Ligue Magnus (21e journée) : Épinal a encore faim

Trois jours après sa prise de pouvoir, Épinal étrenne son nouveau statut de leader à domicile. Où les Gamyo reçoivent Brest. Gap, de son côté, accueille Dijon.

Grenoble – Chamonix. C'est assez paradoxal, mais depuis ses défaites à Épinal et en finale de coupe de France face à Rouen, début janvier, Grenoble n'a peut-être jamais aussi bien joué de la saison. Cinq victoires d'affilée, et 31 buts marqués, en un peu plus de quinze jours : les Brûleurs de Loups, aujourd'hui, font peur à leurs adversaires. Et ce rythme de champion, pas question de le perdre. Désormais opposé à Chamonix, les BDL visent la passe de six, histoire de conforter leur place sur le podium. Le CHC, de son côté, n'a pas les mêmes ambitions. Les Chamois prennent le chemin de la poule de maintien. Leur avenir se jouera plus sûrement samedi dans le derby de la Haute-Savoie face à Morzine/Avoriaz/Les Gêts.



Bordeaux – Rouen. Soirée retrouvailles à Mériadeck entre Rouen et onze anciens Dragons, passés aujourd'hui sous les couleurs bordelaises (l'entraîneur Martin Lacroix ; les gardiens Mickaël Gasnier et Sébastian Ylönen ; les défenseurs Kevin Dusseau, Nicolas Besch et Jonathan Janil ; les attaquants Gautier Lafrancesca, Julien Desrosiers, Peter Valier, Francis Charland et Lionel Tarantino). En début de saison, les Boxers espéraient sans doute jouer leur place en play-offs sur ce match. Las, avec dix longueurs de retard sur le top 8, c'est surtout du côté de la poule de maintien qu'ils regardent maintenant. Le RHE, de son côté, n'a plus de temps ni de points à perdre s'il veut combler son retard sur la tête du championnat.



Épinal – Brest. Parmi toutes les équipes de tête de la Ligue Magnus, Épinal est la seule à affronter, ce soir, un autre membre du top 8. Pas de quoi impressionner les Gamyo, nouveaux leaders de l'élite depuis leur victoire samedi face à Dijon. L'appétit vient en mangeant. Et les Lorrains ont de plus en plus faim. Maintenant que la qualification en play-offs est sûre et certaine, Épinal ne veut plus quitter le top 4. D'où l'intérêt, ce soir, de priver Brest, 6e à seulement deux longueurs du podium, des trois points de la victoire. Attention, les Albatros ont eux aussi besoin de points. Trois jours après leur défaite à Rouen, les Bretons veulent maintenir Strasbourg et Amiens à bonne distance.



Morzine/Avoriaz/Les Gêts – Angers. Défense amoindrie, ce soir, pour le HCMAG. Les Pingouins évolueront une fois de plus sans Mathieu Jestin et Hugues Cruchandeau, tous les deux blessés. Pas de quoi arranger les affaires de la plus mauvaise arrière-garde de la ligue (84 buts encaissés) face à des Angevins motivés par l'idée de faire le plein de points. Les Ducs en ont en tout cas absolument besoin. Les victoires contre Briançon et Lyon n'ont pas permis aux Angevins, pris de vitesse par Grenoble, de reprendre place sur le podium. Les joueurs de Jean-François Jodoin doivent aussi penser, maintenant, à maintenir Brest et Rouen à bonne distance.



Briançon – Strasbourg. La semaine a commencé par un coup de tonnerre à Briançon. Arrivé pendant la dernière intersaison d'Allsvenskan, l'entraîneur Patric Wener a été démis, lundi, de ses fonctions par les dirigeants haut-alpins. Le technicien suédois est remplacé sur le banc par Alexis Billard, ancien joueur de Rouen, Besançon, Clermont-Ferrand, Dunkerque et Montpellier, entraîneur des Vipers en D1 (2013/2014) puis des U18 briançonnais l'an passé. Membre du staff de l'équipe de France U20, Billard débarque à la tête d'un groupe qui n'avance plus après cinq défaites d'affilée, dont deux face à des concurrents directs dans la course au maintien. Les Diables Rouges doivent en plus toujours se débrouiller sans Sebastian Idoff, leur gardien titulaire suspendu. Une situation compliquée, dont pourrait profiter Strasbourg. Plutôt à l'aise ces temps-ci à l'extérieur (trois victoires lors de ses quatre derniers déplacements), l'Étoile Noire a déjà un bout de lame en playoffs. Une succès ce soir à René-Froger lui permettrait d'y mettre un patin.



Lyon – Amiens. Programme chargé, cette semaine, pour le LHC. Après Amiens ce soir, les Lions affronteront Dijon jeudi puis Strasbourg samedi. Et les Lyonnais ne doivent pas se tromper d'objectif. Des trois rencontres, c'est bien celle qui les opposera aux Ducs bourguignons la plus importante. De là à dire que les Rhodaniens laisseront sans forcer les trois points du jour aux Gothiques, il n'y a qu'un pas. Que l'on se gardera bien de franchir. Certes, l'arrivée de Mija Sivic sur le banc a fait du bien au groupe rhodanien. Mais celui-ci a encore besoin de se rassurer avant d'attaquer la fin de saison. Côté picard, la donne est presque la même. Battu par Dijon, Angers puis Brest, vainqueur dans la douleur de Bordeaux samedi, le HCAS est à deux doigts de sombrer dans le doute. Et la crise tomberait bien mal, au moment où les Amiénois doivent encore assurer leur place en play-offs.

Gap – Dijon. Simple trou d'air ou vrai coup d'arrêt ? Après neuf victoires d'affilée, Gap a lourdement chuté, samedi soir, à Grenoble (9-4). Doublé au classement par Épinal, le désormais ex-leader va tenter de prouver que son échec à Pôle Sud n'était qu'un simple accident, déjà digéré et oublié. Mais les Rapaces sont méfiants. Car Dijon n'aime rien tant que déjouer les pronostics cette saison. Les Ducs ont été gagner à Rouen et Amiens. Alors pourquoi pas à Gap ? Un succès de prestige dans les Hautes-Alpes regonflerait leur capital confiance, à 48 heures d'une autre rencontre, capitale celle-ci pour leur maintien en élite, face à Lyon.

Le programme :

- Grenoble (3e, 38 pts, 11 V, 1 VTAB, 2 DPRL, 1 DTAB, 4 D, 83 BP, 53 BC) - Chamonix (12e, 18 pts, 5 V, 1 DPRL, 2 DTAB, 12 D, 52 BP, 68 BC), ce soir à 20 heures. Match aller : à Chamonix, Grenoble bat Chamonix 4-3. La cote : Grenoble 65 % / Chamonix 35 %.
- Bordeaux (9e, 21 pts, 5 V, 2 VTAB, 2 DPRL, 11 D, 60 BP, 75 BC) - Rouen (5e, 36 pts, 12 V, 6 D, 88 BP, 54 BC), ce soir à 20 heures. Match aller : à Rouen, Rouen bat Bordeaux 4-2. La cote : Bordeaux 40 % / Rouen 60 %.
- Épinal (1er, 45 pts, 13 V, 4 VPRL, 1 DTAB, 1 D, 74 BP, 43 BC) - Brest (6e, 36 pts, 10 V, 3 VPRL, 7 D, 59 BP, 61 BC), ce soir à 20 h 15. Match aller : à Brest, Épinal bat Brest 3-0. La cote : Épinal 60 % / Brest 40 %.
- Morzine/Avoriaz/Les Gêts (14e, 12 pts, 3 V, 2 DPRL, 1 DTAB, 13 D, 51 BP, 84 BC) - Angers (4e, 37 pts, 12 V, 1 DPRL, 6 D, 75 BP, 67 BC), ce soir à 20 h 30. Match aller : à Angers, Angers bat le HCMAG 6-3. La cote : HCMAG 35 % / Angers 65 %.
- Briançon (10e, 20 pts, 5 V, 1 VPRL, 1 VTAB, 1 DPRL, 11 D, 55 BP, 72 BC) - Strasbourg (7e, 32 pts, 8 V, 3 VPRL, 1 DPRL, 1 DTAB, 7 D, 63 BP, 64 BC), ce soir à 20 h 30. Match aller : à Strasbourg, Briançon bat Strasbourg 3-2. La cote : Briançon 40 % / Strasbourg 60 %.
- Lyon (11e, 19 pts, 5 V, 1 VTAB, 1 DPRL, 1 DTAB, 11 D, 48 BP, 76 BC) - Amiens (8e, 31 pts, 9 V, 1 VPRL, 2 DPRL, 7 D, 72 BP, 63 BC), ce soir à 20 h 30. Match aller : à Amiens, Amiens bat Lyon 3-0. La cote : Lyon 45 % / Amiens 55 %.
- Gap (2e, 45 pts, 13 V, 1 VPRL, 2 VTAB, 4 D, 77 BP, 54 BC) - Dijon (13e, 12 pts, 2 V, 2 VPRL, 2 DPRL, 14 D, 53 BP, 76 BC), ce soir à 20 h 30. Match aller : à Dijon, Gap bat Dijon 5-2. La cote : Gap 65 % / Dijon 35 %.

Prochaine journée.- Vendredi 22 janvier : Rouen - Grenoble. Samedi 23 janvier : Strasbourg - Lyon, Angers - Gap, Brest - Bordeaux, Amiens - Épinal, Dijon - Briançon, Chamonix - Morzine/Avoriaz/Les Gêts.

Le match en retard de la 8e journée Dijon - Lyon se jouera le jeudi 21 janvier.