Ligue Magnus : le HCMAG en tenue de combat

Les six équipes de l'élite qui n'ont disputé que vingt-et-une journées de championnat depuis la reprise, contre vingt-deux pour les huit autres, montent sur la glace, ce soir, histoire de rattraper leur retard. Deux de ces rencontres (Grenoble - Morzine/Avoriaz/Les Gêts et Angers - Briançon) étaient initialement prévus le 14 novembre (8e journée). Mais elles avaient été reportées suite aux attentats perpétrés la veille en région parisienne. Le derby Rouen - Amiens, programmé au départ en janvier, avait été repoussé pour permettre aux Dragons de disputer la finale de la Coupe Continentale. Un quatrième duel, entre Bordeaux et Dijon, se dispute ce soir. Il s'agit là d'un match... avancé de la 23e journée, dont la suite se déroulera vendredi.

Grenoble – Morzine/Avoriaz/Les Gêts. Match sans enjeu pour le HCMAG. Les Pingouins sont déjà condamnés aux play-downs. Et gagner à Grenoble ne leur apporterait aucun point pour la prochaine poule de maintien. Les Haut-Savoyards ont du coup déjà la tête à Dijon, où ils se déplaceront dimanche. Plus mauvaise défense (93 buts encaissés, soit une moyenne de 4,2 par match) et pire attaque (53 buts marqués, soit une moyenne de 2,5 par match) de la ligue, Morzine/Avoriaz/Les Gêts est lancé en pleine opération survie. Celle-ci passe désormais par un changement sur le banc. Avec seulement trois victoires au compteur depuis septembre, et après cinq défaites d'affilée, Tommie Hartogs a été prié de laisser sa place. Le Néerlandais, arrivé dans le Chablais en 2012, est remplacé depuis ce matin par un trio d'entraîneurs-joueurs, composé de Mathieu Jestin, Jakub Sindel et Cyril Papa. Celui-ci restera en place jusqu'à l'arrivée d'un nouveau coach. Grenoble, de son côté, a beaucoup à gagner. Un succès permettrait aux Brûleurs de Loups de prendre cinq points d'avance sur Brest. Les Isérois pourraient même retrouver le podium, à condition toutefois qu'Angers s'incline à domicile contre Briançon.



Rouen – Amiens. Gare à la bête blessée. Battu coup sur coup à domicile par Grenoble (2-5 vendredi soir) et Épinal (2-4 dimanche), Rouen n'est désormais plus que huitième. Et patine même encore après sa qualification pour les play-offs. Alors ce derby face à Amiens, le RHE en fait une question d'honneur. Les Amiénois, eux, comptent au classement autant de points que les Dragons (37). Quatre jours après leur victoire contre Épinal (3-1), les Gothiques rêvent d'enchaîner avec un nouveau succès de prestige, dans une patinoire de l'île Lacroix où ils ne se sont plus imposés depuis le 6 mars 2012 (4-5 lors de la première manche des quarts de finale). Mais ils évolueront sans Romain Bault, blessé au genou, en défense. Quoi qu'il arrive, le vainqueur de cette confrontation sera mathématiquement qualifié pour les play-offs. Le vaincu pourrait l'être également, si Bordeaux venait à perdre contre Dijon.

Bordeaux – Dijon. Au classement virtuel de la future poule de maintien, Bordeaux compte huit points d'avance sur Dijon. Cet écart, les Boxers vont tâcher de l'accroître ce soir, malgré l'absence de François Paquin et en espérant le retour de Julien Desrosiers. Si les Boxers restent sur deux victoires de rang (2-1 face à Rouen et 0-7 à Brest), les Dijonnais sont eux aussi dans une bonne passe. Les Ducs viennent de dominer Briançon (6-4). Un succès face à un adversaire direct pour le maintien ? Cela ne leur était arrivé qu'une seule fois cette saison. Et cela remontait au 3 octobre (2-3 après prolongation face à Morzine/Avoriaz/Les Gêts).



Angers – Briançon. Comme le HCMAG à Grenoble, Briançon n'a pas grand chose à gagner à Angers. Quoi qu'il arrive d'ici la fin de la saison régulière, les Diables Rouges finiront l'année en play-downs. Toujours privés ce soir de Sebastian Idoff – le gardien suédois devrait être de retour vendredi soir contre Épinal, n'ont plus qu'une seule échéance à préparer avec ce déplacement à Bordeaux, capital dans la lutte pour le maintien, programmé le 6 février. Les Angevins, eux, ont une place sur le podium à défendre. Ils ne possèdent, pour l'heure, que deux petites longueurs d'avance sur Grenoble. Un succès leur permettrait en plus de revenir à deux points des deux premiers, Gap et Épinal. De quoi donner des idées...

Le programme :

- Grenoble (4e, 41 pts, 12 V, 1 VTAB, 2 DPRL, 1 DTAB, 5 D, 92 BP, 62 BC) - Morzine/Avoriaz/Les Gêts (14e, 12 pts, 3 V, 2 DPRL, 1 DTAB, 15 D, 53 BP, 93 BC), ce soir à 20 heures. La cote : Grenoble 60 % / HCMAG 40 %.
- Rouen (8e, 37 pts, 12 V, 8 D, 1 DTAB, 93 BP, 65 BC) - Amiens (7e, 37 pts, 11 V, 1 VPRL, 2 DPRL, 7 D, 78 BP, 66 BC), ce soir à 20 heures. La cote : Rouen 60 % / Amiens 40 %.
- Bordeaux (9e, 26 pts, 6 V, 3 VTAB, 2 DPRL, 11 D, 69 BP, 76 BC) - Dijon (13e, 15 pts, 3 V, 2 VPRL, 2 DPRL, 16 D, 63 BP, 90 BC), ce soir à 20 heures. La cote : Bordeaux 60 % / Dijon 40 %.
- Angers (3e, 43 pts, 14 V, 1 DPRL, 6 D, 86 BP, 73 BC) - Briançon (12e, 20 pts, 5 V, 1 VPRL, 1 VTAB, 1 DPRL, 13 D, 63 BP, 83 BC), ce soir à 20 h 30. La cote : Angers 75 % / Briançon 25 %.

Au programme cette semaine.- Vendredi 29 janvier (23e journée) : Grenoble – Angers, Morzine/Avoriaz/Les Gêts – Amiens, Gap – Rouen, Chamonix – Strasbourg, Briançon – Épinal, Lyon – Brest. Dimanche 31 janvier (24e journée) : Rouen – Lyon, Briançon – Brest, Amiens – Grenoble, Épinal – Bordeaux, Strasbourg – Gap, Angers – Chamonix, Dijon – Morzine/Avoriaz/Les Gêts.

Le classement virtuel de la poule de maintien
    Points Matchs joués Buts pour Buts contre
1. Chamonix 19 9 33 23
2. Lyon 16 9 29 27
3. Bordeaux 13 7 21 19
4. Briançon 11 9 33 32
5. Morzine/Avoriaz/Les Gêts 11 9 26 35
6. Dijon 5 7 22 29