Suède - Slovaquie (Mondial Junior 2016, quart de finale)

La Suède demeure une valeur sûre aux Championnats du monde Junior. La Slovaquie pouvait-elle vraiment lui faire obstacle en quart de finale ?

2016WJCEncore cette année, les Suédois n'ont pas fait de détails après une nouvelle phase préliminaire maîtrisée : 19 buts marqués, 5 encaissés et 4 victoires en 4 matches, dont deux de prestige face aux États-Unis (1-0) et face au Canada (5-2). Ce succès contre Équipe Canada Junior sonne comme un symbole, c'est un summum : il s'agissait de la 36e victoire consécutive de la Juniorkronorna en phase de groupe, la dernière défaite datant du 31 décembre 2006 contre les États-Unis. La Suède a donc encore remporté son groupe, pour la neuvième année de suite !

C'est une montagne qui se dresse devant la Slovaquie, qui était tout de même parvenue à battre les Suédois il y a un an lors du match pour la médaille de bronze (4-2). Un véritable exploit qu'il sera bien difficile de rééditer face à la machine bien huilée de Rikard Grönborg, futur sélectionneur de la Tre Kronor senior et qui souhaiterait finir en beauté avec une médaille d'or autour du cou. 

Les Slovaques n'ont arraché qu'une seule victoire dans ce tournoi, finalement le match le plus important contre le Bélarus à l'occasion de la première journée puisque ces seuls trois points ont permis la qualification en quart de finale. Mais pour ne rien arranger, l'entaîneur Ernest Bokros doit composer sans deux de ses leaders : l'attaquant Boris Sadecky et surtout sa tour de contrôle Erik Cernak (1m92), tous deux blessés. Le challenge semble donc d'autant plus difficile...

Côté suédois, la gravité de la blessure de William Nylander, touché contre la Suisse en ouverture, demeure un secret bien gardé. Si un retour était envisagé durant la compétition, le surdoué de Toronto, deuxième marqueur en AHL, est encore mis de côté, mais reviendra-t-il ? Les Maple Leafs ont eu tant de mal à le lâcher, ce Mondial est maudit pour William "Nye". En tout cas, le petit frère assure. Alexander Nylander brille avec déjà 8 points au compteur. Incertain, le gardien Linus Söderström, titulaire dans ce tournoi, est lui bel et bien présent, de même que Joel Eriksson Ek qui aura eu en quelques jours le nez cassé et des problèmes d'estomac !

Lors du match précédent contre le Canada, la Suède avait pris les commandes du match dès le début. Elle entend en faire de même face à la jeune sélection à la double-croix. Le gardien slovaque Adam Huska est rapidement mobilisé, s'interposant face à Eriksson Ek, Carlsson et Timashov. Le match se déroule quasi uniquement dans le camp slave, l'ouverture du score par la Suède est alors inéluctable. Jakob Forsbacka Karlsson remporte une mise en jeu en zone offensive, le puck glisse derrière vers Joel Eriksson Ek qui place un boulet de canon que ne voit pas arriver Huska (1-0, 5'10").

La Slovaquie hérite du premier jeu de puissance, sans pour autant trouver la solution. Ce n'est pas bien grave, la Suède va leur apprendre comment faire. Lestan pénalisé à son tour, la Tre Kronor Jr réalise une superbe action en employant toute la largeur de la glace, Oskar Lindblom est à la conclusion sur le rebond flottant (2-0, 11'35"). La Slovaquie obtiendra deux autres supériorités numériques avant la pause mais elle ne trouve pas la solution. Axel Holmström, tout en percussions, est même proche de marquer en infériorité.

Malgré une avance de deux unités, la Suède ne relâche pas son intensité en deuxième période. Le défenseur Romancik et l'attaquant Pospisil sont d'ailleurs poussés successivement à la faute. Les Suédois sont très actifs sur les jeux de puissance. Adam Huska réalise notamment un superbe arrêt du gant sur un tir lointain de Forsling. La deuxième pénalité expire mais la Juniorkronorna marque dans les secondes qui suivent. Jens Lööke effectue une passe dans le dos vers Christoffer Ehn, posté poteau droit, qui marque (3-0, 30'07").

Et les Slovaques n'ont pas le temps de souffler. Sur l'engagement qui suit, Eriksson Ek surprend la défense adverse en partant seul, il ne peut tromper Huska mais le défenseur Koch se voit obliger de faire faute. La Slovaquie résiste malgré quelques beaux gestes de Timashov alors que Adam Huska est à la parade devant Eriksson Ek. En supériorité ou à forces égales, la domination suédoise est écrasante. La Slovaquie est elle toujours muette, incapable de se créer des situations dangereuses, même avec un nouvel avantage numérique avant la deuxième pause.

Au pied du mur, la Slovaquie tente de mettre de l'impact au retour des vestiaires mais les espaces sont toujours très limités. Elle se crée alors sa meilleure occasion : Lukas Hrusik part dans le dos d'une défense suédoise qui parvient toutefois à l'empêcher de tirer sur la cible. Et en face, c'est d'une efficacité implacable : après une arrivée rapide en zone offensive, Adrian Kempe trouve la lucarne (4-0, 43'43").

Malgré le peu d'activité, Linus Söderström est sûr, le gardien du Vita Hästen laisse peu de rebonds, notamment devant Juraj Mily. Son alter ego Adam Huska n'avait rien à se reprocher... jusqu'à maintenant. Jens Lööke frappe, le puck tape la bande, revient vers le demi-cercle avant de toucher le patin du jeune portier slovaque qui encaisse un but malheureux (5-0, 45'36"). Il lui faut pourtant garder sa concentration car les essais suédois continuent de pleuvoir. Forsling et Timashov touchent d'ailleurs le montant de son but.

La Slovaquie se crée sa deuxième grosse occasion à la 52e minute avec un bon engagement de la ligne Surovy - Huna - Briestenský, Söderström se couche mais il ne cède pas. Hormis cette petite difficulté, la Suède poursuit sa large domination. Il fallait bien qu'Alexander Nylander ait son mot à dire au terme d'une superbe séquence. Le très vif Dmytro Timashov se place côté droit et effectue une transversale à l'opposé, Nylander tire avec puissance. Une puissance telle que la vérification à la vidéo est nécessaire mais le but est bien valide (6-0, 56'57").

La Slovaquie chute lourdement en quart de finale mais elle n'avait pas les moyens de rivaliser et de réaliser l'exploit de l'année dernière. La Suède ne s'est jamais assoupie, maintenant un tempo impressionnant qui a été fatal à la sélection d'Ernest Bokros. La Suède continue son incroyable régularité aux Mondiaux juniors, demi-finaliste pour la dixième fois de suite. Face au rival finlandais, il faudra à la Juniorkronorna marquer, et ce sans William Nylander, officiellement indisponible et reparti à Toronto. Il lui faudra aussi conserver cette même rigueur défensive face à cette fois-ci la ligne Puljujärvi - Aho - Laine, la meilleure du tournoi.

Commentaires d'après-match

Axel Holmström (attaquant de la Suède) : "Nous avons réalisé une prestation solide. Notre objectif était de maintenir les efforts pendant les 60 minutes, ce qui fut le cas à part un court instant en deuxième période. Nous sommes contents d'être en demi-finale."

Matus Sukel (attaquant de la Slovaquie) : "Nous savions que la Suède était une bonne équipe, nous voulions faire de notre mieux en gagnant ce match, mais malheureusement nous avons échoué. Nous avions réussi à remporter le match le plus important contre le Bélarus qui nous a permis d'accéder aux quarts de finale. Nous voulions faire transpirer les Suédois et leur causer des problèmes, ce qui n'a pas marché."


Suède - Slovaquie 6-0 (2-0, 1-0, 3-0).
Samedi 2 janvier 2015 à 16h00 au Helsinki Ice Hall. 3796 spectateurs.
Arbitrage de Andris Ansons (LET) et Jean-Philippe Sylvain (CAN) assistés d'Aleksandr Otmakhov (RUS) et Alexander Waldejer (NOR).
Pénalités : Suède 12' (6', 2', 4'), Slovaquie 14' (2', 6', 6').
Tirs : Suède 55 (17, 18, 20), Slovaquie 17 (5, 6, 6).

Évolution du score :
1-0 à 05'10" : Eriksson Ek assisté de Forsbacka et Karlsson
2-0 à 11'35" : Lindblom assisté de Holmström et Kempe (sup. num.)
3-0 à 30'07" : Ehn assisté de Lööke
4-0 à 43'43" : Kempe assisté de Holmström et Englund 
5-0 à 45'36" : Lööke assisté de Forsbacka et Karlsson (inf. num.)
6-0 à 56'57" : Nylander assisté de Timashov et Pettersson


Suède (2' pour surnombre)

Attaquants :
Oskar Lindblom - Axel Holmström (A, +2) - Adrian Kempe (+1)
Dmytro Timashov (+1) - Rasmus Asplund (2') - Alexander Nylander (+2)
Carl Grundström - Joel Eriksson Ek (+1) - Jakob Forsbacka Karlsson (+2)
Jens Lööke (+2) - Christoffer Ehn (+1, 2') - Anton Karlsson (+1)

Défenseurs :
William Lagesson (+2) - Gustav Forsling (+1)
Adam Ollas Mattsson (2') - Andreas Englund (C, +4)
Jacob Larsson (+3, 2') - Gabriel Carlsson (2')
Marcus Pettersson (+1)

Gardien :
Linus Söderström

Remplaçant : Felix Sandström (G). En tribune : Erik Kallgren (G), William Nylander (blessure haut du corps).

Slovaquie

Attaquants :
Radovan Bondra (-1) - Matus Sukel (A, -2) - Juraj Mily (-2)
Lukas Hrusik - Juraj Siska (-1) - Filip Lestan (4')
Maros Surovy (-2) - Jozef Huna (-1) - Dominik Briestenský (-3)
Matej Palocko - Kristian Pospisil (-3, 4')

Défenseurs :
Adrian Sloboda (-1) - Christian Jaros (C, -1)
Patrik Koch (2') - Ladislav Romancik (4')
Matej Moravcik (-4) - Samuel Ivanic (-2)
Patrik Maier (-2)

Gardien :
Adam Huska

Remplaçant : Stanislav Skorvanek (G). En tribune : David Hrenak (G), Erik Cernak (blessure au poignet), Boris Sadecky (blessure au genou).