Russie - Danemark (Mondial U20, quart de finale)

Sur le papier, c'est sans doute le quart de finale le plus déséquilibré. La Russie, multiple médaillée à ce niveau, affronte le petit poucet danois, que personne n'envisageait en quarts de finale. Le Danemark vient tout juste de gagner le premier match de son histoire dans le temps réglementaire face à la Suisse, un an après une victoire en fusillade.

La Russie se fait peur

Cette quatrième édition en élite mondiale est donc déjà une réussite pour le Danemark, qui n'a plus rien à perdre. La mission paraît mal partie lorsque Yegor Korshkov ouvre la marque dès la troisième minute, complétant un tour de cage sur Thomas Lilie (1-0). Le Danemark fait jeu égal et Mathias From manque d'égaliser d'un exploit individuel, partant de son camp pour solliciter Alexander Georgiev. La réplique physique perturbe les Russes, à l'image d'une solide mise en échec de William Boysen sur Radel Fazleyev.

La partie tourne ainsi au deuxième tiers. D'entrée, Olsen lance au but en angle fermé. Holmberg s'empare du rebond et le pousse vers Markus Jensen, qui devance Georgiev (1-1). Puis, à la mi-match, Kristian Jensen résiste à Alexander Polunin dans le coin et envoie le palet vers le but. Georgiev écarte le rebond directement sur Thomas Olsen, qui ne manque pas l'offrande (1-2).

La suite du match sera à sens unique : vexée, la Russie pousse, face à une formation remarquablement disciplinée (une seule pénalité en début de troisième). Lilie, héroïque, sauve son camp tout au long du troisième tiers, subissant pas moins de vingt lancers ! Il craque cependant sur un but d'Artur Lauta, qui fait respirer la Russie en reprenant une passe de Dergachyov sur une mise au jeu offensive (2-2). Pas très longtemps cependant, car deux minutes plus tard, Christensen crée la surprise. Les accrocheurs Danois passent devant ! L'attaquant a parfaitement repris un rebond d'un tir de Krogsgaard (2-3).

Les minutes défilent et le Danemark sent venir l'exploit du siècle. La Russie campe dans la zone adverse, Valeri Bragin pose un temps mort, puis sort son gardien. Et à 44 secondes de la fin, Kamenev trouve l'ouverture en hauteur (3-3). Cruel pour le Danemark, contraint à la prolongation !

La Russie était pourtant prévenue : l'an dernier, elle n'avait battu les Danois qu'en fusillade. Cette fois-ci, Kamenev, héros du jour, est à la conclusion d'un beau jeu de passe entre Provorov et Svetlakov, trompant finalement Lilie entre les jambières (4-3).

La Russie passe, de justesse, mais passe. Le Danemark aura gagné énormément de respect aujourd'hui... mais cela n'a pas suffi, bien sûr !


Russie - Danemark 4-3 après prolongation (1-0, 0-2, 2-1, 1-0)
Samedi 2 janvier 2016, 12h. Hartwall Arena d'Helsinki, Finlande. 8869 spectateurs.
Arbitrage de Aleksi Rantala (FIN) et Marc Wiegand (SUI) assistés de Matjaz Hribar (SLO) et Roman Kaderli (SUI).
Pénalités : Russie 14' (0', 4'+10', 0'), Danemark 2' (0', 2', 2').
Tirs : Russie 46 (10, 11, 20, 5), Danemark 21 (6, 9, 4, 2).

Récapitulatif du score
1-0 à 02'49" : Korshkov assisté de Kraskovski et Rykov
1-1 à 22'37" : Markus Jensen assisté de Holmberg et Olsen
1-2 à 29'20" : Olsen assisté de Kristian Jensen
2-2 à 52'31" : Lauta assisté de Dergachyov et Fazleyev
2-3 à 54'36" : Christensen assisté de Krogsgaard
3-3 à 59'16" : Kamenev assisté de Lauta et Provorov (att. suppl.)
4-3 à 65'00" : Kamenev assisté de Provorov et Svetlakov


Russie

Attaquants
Aleksandr Polunin - Pavel Kraskovski (A) - Yegor Korshkov
Yevgeni Svechnikov - Vladislav Kamenev (C) - Maksim Lazarev
Kirill Kaprizov - Andrei Svetlakov (A) - Andrei Kuzmenko
Artur Lauta - Radel Fazleyev - Aleksandr Dergachyov

Défenseurs
Yegor Rykov - Nikita Zhuldikov
Sergei Boikov - Ivan Provorov
Dmitri Sergeyev - Damir Sharipzyanov
Aleksandr Mikulovich - Yegor Voronkov

Gardien : Aleksandr Georgiev
Remplaçant : Ilya Samsonov

Entraîneur : Valeri Bragin

Danemark

Attaquants
Nikolaj Krag - Alexander True (A) - Mathias From
Kristian Jensen - Søren Nielsen - Jonas Røndbjerg
Jeppe Korsgaard - Jeppe Holmberg - Thomas Olsen
Markus Jensen - Emil Christensen - William Boysen
Niklas Andersen

Défenseurs
Mathias Lassen (A) - Christian Mieritz
Anders Krogsgaard (C) - Lasse Knudsen
Nicolai Weichel - Morten Jensen
Ludvig Adamsen

Gardien : Thomas Lilie
Remplaçant : Mathias Seldrup

Entraîneur : Olaf Eller