21e journée D1 : les Drakkars aiment les courts voyages

On pointait cette semaine le différentiel abyssal entre les performances de Caen à domicile et à l'extérieur.

Les Normands n'aiment peut-être simplement pas les longs voyages, quand il s'agit de traverser la France de part en part. Ils ont subi de lourdes gifles lors de longs périples à Nice (9-0) et Anglet (8-0), et ont été la seule équipe à perdre à Blagnac. Ils ont obtenu leurs uniques points à l'extérieur lors des "sauts de puce" à Tours (victoire) et à Cholet (défaite en prolongation) en début de saison.

Ce soir, les Drakkars abordaient le Petit-Port de Nantes, ce qui reste dans leur périmètre de prédilection (le quart nord-ouest). Dans la ville natale de l'auteur des Voyages Extraordinaires, les piètres voyageurs caennais ont ramené un précieux succès aux tirs au but (5-4) après avoir remonté deux buts de retard, pris l'avantage... et encaissé l'égalisation à douze secondes de la fin. Caen fait quand la même bonne opération en prenant 2 points d'avance sur Tours (battu 6-2 à Neuilly) pour la huitième place, 2 points qui peuvent devenir 5 dès mardi à la faveur du match en retard "à la maison" face au Mont-Blanc.

Le Mont-Blanc, justement, a remporté un match capital en battant Courbevoie 6-2 et en revenant ainsi à un point de son adversaire du jour. La Roche-sur-Yon pouvait réduire pareillement la distance sur Vanoise, mais a au contraire perdu 3-4 et voit son adversaire s'éloigner sans doute irrémédiablement. Pour les Vendéens, actuellement relégables, les places de barragiste sont maintenant à 4 points (Mont-Blanc) ou 5 points (Courbevoie, qu'ils reçoivent dans deux semaines pour une rencontre qui vaut de l'or).

Cholet a été balayé 6-2 à Dunkerque et a perdu la première place au profit d'Anglet, vainqueur 5-1 de Toulouse-Blagnac.

Le match Mulhouse-Nice a dû être reporté pour cause de glace impraticable et devrait se jouer demain midi.