Amiens - Rouen (Ligue Magnus, 18e journée)

Par tous les états 

Ce derby entre Amiens et Rouen sent la poudre. En effet les Gothiques avaient la possibilité, en remportant leurs trois matches de la semaine, de passer en tête de la Ligue Magnus. Seul problème, les Albatros et l’Etoile Noire sont venus contrarier les plans amiénois, qui vont affronter le voisin rouennais pour éviter une semaine blanche à domicile, mais également intégrer le top 4. Face aux Gothiques, les Dragons donc. Des Dragons qui ont des résultats en dents de scie depuis quelques matches et ne veulent pas lâcher le top 4, dont ils seraient chassés en cas de défaite.

 

Rouen attaque fort 

Il n’y a même pas 20 secondes au match que les avants rouennais récupèrent un palet dans la crosse de Jeff Smith. Coulombe prend un premier tir qu’O’Keefe repousse, et Smith se retrouve pénalisé. Une faute sans conséquence, contrairement à celle de Champagne un peu plus tard. Cette fois-ci les Dragons ne ratent pas le coche, Loïc Lampérier trouve Olivier Labelle dans le slot (0-1, 5’04). Moins de deux minutes plus tard, Aurélien Dorey se retrouve en bonne position à la bleue, il tente sa chance mais O’Keefe, en difficulté au niveau des adducteurs après le premier but, parvient à faire l’arrêt.

Amiens va petit à petit rentrer dans le match grâce à Shane Luke. Il tente tout d’abord un « one-timer » qui passe juste au-dessus de la cage, et il est ensuite au rebond, suite à un tir contré de Paul Crowder, qu’il récupère et pousse au fond avec de la réussite (1-1, 8’19).

Rouen ne se laisse pas démonter et reprend les commandes dans la minute qui suit grâce à une récupération de palet de Yorick Treille qui arme un superbe slap trouvant la lucarne (1-2, 9’37). Les Dragons veulent vite accentuer leur avantage, et sont proches du 3-1 quand Dame-Malka donne à Sacha Treille seul devant O’Keefe. Le Français tente de coucher le gardien qui réalise malgré tout l’arrêt.

12 12 15 Amiens Rouen 1Le salut amiénois va venir d’une troisième ligne inarrêtable. Serer, Thomas et Carpentier exercent une pression folle dans la zone rouennaise, poussant la défense normande à la faute. Carpentier finit par avoir le palet et prend un tir au ras de la glace qui trompe Sabourin (2-2, 14’15). Le cerbère des Dragons a à peine le temps de souffler que Fillman, qui a tout le temps d’armer son shoot, le transperce une nouvelle fois pour donner l’avantage aux Gothiques (3-2, 14’38). Les locaux sont euphoriques et Béron est à deux doigts de donner deux buts d’avance sur un bon service de Carpentier, mais son tir passe juste au-dessus.

Le buzzer retentit avec un but d’avance au compteur pour des Amiénois qui ont su faire le dos rond pour prendre les commandes de la rencontre.

 

Amiens se détache 

Les Gothiques veulent vite creuser l’écart et prennent le contrôle du jeu d’entrée de deuxième tiers. Tim Crowder trouve le poteau dès la première minute, avant que Bruijsten ne lance Hrdel en face-à-face avec Sabourin, le portier rouennais remportant le duel. Les Dragons vont réussir à égaliser sur leur première occasion de la période, Thinel trouvant Lampérier en retrait, l’international français reprend et trompe O’Keefe entre les jambières (3-3, 23’36).

Encore une fois, Amiens s’en remet à sa troisième ligne pour se relancer, mais Serer et Thomas butent tous les deux sur Sabourin, qui retarde l’échéance. Quatre minutes plus tard, on retrouve le même Rémi Thomas qui tente sa chance et nettoie la lucarne pour redonner un but d’avance aux siens (4-3, 31’39). Thomas se met encore en trouvant Carpentier en retrait, mais ce dernier manque le cadre de peu. 

12 12 15 Amiens Rouen 2Les Gothiques étouffent des Rouennais dépassés, qui vont à nouveau craquer. Champagne élimine son vis-à-vis, donne à Bault qui fait le tour de la cage et trouve Tim Crowder juste devant le but, le cadet des Crowder ne se fait pas prier (5-3, 35’09). Hrdel met le palet devant la cage, un cafouillage s’ensuit et Paul Crowder triple l’avance amiénoise (6-3, 35’42).

Le coup est rude pour des Dragons qui ont craqué 3 fois en 4 minutes. Les deux équipes rentrent aux vestiaires sous les acclamations d’un Coliséum en feu.

 

Proches du come-back 

La tension est palpable en début de troisième période. Les Rouennais mettent une belle pression sur des Amiénois qui jouent au plus simple pour éviter de donner de l’espoir aux Dragons. Mais les efforts normands ne sont pas vains. Labelle pousse à la faute la défense amiénoise, rentre en zone offensive, donne à Raux au deuxième poteau pour la réduction de l’écart (6-4, 44’55). Deux minutes plus tard, Lampérier, très en vue sur la partie, part en contre, tente de déshabiller O’Keefe, mais le portier amiénois, mal en point physiquement, stoppe l’attaquant rouennais.

12 12 15 Amiens Rouen 3Le raté se paye « cash » pour les visiteurs du soir, lorsque Serer, trouvé sur le côté gauche par Fillman, tente sa chance dans un angle très fermé, et trouve la lucarne de Sabourin (7-4, 8’37). Les 3000 supporters amiénois présents respirent un peu mieux : leurs protégés ont désormais trois buts d’avance, et contrôlent le jeu. Les Amiénois ont une opportunité de tuer le match en supériorité, mais seul un lancer de Bourgeois finissant à côté de la cage sera à signaler.

Les Rouennais tuent cette pénalité sans encombre et semblent « revigorés » en revenant à égalité numérique. Koudys se signale devant le but amiénois, mais O’Keefe réalise un double arrêt de grande classe sur l’attaquant canadien. Ce n’est que partie remise pour les hommes de Lhenry. Dame-Malka à la bleue arme un slap puissant, Sacha Treille dévie et relance l’intérêt de la fin de match (7-5, 57’45).

38 secondes après, Champagne est sanctionné pour obstruction et s’assoit en prison. Fabrice Lhenry prend alors son temps mort. Dany Sabourin rejoint le banc rouennais avant la mise au jeu et Rouen évolue à 6 contre 4. Le palet circule bien dans la zone amiénoise, Guénette est trouvé et tente un slap qui trouve le fond des filets, Rouen n’a plus qu’un but de retard ! (58’40, 7-6).

Le scénario du match de coupe de la ligue revient forcément dans les têtes amiénoises : les Gothiques avaient lâché une avance de deux buts, et Rouen était revenu à hauteur à neuf secondes de la fin pour partir en prolongations. Cette fois-ci, les Gothiques font le dos rond dans leur zone défensive et dégagent le palet dès qu’ils ont une possibilité. Champagne parvient à gagner un duel le long de la bande, Paul Crowder prend le palet, mais rate le cadre, son frère récupère, donne à Champagne devant la cage qui pousse au fond (8-6, 59’53). Le Coliséum est passé par tous les états mais peut enfin exulter, les Gothiques remportent le derby !

Élus meilleurs joueurs du match : Damien Raux pour Rouen, Marius Serer, Rémi Thomas et Romain Carpentier pour Amiens.

 

Amiens – Rouen 8-6 (3-2, 3-1, 2-3)
Samedi 12 décembre 2015 à 20h à la patinoire du Coliséum, 3049 spectateurs.
Arbitrage de Jimmy Bergamelli assisté de David Courgeon et Clément Goncalves
Pénalités : Amiens 6' (4', 0', 2'), Rouen 6' (0', 2', 4')
Tirs cadrés : Amiens 33 (10, 16, 7), Rouen 29 (14, 5, 9)

Évolution du score :
0-1 à 05'04 : Labelle assisté de Lampérier et Thinel (sup. num.)
1-1 à 08'19 : Luke assisté de P. Crowder et Bourgeois
1-2 à 09'37 : Y. Treille assisté de Dorey et Krog
2-2 à 14'15 : Carpentier assisté de Serer et Thomas
3-2 à 14'38 : Fillman assisté de Bruijsten et Champagne
3-3 à 23'36 : Lampérier assisté de Thinel et Dorey
4-3 à 31'39 : Thomas assisté de Serer et Hrdel
5-3 à 35'09 : T. Crowder assisté de Bault et Champagne
6-3 à 35'52 : P. Crowder assisté de Hrdel et Béron
6-4 à 44'55 : Raux assisté de Labelle et Arrossamena
7-4 à 48'37 : Serer assisté de Bourgeois et Fillman
7-5 à 57'45 : Dame-Malka assisté de Koudys et Guillemain
7-6 à 58'40 : Guénette assisté de Y. Treille (sup. num.)
8-6 à 59'53 : Champagne assisté de T. Crowder et P. Crowder (cage vide)

 

Amiens

Attaquants :

Tim Crowder (+2) – Joël Champagne (C, +2, 4’) – Kevin Bruijsten (A)
Fabien Kazarine (-1) – Paul Crowder (+2) – Shane Luke (-1)
Romain Carpentier (+1) – Marius Serer (+3) – Rémi Thomas (+3)
Zbynek Hrdel (+1) ; Quentin Fauchon

Défenseurs :

Grégory Béron (A, +3) – Fabien Bourgeois (+4)
Nicolas Leclerc (+1) – Romain Bault
Mitch Fillman (+1) – Tim Carr (-1)
Jeff Smith (2’)

Gardien :

Mitch O’Keefe

Remplaçants : Guillaume Duquenne (G), Adrien Josse.

 

Rouen

Attaquants :

Sacha Treille (-1, 2’) – Jason Krog (-3, 2’) – Yorick Treille (A, -1)
Loïc Lampérier (+1) – François-Pierre Guénette (A, -3) – Marc-André Thinel (-2)
Damien Raux (-1) – Nicolas Arrossamena (-1) – Olivier Labelle
Dan Koudys (-2) – Valentin Jacques (-1) – Ludovic Duchesne

Défenseurs :

Florian Chakiachvili (-1) – Tero Konttinen (-4)
Aurélien Dorey (2’) – Patrick Coulombe (C, -1)
Léo Guillemain – Olivier Dame-Malka (-1)

Gardien :

Dany Sabourin

Remplaçant : Julien Gaubert (G).