L'équipe-type de Ligue Magnus de novembre-décembre 2015

Un joueur a fait l'unanimité au sein de cette seconde équipe-type de la saison de Ligue Magnus, consacrée aux mois de novembre (amputé par le report d'une journée de championnat après les attentats) et de décembre.

Il s'agit de Maxime Lacroix, qui s'est rendu incontournable au poste très concurrentiel de centre. Il est arrivé à Rouen la saison passée avec une étiquette de joueur sérieux et appliqué, permettant de réguler le jeu, mais pas de marcher sur la ligue en terme de stats. C'est pourtant ce qu'il est en train de faire actuellement à Angers. Il a un autre rôle qu'à Rouen et porte à lui seul une équipe du top-4 comme joueur d'impact. Il a pris le relais de Jeff Lunden (blessé depuis longtemps) dans l'offensive angevine. Hargneux, technique et très réaliste, Lacroix s'exprime complètement sur la petite glace du Haras et prend énormément part au jeu.

MOISANDmaxime20150908047Le leader Gap, lui, ne se distingue pas par une individualité mais par un collectif où ressortent tout de même quelques joueurs-clés : le gardien Evan Mosher, le plus régulier de Ligue Magnus au coude-à-coude avec le Spinalien Hocevar, l'ailier gauche Matt Carter, toujours prolifique et essentiel dans la belle série gapençaise, et l'habitué Chad Langlais, pour ses performances offensives et défensives au sein d'une équipe très solide derrière.

La surprenante sixième place au classement de Brest doit beaucoup aux performances de l'ailier droit Christian Ouellet, un finisseur hors pair qui a signé en l'espace de trois semaines deux buts vainqueurs en prolongation et un incroyable quadruplé sur la glace de Grenoble.

Enfin, ils sont beaucoup, à Épinal, à ne pas comprendre pourquoi Maxime Moisand n'est pas international plus régulier au vu de ses excellentes performances, qu'il répète à chaque journée. Le capitaine des Gamyo, s'il n'a pas un physique très imposant, est pourtant un défenseur très complet et sûr, un modèle de régularité. Doué d'une grande mobilité et d'une vision du jeu aiguisée, cet arrière naturellement porté vers l'avant est non seulement solide dans ses placements, mais aussi très précis dans ses relances, qui peuvent être d'excellentes rampes de lancement. Sa qualité de frappe (un slap puissant et souvent cadré) est également l'un des atouts du powerplay.

L'équipe-type de novembre/décembre 2015 : Evan Mosher (Gap) ; Chad Langlais (Gap) - Maxime Moisand (Épinal) ; Matt Carter (Gap) - Maxime Lacroix (Angers) - Christian Ouellet (Brest).

Résultats et classement de Ligue Magnus