Rouen - Brest (Ligue Magnus, 20e journée)

Rouen fait le métier

Les Dragons (sans Konttinen), consciencieux à défaut d’être géniaux, ont adopté une bonne attitude pour sortir du piège brestois.

ILLUS20160116200Dans le dernier tiers, Rouen a obtenu une victoire méritée. Certes, le coup est passé très près. Graham Avenel a eu (tout !) le temps de reprendre son propre rebond après sa passe-tir contrée (0-1 à 4’22). Brest (sans Vondracek) menait donc d’un but dès la cinquième minute, mais n’a pas créé de cassure lors de ses opportunités suivantes. Jonathan Avenel (4’37) et Ouellet (16’01) butaient sur Sabourin et Quesnel ne cadrait pas (10’55).

Peu inspirés, à l’exception des trois premières minutes et des trois dernières pendant lesquelles Antoine Bonvalot s’est montré solide devant Sacha Treille (0’58), Perrault (2’23) et Chakiachvili (17’16), les Normands appliqués se contentaient de rester au contact dans le premier acte.

Dans la période médiane, les joueurs de Fabrice Lhenry, aidés par une égalisation rapide de Coulombe après un tir de la pointe à mi-hauteur (1-1 à 22’10), ont emballé le match. Sans réussir à être réalistes, à cause d’un Antoine Bonvalot nerveux mais toujours dans le coup. Les tirs de Guillemain (24’32), puis en powerplay de Guénette (26’20 & 27’20) et de Matheson (30’14), ont tous été parés avec talent par le jeune gardien. Dans le même temps, jusqu’à la mi-match, les Normands restaient à la merci d’une contre-attaque bretonne. Ils pouvaient néanmoins compter sur un Sabourin fermant la maison à double tour. Ainsi Romand (24’02), Quesnel en breakaway (28’11), et Ouellet, certes bien contenu par Guénette, sur une passe à dévier de Prosvic (29’46) n’ont pu redonner l’avantage aux visiteurs.

Le RHE76 a mieux maîtrisé la deuxième partie du tiers mais sans trouver les filets adverses malgré deux possibilités. Coulombe (32’39) et Perrault (37’24) se heurtaient à Bonvalot au charbon.

ILLUS20160116144

Brest a eu des débuts de tiers difficiles et le troisième n’a pas dérogé à l’usage du soir. En supériorité, Labelle entre les oreilles trouvait les filets en attaque placée (2-1 à 40’55). Les hommes de Sébastien Oprandi ont bien essayé de réagir, notamment par Dian (43’59) et Bastien (46’42). Mais Sabourin a frustré le premier pendant que Chakiachvili s’opposait au second.

Ensuite, Brest ne semblait ni capable de prendre le jeu à son compte, ni capable de se projeter rapidement en attaque. Les Rouennais ne profitaient pas d’une opportunité (Thinel tirait à côté à 51’40) et d’un errement de Landry (51’10). Si Berthon se créait une chance bloquée par Sabourin (51’39), c’est Lampérier en embuscade au second poteau qui trouvait le filet en reprenant un rebond d’un tir de Coulombe (3-1 à 53’06).

Au métier, Rouen se dirigeait vers une victoire somme toute logique. Les Albatros, sans abandonner, ne parvenaient pas à élever le rythme et ne se révoltaient pas. Guénette trouvait un montant (54’18), puis Raux ajoutait un quatrième but en infériorité (faute offensive de Perrault) en rattrapant un retour de tir de Chakiachvili (4-1 à 55’44).

Étoiles du match : Patrick Coulombe*** (Rouen), Dany Sabourin** (Rouen) et Antoine Bonvalot* (Brest).

ILLUS20160116185

 

Rouen – Brest 4-1 (0-1, 1-0, 3-0)
Samedi 16 janvier 2016 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2746 spectateurs.
Arbitres : M. Laurent Garbay assisté de MM. David Courgeon et Yann Furet.
Pénalités : Rouen 18' (4', 0’, 4') ; Brest 6' (2', 2', 0').
Tirs : Rouen 40 (14, 13, 13) ; Brest 19 (5, 6, 8).
Chances : Rouen 17 (5, 9, 3) ; Brest 11 (5, 3, 3).

Évolution du score :
0-1 à 04'22" : G. Avenel
1-1 à 24'27" : Coulombe assisté de Krog et Y. Treille
2-1 à 40'55" : Labelle assisté de Thinel et Coulombe (sup.num.)
3-1 à 53'06" : Lampérier assisté de Coulombe et Guénette
4-1 à 55'44" : Raux assisté de Chakiachvili et Arrossamena

Rouen

Attaquants :
Loïc Lampérier – François-Pierre Guénette (A) – Marc-André Thinel
Sacha Treille – Jason Krog – Yorick Treille (A)
Nicolas Arrossamena – Joël Perrault – Olivier Labelle
Fabien Colotti – Damien Raux – Dan Koudys

Arrières :
Olivier Dame-Malka – Patrick Coulombe (C)
Mark Matheson – Florian Chakiachvili
Léo Guillemain

Gardien :
Dany Sabourin (18 arrêts)

Remplaçants : Quentin Papillon (G), Vincent Nesa et Ludovic Duchesne. Absents : Tero Konttinen (malade), Aurélien Dorey (?).

Brest

Attaquants :
Alexandre Quesnel (A) – David Bastien – Michal Dian
Martin Hujsa – Jaroslav Prosvic (C) – Christian Ouellet
Jonathan Avenel – Graham Avenel – Jérémie Romand
Jeremy Cormier – [Prosvic] – Quentin Berthon

Arrières :
Mathieu Gagnon – Charles Landry
Aurélien Gréverend (A) – Edgars Dikis
Charlie Doyle – Doug Jessey
Florent Aubé

Gardien :
Antoine Bonvalot (37 arrêts)

Remplaçants : Léo Bertein (G) et Gaétan Cannizzo. Absents : Roman Vondracek (blessé), Nicolas Motreff, Dimitri Motreff, Lukas Kralik (départ).