Les Bleuettes à la table des grandes

A partir du vendredi 8 janvier, l'équipe de France féminine des moins de 18 ans entame son plus grand défi en participant au premier Championnat du monde Élite de son histoire. 

2016 women hockey logoLe Mondial Junior masculin a pris fin mardi avec le couronnement de la Finlande face à la Russie après une finale extraordinaire. Le Mondial Junior féminin, composé comme d'habitude de catégories U18, prend le relais vendredi avec un événement historique pour le hockey français. C'était il y a un an et à domicile, à Vaujany en Isère : les Bleuettes étaient parvenues à remporter la médaille d'or Division 1. La quatrième médaille des Françaises U18 mais le métal le plus précieux synonyme de qualification pour le Mondial Élite, une première chez les femmes tant chez les juniors que chez les seniors. 5 matches, 5 victoires, 21 buts marqués, 9 encaissés, les filles entraînées par Nolwenn Rousselle ont assuré leur promotion avec brio. La victoire contre la Hongrie lors de la dernière journée correspondait d'ailleurs à un neuvième succès de rang !

Mais en ce début d'année 2016, c'est un tout autre défi qui se propose aux Bleuettes. Elles se sont envolées pour le Canada et Saint Catharines en Ontario pour se frotter au top 8 mondial, un autre niveau. Il leur faudra tourner la page d'une génération prometteuse, celle des Estelle Duvin, Jade Vix ou Sophie Leclerc, qui ne sont plus éligibles cette année.

Pour autant, dix joueuses qui ont participé à l'or de Vaujany seront présentes pour encadrer les petites nouvelles. C'est le cas d'Anaïs et Chloé Aurard, jumelles et coéquipières à la Vermont Academy. La gardienne Anaïs et l'attaquante Chloé seront les leaders de cette sélection, elles ont été désignées comme telles par les Wildcats du Vermont. Mia Väänänen, qui reprend place en défense, a récemment été sélectionnée dans l'équipe étoile du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), elle qui joue au Collège Notre Dame de Montréal. Lisa Delcroix (Castres), Margaux Dufayard (Chambéry), Juliette Vial (Gap), Océane Carat (Tours), Juliette Bardon (Chambéry), Eléonore Huguet (Strasbourg) et Lucie Jego (Amiens) seront elles-aussi de nouveau présentes avec l'équipe de France U18.

Le hockey féminin étant caractérisé par un écart de niveau important entre les deux nations souveraines - le Canada et les États-Unis se sont partagés les titres - et le reste du monde, la formule du Mondial U18 est identique à celle des seniors : les huit équipes sont réparties dans deux groupes différents en fonction de leur niveau. Évidemment, la France prend place dans le groupe B. Les deux premières équipes du groupe de la France seront qualifiées pour les quarts de finale, les deux dernières disputeront un tour de relégation au meilleur des trois matches.

Dès le jour de l'An, les Bleuettes ont pris leurs quartiers à l'Université de Ryerson, faisant face à St Catharines de l'autre côté du lac Ontario, où elles ont pu suivre leur ultime phase de préparation. Il sera temps ensuite de rejoindre l'autre rive pour ce grand challenge du hockey féminin tricolore.

Groupe A :
États-Unis
Canada 
Russie
République Tchèque

Groupe B :
Finlande
Suède
Suisse
France

Programme :
Finlande - France (Vendredi 8 janvier)
Suède - France (Samedi 9 janvier)
Suisse - France (lundi 11 janvier)