Ligue Magnus (24e journée) : la lutte finale

À trois journées du terme de la saison régulière, les six premiers du classement se tiennent en à peine neuf points. Parmi ces six-là, trois jouent aujourd'hui à l'extérieur. Le leader, Gap, se déplace à Strasbourg. Brest, de son côté, est à Briançon. Et Grenoble à Amiens. Les trois autres évolueront à domicile : Rouen face à Lyon, Épinal contre Bordeaux et Angers contre Chamonix.

Rouen - Lyon. En blanchissant Amiens (5-0) puis en s'imposant à Gap (5-6 après prolongation) dans la semaine, Rouen a repris confiance. Les Dragons n'ont néanmoins plus de temps à perdre. Intégrer le top 4 et profiter de l'avantage de la glace en quart de finale des play-offs ? Cela passe pour les Dragons, relégués à quatre points d'Angers (4e), par un sans-faute d'ici la fin de la saison régulière. Les Normands n'avaient fait qu'une bouchée des Lyonnais à l'aller (1-8 sur la glace de Charlemagne le 3 octobre). Ils veulent remettre ça ce soir face à un LHC déjà concentré sur son duel contre Bordeaux, programmé mardi soir, et essentiel pour son maintien.



Briançon - Brest. Après huit défaites d'affilée, Briançon espère enfin en finir avec son chemin de croix. La dernière victoire des Diables Rouges en championnat remonte au 27 décembre (2-3 en prolongation à Lyon). Depuis, les Haut-Alpins ont perdu contre Gap (3-2), Grenoble (7-1), Strasbourg (4-5) et Angers (2-7 et 5-2). Plus grave : ils ont aussi laissé filer des points face à Chamonix (4-3), le HCMAG (1-3) et Dijon (6-4), ses futurs adversaires en poule de maintien. Profiter de la venue de Brest pour inverser la tendance ne sera toutefois pas chose facile. Les Bretons en sont, cette saison, à sept victoires en déplacement. Et ils ont surtout besoin d'un succès pour rester en course pour le top 4. Côté briançonnais, Sebastian Idoff, suspendu depuis fin décembre, devrait faire son retour face aux Albatros.

Amiens - Grenoble. Amiens pique sa crise. Entraîneur chef des Gothiques depuis l'inter-saison 2014, Barry Smith a été démis de ses fonctions samedi en fin d'après-midi. Du coup, c'est avec Olivier Duclos sur le banc que le HCAS va tenter de décrocher le point qui lui manque pour assurer sa qualification en play-offs. Ce fameux petit point que les Amiénois n'ont pas réussi à arracher contre Rouen (5-0) mardi, et Morzine/Avoriaz/Les Gêts vendredi (6-2). La tâche sera-t-elle plus aisée face à Grenoble ? Pas sûr. Les Brûleurs de Loups en sont à sept victoires en huit matchs depuis le début du mois de janvier. Un rythme de champion qui a permis vendredi aux Isérois de remonter sur le podium. Des Isérois qui ne sont d'ailleurs maintenant plus qu'à deux petits points de la première place...



Épinal - Bordeaux. Les Bordelais n'ont pas le droit à l'erreur. S'ils veulent encore croire aux play-offs, les Boxers doivent s'imposer à Épinal. Et miser, dans le même temps, sur une défaite d'Amiens contre Grenoble. Sinon, le promu sera bon pour finir l'année en play-downs. Problème pour les Girondins, qui récupèrent ce soir leur capitaine François Paquin mais qui devront se passer des services d'Aymeric Gillet (malade) : les Spinaliens ne se sont inclinés qu'une seule fois cette saison à domicile (1-2 contre Brest le 19 janvier). Et eux aussi ont besoin de points. Pour revenir sur Gap, l'actuel leader. Pour maintenir Grenoble, Angers et Rouen, en embuscade sur leurs talons, à bonne distance. Et pour attaquer la semaine chargée qui arrive (matchs à Gap mardi, à Briançon mercredi puis contre Lyon samedi) sur une bonne dynamique.



Strasbourg - Gap. Fin de saison régulière compliquée pour Strasbourg. L'Étoile Noire doit boucler son exercice sans plusieurs titulaires habituels, dont Jan Pardavy, out pour au moins trois semaines. Déjà sèchement battus vendredi à Chamonix (4-1), les Alsaciens ont en plus un calendrier compliqué : réception de Gap ce soir, puis déplacement à Angers mardi, avant d'accueillir, pour finir, Grenoble samedi. Que peuvent espérer les joueurs de Daniel Bourdages dans ces conditions ? Sans doute pas grand chose. Surtout que les Rapaces montent dans la Bas-Rhin pour faire le plein de points, histoire de ne pas perdre la tête du classement.

Angers - Chamonix. Battu vendredi par Grenoble, Angers vient de dégringoler du podium. Pas de panique : les Ducs ont encore le temps de se rattraper. À condition, toutefois, de ne pas laisser échapper trois points supplémentaires contre Chamonix. Les Haut-Savoyards, eux, n'ont certes pas grand chose à gagner dans cette rencontre. Mais ils restent sur quatre victoires d'affilée (4-3 contre Briançon, 4-7 à Grenoble, puis 4-0 face au HCMAG et 4-1 aux dépens de Strasbourg). Plutôt pas mal pour une formation du bas de tableau... Cette dynamique, les joueurs de Stéphane Gros veulent en tout cas la garder le plus longtemps possible, histoire d'attaquer leur dernier sommet de la saison régulière (samedi prochain contre Dijon) avec la plus grande confiance possible.



Dijon - Morzine/Avoriaz/Les Gêts. D'un côté, Dijon, avant-dernier, équipe la plus pénalisée du championnat. De l'autre, le HCMAG, plus mauvaise attaque et pire défense de la ligue. Deux adversaires face à face aujourd'hui. Pour jouer une part de leur avenir. Enjeu pour les Ducs : revenir à trois points des Pingouins dans le classement virtuel de la future poule de maintien. Mais les Bourguignons, qui restent à domicile sur une victoire contre Briançon, n'ont encore jamais réussi à aligner deux succès de suite cette saison à Trimolet. Avec Miroslav Frycer, leur entraîneur depuis mardi, sur le banc, mais sans les blessés Mathieu Jestin, Jakub Sindel et Edgars Homjakovs sur la glace, les Haut-Savoyards veulent se donner un peu d'air. Une victoire à Dijon permettrait à Morzine/Avoriaz/Les Gêts d'attaquer la poule de maintien avec plus de points que Briançon. Et d'abandonner la dernière place du classement de la saison régulière à Dijon. Toujours bon pour le moral.



Le programme :

Rouen (5e, 42 pts, 13 V, 1 VTAB, 8 D, 1 DTAB, 104 BP, 70 BC) - Lyon (11e, 23 pts, 6 V, 1 VTAB, 1 DPRL, 2 DTAB, 13 D, 61 BP, 89 BC), aujourd'hui à 16 heures. La cote : Rouen 70 % / Lyon 30 %.
Briançon (12e, 20 pts, 5 V, 1 VPRL, 1 VTAB, 1 DPRL, 14 D, 65 BP, 88 BC) - Brest (6e, 40 pts, 11 V, 3 VPRL, 1 VTAB, 8 D, 64 BP, 71 BC), aujourd'hui à 16 h 30. La cote : Briançon 40 % / Brest 60 %.
Amiens (8e, 37 pts, 11 V, 1 VPRL, 2 DPRL, 9 D, 80 BP, 77 BC) - Grenoble (3e, 47 pts, 14 V, 1 VTAB, 2 DPRL, 1 DTAB, 5 D, 102 BP, 66 BC), aujourd'hui à 18 h 30. La cote : Amiens 40 % / Grenoble 60 %.
Strasbourg (7e, 38 pts, 10 V, 3 VPRL, 1 DPRL, 1 DTAB, 8 D, 76 BP, 77 BC) - Gap (1er, 49 pts, 14 V, 1 VPRL, 2 VTAB, 1 DTAB, 5 D, 92 BP, 70 BC), aujourd'hui à 18 h 30. La cote : Strasbourg 40 % / Gap 60 %.
Épinal (2e, 48 pts, 14 V, 4 VPRL, 1 DTAB, 3 D, 80 BP, 50 BC) - Bordeaux (9e, 29 pts, 7 V, 3 VTAB, 2 DPRL, 11 D, 73 BP, 79 BC), aujourd'hui à 18 h 30. La cote : Épinal 60 % / Bordeaux 40 %.
Angers (4e, 46 pts, 15 V, 1 DPRL, 7 D, 94 BP, 79 BC) - Chamonix (10e, 27 pts, 8 V, 1 DPRL, 2 DTAB, 12 D, 67 BP, 73 BC), aujourd'hui à 19 h 30. La cote : Angers 60 % / Chamonix 40 %.
Dijon (13e, 15 pts, 3 V, 2 VPRL, 2 DPRL, 17 D, 66 BP, 94 BC) - Morzine/Avoriaz/Les Gêts (14e, 15 pts, 4 V, 2 DPRL, 1 DTAB, 16 D, 60 BP, 101 BC), aujourd'hui à 20 heures. La cote : Dijon 55 % / HCMAG 45 %.

Prochaine journée.- Mardi 2 février (25e journée) : Grenoble – Dijon, Angers – Strasbourg, Chamonix – Rouen, Briançon – Amiens, Morzine/Avoriaz/Les Gêts – Brest, Lyon – Bordeaux, Gap – Épinal.

Poule de maintien : le classement virtuel

 
Clsst Club Pts Matchs joués Buts pour Buts contre
1 Chamonix 19 9 33 23
2 Bordeaux 16 8 25 22
3 Lyon 16 9 29 27
4 Briançon 11 9 33 32
5 Morzine/Avoriaz/Les Gêts 11 9 26 35
6 Dijon 5 8 25 33