Tychy - Asiago (Coupe Continentale 2016, finale)

La réduction du score en fin de match hier contre Rouen laisse une (toute petite) chance à Tychy de remporter le tournoi, ce qui est suffisant pour les motiver à ce dernier match contre Asiago.

2016 01 10 Tychy AsiagoLe gardien polonais Kamil Kosowski reste titularisé après sa rentrée en cours de match hier, aux dépens de son collègue tchèque Zigardy. Pour sa part, Asiago fait jouer tout le monde, sauf Stevan blessé hier.

La partie débute par un round d'observation, jusqu'à une faute en zone offensive de Jaroslaw Rzeszutko. Le powerplay d'Asiago, catastrophique hier, s'améliore enfin, grâce à deux joueurs formés au club : Matteo Tessari sort le palet de derrière la cage pour Marco José Magnabosco, qui dribble d'abord joliment le gardien sans arriver à conclure du revers, mais marque sur rebond dans un second temps (0-1, 07'49").

Plus précis techniquement, Tychy essaie d'installer ensuite son jeu offensif, mais se heurte à une équipe d'Asiago plus dynamique. Comme la différence ne se fait pas collectivement, certains Polonais essaient de la faire individuellement. Marcin Kolusz slalome à travers toute la défense pour parvenir jusqu'au but. Le défenseur Bartlomiej Pociecha effectue un grand tour de cage dangereux. Maxim Kartoshkin est ensuite servi en retrait en haut du cercle droit, mais Carrozzi fait l'arrêt. Alors que les occasions polonaises s'enchaînent, Kartoshkin donne un coup de coude au beau milieu de la zone offensive et Tychy finit le premier tiers-temps à quatre.

2016 01 10 Tychy Asiago2Les deux pénalités dans le camp adverse auront finalement abouti à deux buts... En début de deuxième période, à une seconde de la fin de la supériorité numérique, le lancer à mi-distance d'Andreas Lutz ricoche sur l'épaule droite de Kosowski et retombe dans les filets (0-2, 20'43").

Les Italiens commettent à leur tour des fautes stupides, en l'occurrence deux cinglages d'Ales Sova et Sean Bentivoglio. Les Polonais attaquent trop peu la cage, et Asiago finit par écarter le danger. Matteo Tessari se permet même de dribbler le dernier défenseur adverse en un contre un, mais Nigro fait trébucher un Polonais pour éviter que l'action ne reparte.

C'est donc une troisième infériorité numérique de suite pour les Vénètes, ce qui commence à leur peser sur les jambes. Le défenseur Michael Sullivan paraît cuit à point, mais trouve la force de se coucher héroïquement devant son but.

2016 01 10 Tychy Asiago4Asiago subit le contrecoup après être revenu au complet. Marcin Kolusz, posté au poteau droit avec la cage ouverte, reçoit un but sur un plateau de la part de Jaroslaw Rzeszutko (1-2, 33'11"). Le but est accordé, mais de l'autre côté de la glace, la cage polonaise est dessoclée et les supporters italiens conspuent copieusement le gardien adverse...

On sent déjà que ce match se jouera sur la fatigue, perceptible de part et d'autre. Rzeszutko est proche d'égaliser en fin de tiers en rabattant le palet dans les airs. Pace est sanctionné sur l'action, et dès le début de la troisième période, son gardien l'est lui aussi pour retard de jeu. Pendant 29 secondes, Asiago doit défendre vaillamment à 3 contre 5, mais survit toujours à ces pénalités à répétition.

Les supporters des "jaune et rouge" (qui jouent en bleu) scandent "Asiago, Asiago" quand leur équipe se réinstalle en zone offensive. Ils ne pouvaient choisir meilleur moment : Layne Ulmer marque en lucarne sur passe de derrière la cage d'Anthony Luciani (1-3, 43'44").

2016 01 10 Tychy Asiago3Tychy laisse de plus en plus d'espaces : Matteo Tessari décale parfaitement Andreas Lutz à 2 contre 1, mais Kosowski attrape le palet dans sa mitaine.

Pendant que la sécurité intervient dans la tribune de Tychy, Asiago, désormais en confiance, s'installe pour un avantage numérique. Les Italiens en obtiennent un autre après un vilain coupage de Kartoshkin, et Sean Bentivoglio coupe au premier poteau le centre en retrait d'Anthony Nigro (1-4, 54'37").

Les gradins de l'île Lacroix lancent une ola, reprise par toute la patinoire... sauf la tribune polonaise. Même si le score ne fait pas l'affaire des Dragons, la patinoire normande a choisi son camp. Elle siffle la pénalité infligée à Lutz (assortie d'une méconduite pour contestation) et le but d'Adam Baginski qui en découle (2-4, 57'51").

Ce but vaut très cher : alors qu'une victoire de trois buts assurait Asiago de terminer troisième (y compris en cas d'égalité à trois avec Herning), les Italiens doivent maintenant compter sur un faux-pas de Rouen ce soir pour terminer sur le podium à la place de Tychy.

2016 01 10 Tychy Asiago5La belle énergie déployée par Asiago a été justement récompensée. Les supporters italiens peuvent chanter un "Fratelli d'Italia", complètement à contretemps de la musique qui passe, jusqu'à ce que le public rouennais leur vienne en aide en tapant des mains sur la partie rapide pour donner le rythme. Les joueurs d'Asiago sortent ovationnés par toute la patinoire.

Ce résultat a le mérite d'éviter tout calcul : désormais, Herning doit simplement battre Rouen dans le temps réglementaire pour finir premier, sinon ce sont les Dragons qui soulèveront le trophée.

Désignés joueurs du match : Mateusz Bryk pour Tychy et Layne Ulmer pour Asiago.

Commentaires d'après-match

Federico Benetti (capitaine d'Asiago) : "Ce qui a changé aujourd'hui, c'est la volonté de faire un résultat. On a finalement vu une équipe déterminée. On rentre à la maison en étant convaincu de notre potentiel."

Patrice Lefebvre (entraîneur d'Asiago) : "La réaction a été à 100% et montre le caractère du vestiaire. Le dernier but aurait pu être évité et nous fait mal, on verra le résultat de Herning-Rouen. On a enfin joué notre hockey. On a suivi à la lettre notre système : être agressif défensivement en zone neutre. On a vu qu'on était capables de jouer ces équipes d'un autre niveau. Je remercie les tifosi. En powerplay, on a su faire les choses simples : on a bougé le palet rapidement, tiré au but et mis de la présence devant la cage."

2016 01 10 Tychy Asiago6

(photos de Thierry Frechon)

 

Tychy - Asiago 2-4 (0-1, 1-1, 1-2)
Dimanche 10 janvier 2016 à 16h00 à la patinoire de l'île Lacroix. 2546 spectateurs.
Arbitrage de Rene Hradil (TCH) et Manuel Nikolic (AUT) assistés de Yauheni Hancharou (BLR) et Henri Neva (FIN).
Pénalités : Tychy 8' (4', 0', 4') ; Asiago 22' (0', 8', 4'+10').
Tirs : Tychy 34 (10, 11, 13) ; Asiago 22 (9, 4, 9).

Évolution du score :
0-1 à 07'49" : Magnabosco assisté de M. Tessari (sup. num.)
0-2 à 20'43" : Lutz assisté de Nigro et Bentivoglio (sup. num.)
1-2 à 33'11" : Kolusz assisté de Rzeszutko
1-3 à 43'44" : Ulmer assisté de Luciani et Bentivoglio
1-4 à 54'37" : Bentivoglio assisté de Nigro (sup. num.)
2-4 à 57'51" : Baginski assisté de Galant et Bryk (sup. num.)


GKS Tychy

Attaquants :
Adam Baginski (A) - Radoslaw Galant - Jakub Witecki
Marcin Kolusz - Kamil Kalinowski - Mikolaj Lopuski
Josef Vitek - Maxim Kartoshkin (6') - Patryk Kogut
Mateusz Bepierszcz - Jaroslaw Rzeszutko (2') - Michal Woznica

Défenseurs :
Michael Kolarz - Bartosz Ciura
Lukasz Sokol (A) - Bartlomiej Pociecha
Mateusz Bryk - Michal Kotlorz (C)
Jaroslav Hertl

Gardien :
Kamil Kosowski

Remplaçants : Stefan Zigardy (G), Filip Komorski.

Asiago

Attaquants :
Sean Bentivoglio (+1, 2') - Layne Ulmer (+1) - Marco Magnabosco
Diego Iori (A) - Anthony Nigro (2') - Andreas Lutz (2'+10')
Fabrizio Pace (2') - Mirko Presti (-1) - Anthony Luciani
Nicola Tessari - Matteo Tessari (-1) - Federico Benetti (C)

Défenseurs :
Ales Sova (2') - Michael Sullivan
Enrico Miglioranzi - Andrea Ambrosi
Stefano Marchetti (-1) - Daniel Sullivan (A)
Lorenzo Casetti

Gardien :
Christopher Carrozzi (2')

Remplaçant : Alessandro Tura (G). Absent : Michele Stevan (blessé).