre le leader Gap et Briançon, un Strasbourg - Brest capital dans la course aux play-offs, et un Angers - Amiens qui promet d'être spectaculaire.

Strasbourg - Brest. L'Iceberg se prépare à la guerre. Car ce soir, Strasbourg, 6e avec 25 points et cinq succès de suite au compteur, reçoit Brest, l'autre équipe en forme du moment, 7e avec (aussi) 25 points, vainqueur de sept de ses neuf derniers matchs. À vrai dire, la dernière défaite des Alsaciens remonte au 29 novembre. Et l'Étoile Noire s'était inclinée à... Brest (3-2). Depuis, les Albatros ont démontré qu'ils étaient aussi capables de gagner à l'extérieur en s'imposant à Amiens (1-4) et Grenoble (1-4). « Il va falloir y aller avec le bleu de chauffe parce que Strasbourg, c'est plus fort que Grenoble à l'heure actuelle. Je signerais tout de suite pour une victoire même sans la manière », temporise néanmoins, dans les colonnes du Télégramme, l'entraîneur breton Sébastien Oprandi. Qui va devoir se passer des services de Nicolas Motreff, Aurélien Gréverend et David Bastien. Tandis qu'en face, Strasbourg devrait évoluer au complet.

Dijon - Rouen. La nette victoire de Dijon à Rouen, fin novembre (1-6), n'était-elle qu'un feu de paille ? Depuis, les Ducs se sont inclinés à chacune de leur sortie. Soit quatre défaites d'affilée. Du reste, le compteur des Bourguignons à domicile est toujours bloqué à zéro point (six revers en six matchs). Doublés au classement par Morzine/Avoriaz/Les Gêts et redevenus bons derniers, les joueurs de Jonathan Paredes n'ont finalement pas grand-chose à perdre face à Rouen. Qui, de son côté, a un titre à jouer en fin de semaine. « Beaucoup de gens nous parlent déjà de la finale de Coupe de France dimanche, a expliqué Fabrice Lhenry à Paris-Normandie. Mais, on n’a pas le droit au faux pas en championnat. On en a déjà commis assez. » L'entraîneur normand pourra pour la première fois aligner Joël Perreault en attaque. Mark Matheson ne sera en revanche pas de la partie. Le défenseur canadien attend encore son visa.

Grenoble - Lyon. Grenoble pique sa crise. Et celle-ci ne pouvait pas plus mal tomber, à quatre jours de la finale de la Coupe de France face à Rouen. En championnat, les défaites subies face à Brest et Épinal ont fait dévisser les Brûleurs de Loups, désormais huitièmes et à deux doigts de basculer dans la zone rouge. Les Isérois n'ont désormais qu'un objectif : retrouver un peu de sérénité en dominant Lyon, une équipe qu'ils ont déjà battue à trois reprises cette saison, en Coupe de la Ligue et en Ligue Magnus. Les Lyonnais, eux, croient toujours aux play-offs. Mais ils n'ont plus de temps à perdre. Pour le LHC, la route des séries finales passe par un succès à Pôle Sud.

Gap - Briançon. Sa dernière défaite en Ligue Magnus, c'est à Briançon que Gap l'a subie (2-1 le 29 novembre). Depuis, le leader a enchaîné les victoires. Il en est à cinq d'affilée. Et pas question cette fois-ci pour les Rapaces de passer à côté du derby des Hautes-Alpes. Surtout qu'au classement, les champions de France sont menacés par Épinal et Rouen, en embuscade à (seulement) deux et trois points. Mais les Gapençais sont confiants, à l'image de Teddy Trabichet. « Nous sommes une machine, on travaille très fort, cela finit par payer », a avancé leur capitaine sur les ondes d'Alpes 1. Côté briançonnais, le succès à Lyon, remporté samedi soir en prolongation (2-3 ap), a remis un peu de baume au cœur après deux revers de rang face à Rouen. Les Diables Rouges sont du coup revenus à trois petites longueurs du top 8 et de la qualification pour les play-offs. Ils veulent maintenant conserver cette dynamique en s'imposant dans une rencontre qui se disputera à guichets fermés.



Chamonix - Bordeaux. Pour les promus, les saisons se suivent et se ressemblent. Comme Lyon l'an passé, Bordeaux a attaqué la saison tambour battant avant de marquer le pas. Les Boxers ont perdu huit de leurs dix derniers matchs. Ils viennent surtout de prendre un gros coup au moral en s'inclinant, à domicile, face à Morzine/Avoriaz/Les Gêts (1-5). Les Girondins veulent maintenant se relancer face à Chamonix, l'autre pensionnaire haut-savoyard de l'élite, histoire de ne pas perdre définitivement de vue le top 8. Et cela malgré les absences de Jan Majercak et Romain Horrut, blessés. Souvent battus ces derniers temps en prolongation ou aux tirs au but, les Chamoniards, restent eux sur huit défaites de rang.



Angers - Amiens. On devrait voir du spectacle entre Angers et Amiens, deux équipes au coude à coude et séparées de seulement un point au classement. Et qui possèdent dans leurs rangs les deux meilleurs pointeurs du championnat :  l'Angevin Maxime Lacroix (11 buts et 18 assistances) et l'Amiénois Joël Champagne (10 buts et 17 assistances). Rossés à Rouen samedi (défaite 9-3), les Ducs sont à la relance. Ils doivent s'imposer pour prendre le large face à un adversaire direct. Qui, lui, est souvent en réussite au Haras. Vainqueurs en 2013/2014 sur la glace angevine (4-5), les Gothiques n'y avaient perdu qu'aux tirs au but l'an passé (4-3).

Morzine/Avoriaz/Les Gêts - Épinal. Une défaite aux tirs à but face à Lyon, une victoire à Bordeaux. Attention, le HCMAG redevient dangereux. Mais Épinal est prévenu. Les Gamyo montent dans le Chablais avec méfiance. Et avec l'envie, aussi, de reprendre la tête de la Magnus. Un défi possible, à condition de s'imposer sur la glace de la Skoda Arena. Ce que les Lorrains ne sont plus parvenus à faire depuis janvier 2009 (3-4 ap). Les Pingouins devront une fois de plus évoluer sans leur dernière recrue offensive, l'attaquant canado-croate Ryan Kinasewich. Celui-ci n'est toujours pas qualifié.

Le programme :

- Strasbourg (6e, 25 pts, 6 V, 3 VPRL, 1 DTAB, 5 D, 48 BP, 43 BC) - Brest (7e, 25 pts, 7 V, 2 VPRL, 6 D, 45 BP, 48 BC), ce soir à 20 heures. Match aller : à Brest, Brest bat Strasbourg 3-2. La cote : Strasbourg 60 % / Brest 40 %.
- Dijon (14e, 7 pts, 1 V, 1 VPRL, 2 DPRL, 11 D, 36 BP, 58 BC) - Rouen (3e, 30 pts, 10 V, 4 D, 72 BP, 43 BC), ce soir à 20 heures. Match aller : à Rouen, Dijon bat Rouen 6-1. La cote : Dijon 40 % / Rouen 60 %.
- Grenoble (8e, 23 pts, 6 V, 1 VTAB, 2 DPRL, 1 DTAB, 4 D, 52 BP, 42 BC) - Lyon (11e, 16 pts, 4 V, 1 VTAB, 1 DPRL, 1 DTAB, 7 D, 39 BP, 57 BC), ce soir à 20 heures. Match aller : à Lyon, Grenoble bat Lyon 5-3. La cote : Grenoble 55 % / Lyon 45 %.
- Gap (1er, 33 pts, 9 V, 1 VPRL, 2 VTAB, 3 D, 58 BP, 40 BC) - Briançon (9e, 20 pts, 5 V, 1 VPRL 1 VTAB, 1 DPRL, 6 D, 46 BP, 48 BC), ce soir à 20 h 30. Match aller : à Briançon, Briançon bat Gap 2-1. La cote : Gap 60 % / Briançon 40 %.
- Chamonix (12e, 9 pts, 2 V, 1 DPRL, 2 DTAB, 10 D, 36 BP, 56 BC) - Bordeaux (10e, 18 pts, 4 V, 2 VTAB, 2 DPRL, 7 D, 47 BP, 55 BC), ce soir à 20 h 30. Match aller : à Bordeaux, Bordeaux bat Chamonix 4-3 (tab). La cote : Chamonix 55 % / Bordeaux 45 %.
- Angers (4e, 28 pts, 9 V, 1 DPRL, 4 D, 52 BP, 46 BC) - Amiens (5e, 27 pts, 8 V, 1 VPRL, 1 DPRL, 5 D, 59 BP, 48 BC), ce soir à 20 h 30. Match aller : à Amiens, Amiens bat Angers 5-1. La cote : Angers 60 % / Amiens 40 %.
- Morzine/Avoriaz/Les Gêts (13e, 8 pts, 2 V, 1 DPRL, 1 DTAB, 10 D, 38 BP, 64 BC) - Épinal (2e, 31 pts, 9 V, 3 VPRL, 1 DTAB, 1 D, 52 BP, 32 BC), ce soir à 20 h 30. Match aller : à Épinal, Épinal bat Morzine/Avoriaz/Les Gêts 5-2. La cote : Morzine/Avoriaz/Les Gêts 40 % / Épinal 60 %.

Les résultats et classement de Ligue Magnus.

Prochaine journée.- 5 janvier : Rouen - Strasbourg, Bordeaux - Grenoble. 6 janvier : Amiens - Dijon, Épinal - Angers, Briançon - Morzine/Avoriaz/Les Gêts, Chamonix - Brest, Lyon - Gap.