Mondial U20 - La Suisse sauve sa tête

Pour la deuxième année de suite, la Suisse a du recourir à un duel au couteau pour conserver sa place en élite mondiale. En face, la Biélorussie, qui n'a jamais battu la Suisse en six occasions au mondial junior.


Battus par les Danois en première phase, les Suisses n'ont pas tremblé face à la Biélorussie en remportant les deux matchs face au promu biélorusse.

Match 1 : Timo Meier porte la Suisse

Portée par la première ligne, la Suisse profite d'un deuxième tiers solide pour enlever la première manche.

Un peu nerveuse, la Suisse se fait surprendre dès la deuxième minute par Dmitri Buinitski en supériorité, d'un slap puissant en entrée de zone (0-1). La Biélorussie ne conserve cet avantage que quatre minutes, Noah Rod égalisant du reverssur un service de Tino Kessler, en attaquant la cage (1-1). Le premier tiers est accroché et disputé : la Biélorussie tue une pénalité de Sushko, avant de manquer sa chance sur deux avantages numériques en fin de tiers pour deux fautes de Damien Riat.
C'est bien là que la Biélorussie laisse passer sa chance. La Suisse accélère en deuxième tiers et, prise de vitesse, la Biélorussie concède faute sur faute. Bokun, puis Karaban, sortent et Ivan Kulbakov est sous pression. Puis, Ruslan Vasilchuk est sorti dix minutes pour une charge haute. La Suisse n'en profite toujours pas et Pius Suter annule même l'avantage numérique en se rendant coupable d'un cinglage. Mais à force de pousser, l'attaque hélvétique finit par trouver l'ouverture. Damien Riat, Denis Malgin et Timo Meier combinent coup sur coup et offrent deux buts d'avance à leur pays. Malgin tout d'abord, après un bon jeu de passe en profondeur de ses deux compères (2-1), puis Riat, lancé en échappée par Malgin et Meier (3-1).
Fatigués par les séquences en infériorité, les Biélorusses craquent encore plus dans le dernier tiers. En concédant deux fautes d'entrée, ils restent acculés sur leur but et ne peuvent pas menacer Joren van Pottelberghe. Julien Privet creuse l'écart à mi-période sur un rebond (4-1). Alexander Tabolin prend alors deux pénalités sur la même action, une aubaine pour Timo Meier. L'espoir des Sharks de San Jose clôture le score en fin de match (5-1). Un score large, d'autant que la Suisse a vu trois buts refusés, dont deux après révision vidéo...

Suisse 5-1 Biélorussie (1-1, 2-0, 2-0)
Samedi 2 janvier 2016, Helsinki Ice Hall.
Arbitrage de Daniel Konc et Vladimir Pesina assistés de Rene Jensen et Hannu Sormunen.
Tirs : Suisse 42 (10, 20, 12), Biélorussie 21 (9, 6, 6)
Pénalités : Suisse 8', (6', 2', 0'), Biélorussie 26' (2', 6'+10', 8')

Récapitulatif du score
0-1 à 01'59" : Buinitski assisté de Veremyov (sup. num.)
1-1 à 06'36" : Rod assisté de Kessler
2-1 à 35'36" : Malgin assisté de Meier et Riat
3-1 à 38'41" : Riat assisté de Malgin et Meier
4-1 à 51'05" : Privet assisté de Hischier
5-1 à 58'59" : Meier assisté de Suter et Malgin (sup. num.)


Match 2 : Bis repetita
Grâce à un départ canon et un triplé de Pius Suter, la Suisse, efficace en supériorité, remporte le deuxième match de relégation et donc son maintien face à la Biélorussie.
Il n'y a guère eu de doute dans ce match. Une pénalité rapide handicapait les chances biélorusses. Pius Suter ne met que vingt secondes à convertir un rebond (0-1). Sur l'engagement, le buteur des Lions de Zurich déborde et envoie un tir rasant côté mitaine, qui met déjà fin à la journée d'Ivan Kulbakov (0-2). Le deuxième gardien, Vladislav Verbitski, ne fait pas mieux et cède encore devant Suter, pour un triplé (0-3). Le tempsmort demandé par Alexander Beliavski semble fonctionner et la Biélorussie revient dans la partie par Buinitski, après révision vidéo (1-3). Moins de deux minutes plus tard, un tir de Filippovich en hauteur échappe à van Pottelberghe (2-3).
Le début du retour ? Pas vraiment. La Biélorussie, épuisée, n'existe plus dans la suite du match et concède 22 tirs en deuxième tiers. Rod creuse l'écart en supériorité à la mi-match, un but validé par la vidéo - le palet était dans le gant du gardien, derrière la ligne (2-4). Thrukauf assome le match trois minutes plus tard (2-5). Puis, Meyer plante un rebond pour boucler la marque (2-6). Le dernier tiers est plutôt anecdotique, même si Noah Rod aura connu une dure soirée. Malmené par une charge, il refuse la civière, mais sort finalement en fin de match, blessé après avoir contré un tir.


Biélorussie 2-6 Suisse (2-3, 0-3, 0-0)
Dimanche 3 janvier 2016, Helsinki Ice Hall.
Arbitrage de Alexei Anisimov et Mikael Nord assistés de Rene Jensen et Hannu Sormunen
Tirs : Biélorussie 23 (10, 4, 9), Suisse 44 (14, 22, 8)
Pénalités : Biélorussie 16', Suisse 14'

Récapitulatif du score
0-1 à 03'41" : Suter assisté de Meier et Malgin (sup. num.)
0-2 à 03'50" : Suter assisté de Karrer et Siegenthaler
0-3 à 12'43" : Suter assisté de Rod et Malgin (sup. num.)
1-3 à 15'20" : Buinitski assisté de Vorobei et Bokun
2-3 à 16'44" : Filippovich assisté de Belevich et Patsenkin
2-4 à 28'18" : Rod assisté de Malgin et Kessler (sup. num.)
2-5 à 31'52" : Thurkauf assisté de Kessler et Riat
2-6 à 35'21" : Meyer assisté de Thurkauf