Ligue Magnus (19e journée) : Gap veut prendre le large

Menacé par Épinal et Rouen, Gap peut profiter de cette 19e journée de Ligue Magnus pour creuser l'écart au classement. Le leader reçoit ce soir un mal classé, Chamonix. Les Gamyo et les Dragons s'affronteront, eux, demain soir.

Bordeaux – Strasbourg. Au fond du trou en décembre, Bordeaux peut effacer ce soir une grosse partie de son retard sur le top 8. Et se relancer du coup pour de bon dans la course aux play-offs. Après leur victoire samedi à Angers, les Boxers, neuvièmes, ne sont plus qu'à cinq longueurs derrière Strasbourg, leur adversaire du jour. C'est en Alsace que l'on grimace maintenant. Rossée à Rouen (7-1), battue par Épinal à domicile dans le derby de l'Est (3-4), l'Étoile Noire n'a pas encore gagné en 2016. Elle reste même sur quatre défaites d'affilée. Pour se relancer, les Bas-Rhinois comptent sur le manque d'efficacité des promus à domicile. Le BGHC a perdu ses trois dernières sorties à Mériadeck en ne marquant à chaque fois qu'un seul petit but. Côté bordelais, Romain Horrut sera de nouveau absent.

Brest – Amiens. Les Gothiques commencent à inquiéter. Après un automne prolifique, Amiens marque le pas. Certes, les Picards occupent toujours une place qualificative pour les play-offs. Mais après leurs revers à Angers et contre Dijon, ils ne comptent plus que sept points d'avance sur la neuvième position, synonyme de poule de maintien. À neuf matchs du terme de la saison régulière, c'est trop peu pour être tranquille. Du coup, le HCAS espère se relancer, ce soir. Mais il affronte une équipe de Brest en pleine confiance et en grande forme. Les Albatros, qui ont remporté dix de leurs douze dernières rencontres, n'ont plus peur de personne. Si ce n'est, peut-être, de Gap, la seule formation qui a réussi à les battre depuis début novembre. Les Bretons visent en tout cas un nouveau succès qui pourrait leur permettre de grimper sur le podium.



Lyon – Dijon. Sauf incroyable retournement de situation d'ici la fin de la saison régulière, Lyon et Dijon finiront l'année en play-downs. Autrement dit, en s'affrontant ce soir à Charlemagne, le LHC et le DHC jouent déjà une part de leur maintien en élite. Lyon, clairement, n'aborde pas la rencontre dans les meilleures conditions possibles. La plus mauvaise attaque du championnat n'a marqué qu'à deux reprises lors de ses trois dernières sorties. Et les Lyonnais restent sur quatre défaites d'affilée. Les Dijonnais, eux, viennent certes de battre Rouen et Amiens. Mais ils ont toujours autant de mal à prendre des points face aux équipes du bas de tableau. Battus par Briançon, Bordeaux et Chamonix, les Ducs n'ont dominé que Morzine/Avoriaz/Les Gêts. Et encore, en passant par la case prolongation. Pour les Lyonnais, la solution viendra peut-être du power-play. Après tout, cette saison, aucune équipe n'a été autant sanctionnés que la formation bourguignonne (484 minutes de pénalité).

Gap – Chamonix. Après deux victoires d'affilée en déplacement (0-3 à Lyon et 1-4 face à Morzine/Avoriaz/Les Gêts), Gap retrouve son Alp'arena. Objectif des Rapaces : s'imposer, une fois de plus, pour conforter leur place de leader en attendant le choc, programmé demain, entre Épinal et Rouen. Sur le papier, les Haut-Alpins sont largement favoris. Ils n'ont plus perdu à domicile depuis la mi-octobre (1-3 contre Angers). Et le bilan à l'extérieur de Chamonix n'est guère brillant : une victoire (5-6 à Briançon le 31 octobre) pour sept défaites. Mais attention, les Chamois ont repris du poil de la bête depuis les fêtes de fin d'année. Bordeaux et Lyon en ont d'ailleurs fait les frais...

Briançon – Angers. Attention au réveil de la bête blessée... Reste à savoir qui, de Briançon ou d'Angers, est le plus mal en point en ce moment. Lourdement battus à Épinal (7-2), dominés dans leur Haras par Bordeaux (3-5), les Ducs ont décroché du podium. Doublés par Brest et Grenoble, ils ne sont désormais plus que sixièmes. Symbole de cette mauvaise passe : Maxime Lacroix a fini la rencontre contre les Boxers avec une fiche statistique vierge. Une première pour le meilleur pointeur de la ligue depuis le 29 novembre, soit six matchs. La donne pourrait toutefois changer si les retours, depuis longtemps espérés, de Josh Lunden et Raphaël Girard étaient confirmés. Revenu aux portes du top 8, Briançon a aussi décroché. Les Diables Rouges n'ont remporté qu'un seul de leurs six derniers matchs. Ils pourraient devoir se passer, une nouvelle fois ce soir, des services de leur gardien Sebastian Idoff.



Morzine/Avoriaz/Les Gêts – Grenoble. Coup dur pour Grenoble. Leur gardien Ervins Mustukovs s'est blessé, samedi dernier, face à Briançon. Selon Le Dauphiné Libéré, le Letton souffre du bas du corps. Il sera, du coup, absent ce soir pour affronter le HCMAG. Le staff isérois a décidé de titulariser Victor Goy. Qui sera, pour l'occasion, secondé par Corentin Noré. De quoi mettre un terme à la belle série des Brûleurs de Loups, revenus à une longueur du podium après trois succès consécutifs ? Pas sûr. Morzine/Avoriaz/Les Gêts ne s'est imposé qu'une seule fois, cette saison, sur sa glace de la Sköda Arena. Et cela remonte déjà au 17 octobre (4-1 face à Chamonix). Depuis, les Pingouins ont enchaîné les défaites. Ils en sont à six. Ils seront en plus ce soir diminués par les absences de Mathieu Jestin (blessure au genou), Hugues Cruchandeau (entorse du genou) et Edgars Homjakovs (commotion cérébrale).



Épinal – Rouen. La 19e journée de Ligue Magnus ne s'achèvera que demain. Mais avec un choc entre Épinal, deuxième et meilleure défense de la ligue (40 buts encaissés, soit une moyenne de 2,3 par match), et Rouen, troisième et attaque la plus prolifique de Magnus (83 buts inscrits, soit une moyenne de 5,1 par match). Un succès spinalien, et les Gamyo resteraient dans le sillage de Gap, le leader, tout en repoussant les Normands à neuf longueurs. Une victoire des Dragons, et le RHE ne serait plus qu'à trois points des Lorrains avec un match de plus à jouer. Saison régulière et play-offs confondus, les Rouennais s'étaient déplacés à trois reprises à Poissompré l'an dernier. Ils s'y étaient inclinés à chaque fois.



Le programme :

- Bordeaux (9e, 21 pts, 5 V, 2 VTAB, 2 DPRL, 9 D, 53 BP, 66 BC) - Strasbourg (8e, 26 pts, 6 V, 3 VPRL, 1 DPRL, 1 DTAB, 7 D, 56 BP, 59 BC), ce soir à 20 heures. Match aller : à Strasbourg, Strasbourg bat Bordeaux 5-4. La cote : Strasbourg 55 % / Bordeaux 45 %.
- Brest (4e, 33 pts, 9 V, 3 VPRL, 6 D, 56 BP, 56 BC) - Amiens (7e, 28 pts, 8 V, 1 VPRL, 2 DPRL, 6 D, 66 BP, 57 BC), ce soir à 20 heures. Match aller : à Amiens, Brest bat Amiens 4-1. La cote : Brest 60 % / Amiens 40 %.
- Lyon (11e, 16 pts, 4 V, 1 VTAB, 1 DPRL, 1 DTAB, 10 D, 41 BP, 67 BC) - Dijon (13e, 12 pts, 2 V, 2 VPRL, 2 DPRL, 12 D, 48 BP, 68 BC), ce soir à 20 h 30. Match aller : décalé au 21 janvier. La cote : Lyon 55 % / Dijon 45 %.
- Gap (1er, 42 pts, 12 V, 1 VPRL, 2 VTAB, 3 D, 68 BP, 43 BC) - Chamonix (12e, 15 pts, 4 V, 1 DPRL, 2 DTAB, 11 D, 46 BP, 60 BC), ce soir à 20 h 30. Match aller : à Chamonix, Gap bat Chamonix 3-2. La cote : Gap 65 % / Chamonix 35 %.
- Briançon (10e, 20 pts, 5 V, 1 VPRL, 1 VTAB, 1 DPRL, 9 D, 50 BP, 61 BC) - Angers (6e, 31 pts, 10 V, 1 DPRL, 6 D, 62 BP, 62 BC), ce soir à 20 h 30. Match aller : décalé au 26 janvier. La cote : Briançon 40 % / Angers 60 %.
- Morzine/Avoriaz/Les Gêts (14e, 12 pts, 3 V, 2 DPRL, 1 DTAB, 11 D, 45 BP, 73 BC) - Grenoble (5e, 32 pts, 9 V, 1 VTAB, 2 DPRL, 1 DTAB, 4 D, 66 BP, 45 BC), ce soir à 20 h 30. Match aller : décalé au 26 janvier. La cote : HCMAG 40 % / Grenoble 60 %.
- Épinal (2e, 39 pts, 11 V, 4 VPRL, 1 DTAB, 1 D, 67 BP, 40 BC) - Rouen (3e, 33 pts, 11 V, 5 D, 83 BP, 50 BC), demain à 20 h 15. Match aller : décalé au 24 janvier. La cote : Épinal 55 % / Rouen 45 %.

Prochaine journée.- Vendredi 15 janvier : Amiens – Bordeaux. Samedi 16 janvier : Strasbourg – Morzine/Avoriaz/Les Gêts, Angers – Lyon, Dijon – Épinal, Grenoble – Gap, Rouen – Brest, Chamonix – Briançon.