Grenoble - Gap (Ligue Magnus, 20e journée)

Grenoble marque les esprits

Les Brûleurs de Loups restent sur une belle série en Ligue Magnus. Quatre victoires face à Lyon, Bordeaux, Briançon et Morzine mardi (8-4). De quoi donner de la confiance à tout un groupe. Mais cette série reste entrecoupée de la défaite à Bercy face à Rouen, et Grenoble a besoin de se tester face à un cador du championnat pour vraiment se situer. Ça tombe bien, le leader de la Ligue Magnus, Gap, vient à Pôle Sud, fort de neuf victoires consécutives.

2016 01 16 Grenoble Gap11Gap n’a pas souvent réussi à Grenoble ces dernières années. Mais le dernier affrontement entre les voisins dauphinois s’est soldé par une victoire des Brûleurs de Loups. C’était en huitièmes de finale de la coupe de France. Ce soir-là, les Grenoblois avaient été copieusement dominés par Gap et n’avaient dû leur salut qu’à un extraordinaire Ervīns Muštukovs.

Problème, le gardien titulaire des Brûleurs de Loups s’est blessé contre Briançon et sera absent ce soir. Victor Goy, qui a déjà fait l’intérim lors du match à Morzine, passera donc un test important face aux Rapaces. Une des clés du match.

Baridon, Bouvet, Takac et Miettinen sont toujours absents côté gapençais tout comme Labrecque côté grenoblois mais Jordan Perret effectue son retour ce soir.

Les Rapaces attaquent fort avec leurs quatre lignes offensives. Les Brûleurs de Loups, sous pression dans leur zone, multiplient les dégagements interdits. Pourtant, Goy n’est pas sollicité dans ce début de match, et le premier tir est celui de Bouchard plein axe qui voit Mosher capter assez facilement le palet. Il est clair que Victor Goy est protégé au maximum par les joueurs grenoblois afin de lui éviter d’avoir à gérer des situations trop difficiles. Le repli défensif marche à merveille et le jeune portier grenoblois n’a quasiment pas d’arrêt à effectuer en début de rencontre.

2016 01 16 Grenoble Gap6Solides défensivement, les Grenoblois montrent également le bout du nez en attaque. Chouinard trouve Mosher sur la trajectoire alors que Barlock met de peu le palet à côté. Les premiers tirs gapençais viennent de la ligne bleue et de Sébastien Rohat qui teste Goy. Mais les défenseurs grenoblois font suffisamment le boulot devant lui et il peut lire la trajectoire des tirs gapençais comme celui de Maher.

Les Brûleurs de Loups rivalisent avec Gap en alignant également quatre lignes, avec Perret notamment qui pour son retour vient dynamiser la quatrième ligne grenobloise. Chapuis aurait pu marquer sur un rebond repris en bonne position, mais Bisaillon est également obligé d’intervenir avec autorité face à Schmitt, parti en contre-attaque. Une déviation d’Arnaud passe de peu au-dessus de la cage et Grenoble finit par trouver l’ouverture sur une passe en retrait géniale derrière le but de Bouchard pour Chouinard qui convertit l’offrande (1-0, 13'56").

2016 01 16 Grenoble Gap5Cette ouverture du score donne le tempo aux Grenoblois qui essaient d’enfoncer le clou avec Hebar puis Gauthier. Mais à chaque fois le cadre se dérobe. Goy réalise pour sa part un arrêt très propre sur un lancer de McEachen.

Grenoble se retrouve en infériorité numérique après une faute de Bisaillon. Gap installe le power-play et Matt Carter trouve l’ouverture entre le poteau et Goy, qui n’a pas suffisamment fermé son angle (1-1, 19'29"). Grenoble se fait ainsi rejoindre sur le fil alors que Bouchard voit son tir dévié dans les ultimes secondes.

Dès le début de la seconde période, Gap s’installe en zone offensive mais cette entame est trompeuse. Car ce sont bien les Grenoblois qui vont prendre le match à leur compte. Hebar et Thinel ne cadrent pas leur tir mais le danger se rapproche pour Mosher. Bouchard et Gauthier tentent un une-deux de près alors que Perret voit son tir du revers bloqué par le portier gapençais.

2016 01 16 Grenoble Gap7Grenoble met une belle pression en zone offensive et celle-ci finit par se traduire par une pénalité de Rohat. Une très belle action de Kalus en zone offensive pour Harty aurait mérité un meilleur sort. Mais les affaires gapençaises se compliquent lorsque Trabichet rejoint Rohat en prison. À trois contre cinq, la défense gapençaise craque : une succession de passes dans un petit périmètre est conclu victorieusement par Bouchard d’un tir du revers (2-1, 25'50").

Alors que Grenoble est toujours en supériorité numérique, Barlock se fait une frayeur en perdant le palet à la ligne bleue mais il parvient à le récupérer avec autorité. À cinq contre quatre, les Brûleurs de Loups capitalisent de nouveau avec Chouinard qui marque sur un 2 contre 1 joué avec Gauthier (3-1, 27'25"). En exploitant parfaitement leurs deux situations d’avantage numérique, les Brûleurs de Loups ont fait le break au tableau d’affichage.

Et ce n’est pas fini car à cinq contre cinq cette fois, Matthias Arnaud se bat pour récupérer le palet en zone offensive. Son tir surprend Mosher qui  passe un très mauvais moment dans ce deuxième tiers (4-1, 31'42"). Le réalisme grenoblois impressionne alors que les Gapençais sont méconnaissables défensivement.

2016 01 16 Grenoble Gap3bGrenoble montre plus de mordant dans les duels à l’image de Bisaillon qui bloque Doherty. Mais les Rapaces peuvent encore compter sur la fébrilité du portier grenoblois lequel relâche un palet juste devant Cédric Guiberteau qui avait mis la pression sur la cage (4-2, 34'23").

Les coéquipiers de Goy ne lui en tiendront pas rigueur. Ils feront en sorte qu’il ne regrette pas ce but, immédiatement effacé par Andrej Hebar qui transperce Mosher d’un splendide one timer (5-2, 34'36"). La défense gapençaise, d’habitude si imperméable, souffre dans cette deuxième période et panique à plusieurs reprises. Gauthier aurait pu enchaîner avec un nouveau but, mais la furia grenobloise finit par se calmer avec une pénalité de Baylacq, suivie d’une autre bêtement concédée pour surnombre.

Cette fois, c’est au tour de Gap de se retrouver à 5 contre 3. Et les Rapaces feront preuve de la même réussite que leurs adversaires avec un one timer de Carter qui vient se loger au ras du poteau de Goy (5-3, 37'13"). Ce but redonne de l’espoir aux champions de France, mais McEachen se laisse emporter par une charge trop appuyée sur Chouinard. En supériorité numérique, les Brûleurs de Loups ont un but refusé car marqué du gant. Kalus, très actif ce soir, tente un slalom dans la défense gapençaise, en vain. Après un feu d’artifice offensif, Grenoble finit le tiers avec deux buts d’avance.

2016 01 16 Grenoble Gap2Une avance confortable mais pas forcément suffisante face à des Gapençais qui ont souffert comme rarement cette saison mais qui n’ont pas encore renoncé. Les Brûleurs de Loups repartent donc à l’attaque sous l’impulsion de Thinel qui à deux reprises tente du revers mais bute sur Mosher. Le même Mosher réalise quelques instants plus tard un gros arrêt sur un tir sans contrôle de Chouinard mais le rebond n’est pas maîtrisé par la défense gapençaise et Bouchard finit par marquer dans un trou de souris (6-3, 43'26").

C’est le but de trop pour Luciano Basile qui procède au remplacement de son gardien. Aurélien Bertrand est donc lancé dans la partie et doit toute de suite s’imposer face à Hebar. Une bagarre entre le « géant » Crinon et le « teigneux » Arnaud éclate dans un coin de la patinoire. Après un bel échange de poings, les deux protagonistes vont se calmer en prison. Il en faut plus pour ralentir la cadence grenobloise.

2016 01 16 Grenoble Gap1Alors que Perret se signale encore par un tir non cadré en bonne position, Bouchard marque un hat-trick sur un « coast to coast » qui le voit remonter tout la patinoire au milieu de la défense gapençaise avant de crucifier Bertrand d’un tir du revers (7-3, 49'38"). Splendide ! Ce but est à peine célébré que les Brûleurs de Loups remettent ça sept secondes plus tard avec un tir de Thinel entre les jambes de Bertrand (8-3, 49'45"). Deux buts coup sur coup qui tuent définitivement tout suspense dans cette partie.

Dès lors, Grenoble termine en roue libre avec une multitude d’occasions devant la cage gapençaise par Gauthier puis Lamboley notamment. Chouinard rejoint Bouchard en complétant à son tour un coup du chapeau sur un tir croisé imparable (9-3, 54'20").

Terglav prend un temps mort pour faire reposer son équipe suite à un dégagement interdit. Dans la foulée, Rech s’échappe sur l’aile gauche et réduit le score en marquant d’un tir croisé (9-4, 56'27"). Une bagarre entre Lamboley et McEachen ponctue la rencontre, signe de la frustration régnant du côté gapençais après cette large défaite.

2016 01 16 Grenoble Gap15La série de victoires gapençaises a pris fin ce soir, et de la manière la plus imprévisible qui soit. Réputés pour leur solidité défensive, les Rapaces ont complètement explosé défensivement avec neuf buts encaissés. Battus dans les duels, dominés dans les tirs à la cage, ils n’ont jamais pu imposer leur rythme comme lors des précédents affrontements entre les deux équipes.

Les deux buts encaissés en infériorité numérique au second tiers les ont fait vaciller et un manque de concentration a été à l’origine du but encaissé juste après celui de Guiberteau qui aurait pu leur redonner espoir. Deux tournants dans ce match qui a complètement échappé au leader de la Ligue Magnus. Les Rapaces devront montrer qu’il ne s’agit là que d’un accident, alors que les blessures de Golicic et Trabichet pendant le match n’arrangeront pas leurs affaires pour les prochaines échéances.

Les Brûleurs de Loups ont sans doute réalisé leur plus belle prestation de la saison, tenant là un match référence pour les play-offs. Avec une attaque en feu emmenée par Danick Bouchard et Eric Chouinard (trois buts chacun), ils se sont donné toutes les chances de l’emporter. Une performance offensive de premier ordre qui fait suite aux sept buts marqués contre Briançon et aux huit marqués à Morzine !

2016 01 16 Grenoble Gap10Mais c’est aussi défensivement que les Grenoblois ont gagné ce match : en faisant tout pour protéger leur second gardien, ils ont limité au maximum les chances de marquer gapençaises, appliquant un excellent repli défensif.

Résultat : si Goy a été assez moyen, ses quatre buts encaissés ne se sont pas avérés préjudiciables. À voir si l’équipe grenobloise est capable de rééditer la même performance avec Muštukovs devant le filet. Car si les Brûleurs de Loups conservent la même détermination et le même engagement physique (parfaitement incarné par Kalus et les nouveaux venus Arnaud et Hébar), ils peuvent retrouver de l’ambition et espérer une fin de saison palpitante. Il leur reste maintenant à reproduire ce genre de performance dans la durée...

Désignés meilleurs joueurs du match : Danick Bouchard (Grenoble) et Matt Carter (Gap)

(Photos Emmanuel Giraudeaux)

Commentaires d’après-match :

Edo Terglav (entraîneur de Grenoble) : « On s’attendait depuis longtemps à ce match-là, on jouait contre Gap qui a 9 victoires consécutives, on voulait vraiment montrer que les quatre victoires consécutives, ce n’était pas de la chance. Aujourd’hui je suis vraiment content pour les joueurs, pour l’équipe, de ce qu’on a montré. On a été constant soixante minutes, on a gardé les choses simples, on a été bon sur la glace. On voulait jouer rapidement, attaquer la cage, mettre le défenseur en difficulté, c’est ce qu’ont fait les quatre lignes, changement après changement. Quand les choses vont bien, c’est facile. On a beaucoup de joueurs qui ont beaucoup de difficultés cette année et là les choses sont en place, ça va bien, il faut continuer dans cette mentalité jusqu’à la fin. »

Luciano Basile (entraîneur de Gap) : « C’est la première fois de la saison qu’on passe à travers d’un match. Grenoble a été supérieur partout, a été plus rapide. Les blessures de Golicic et Trabichet, c’est ce qui m’embête le plus, parce que perdre un match comme ça à ce stade de la saison, ce n’est pas un problème. C’est peut-être un mal pour un bien parce qu’on a beaucoup de temps avant le début des play-offs, ça remet les choses à plat. On avait déjà Takac, Miettinen, Bouvet et Baridon out, maintenant ça nous fait six joueurs blessés. Ça va être une course contre le temps pour les play-offs. Le premier but n’aurait jamais dû être valable car c’est un joueur grenoblois qui dévie le palet dans le filet en haut. Sur la mise au jeu dans notre zone, on prend un but, on prend coup sur coup les deux buts en infériorité, ça fait mal. On revient avec le premier but en carrière de Guiberteau et on prend tout de suite le 5-2, celui-là aussi fait mal. »

Mattias Arnaud (attaquant de Grenoble) : « Le match était assez serré au départ, Gap a démarré fort, on n’a pas trop pris le match en main au début dans les 5-10 premières minutes, après on a commencé à installer notre jeu, à faire ce qu’on avait travaillé à l’entraînement face à une équipe de Gap solide. Après, de la réussite, du travail, ça a payé dans toutes les situations. On a su prendre le match en main et on a déroulé ce soir, ça fait plaisir à tout le monde. On voit que quand on applique les consignes et qu’on arrive à prendre le jeu physiquement, on arrive à marquer. Avec le deuxième gardien, on joue en équipe, on se resserre, défensivement autant les défenseurs que les attaquants. »

Eric Chouinard (capitaine de Grenoble) : « Je suis fier de tous les gars. Quand on joue le leader, on veut forcément voir où l’on se situe. »

 

Grenoble – Gap 9-4 (1-1, 4-2, 4-1)

Samedi 16 janvier 2016 à 20h à la patinoire Pôle Sud de Grenoble. 3500 spectateurs.
Arbitrage de Nicolas Barbez et Savice Fabre assisté de Gwilherm Margry et Gabriel Pointel.
Pénalités : Grenoble 24' (2’, 4’, 8’+10’), Gap 26' (0’, 6’, 10’+10’)
Tirs cadrés : Grenoble 44 (12, 18, 14), Gap 19 (7, 9, 3)

Évolution du score :

1-0 à 13'56" : Chouinard assisté de Bouchard et Gauthier
1-1 à 19'29" : Carter assisté de Da Costa (sup. num.)
2-1 à 25'50" : Bouchard assisté de Thinel et Chouinard (double sup. num.)
3-1 à 27'25" : Chouinard assisté de Gauthier et Bouchard (sup. num.)
4-1 à 31'42" : Arnaud assisté de Baylacq et Kalus
4-2 à 34'23" : Guiberteau assisté de Kramar et Kara
5-2 à 34'36" : Hebar assisté de Thinel et Tartari
5-3 à 37'13" : Carter assisté de Langlais et Bernier (double sup. num.)
6-3 à 43'26" : Bouchard assisté de Barlock et Chouinard
7-3 à 49'38" : Bouchard assisté de Gauthier
8-3 à 49'45" : Thinel
9-3 à 54'20" : Chouinard assisté de Favarin et Milovanovic
9-4 à 56'27" : Rech assisté de Perez et Langlais

 

Grenoble

Attaquants :

Eric Chouinard (C) – Sébastien Gauthier – Danick Bouchard
Sébastien Thinel – Christophe Tartari (A) – Andrej Hebar
Petr Kalus – Julien Baylacq (2’) – Mathias Arnaud (4’+10’)
Robin Lamboley – Julien Guillaume – Jordann Perret
Romain Chapuis

Défenseurs :

Jonathan Harty – Sébastien Bisaillon (A) (2’)
Jakob Milovanovic – Nicolas Favarin
Ryan Barlock (4’) – Stéphane Gervais
Quentin Scolari

Gardien :

Victor Goy

Remplaçant : Corentin Nore (G). Absents : Ervīns Muštukovs (blessure bas du corps), Dave Labrecque (blessure haut du corps), Arnaud Faure, Arthur Montenoise.

Gap

Attaquants :

Matt Carter (2’) – Bostjan Golicic (A) puis Kévin Da Costa – Patrick Doherty
Anthony Rech – Mickaël Perez – Marc-André Bernier
Cédric Guiberteau – Sébastien Rohat (A) (2’) – Vincent Kara
Paul Schmitt – Alejandro Carbonell – Karel Richter

Défenseurs :

Chad Langlais – Matt Maher
Dominik Kramar – Teddy Trabichet (C) (2’)
Pierre Crinon (4’+10’) – Patrick McEachen (6’)
Loïc Chapelier

Gardien :

Evan Mosher puis Aurélien Bertrand à 43’26’’

Absents : Clément Fouquerel (épaule), Cédric André, Jérémy Baridon, Maurin Bouvet, Camilo Miettinen, Samuel Takac (blessés).