Kärpät - Frölunda (finale CHL 2016)

C'est l'heure du dénouement pour cette deuxième édition de la Ligue des Champions de hockey, avec de nouveau deux équipes scandinaves en lice.

Ligue des champions de hockey sur glace 2014 logoAvec six formations finlandaises et six suédoises sur 48 engagées, il y avait une forte de probabilité de voir une nouvelle finale nordique. Même si l'adhésion de cette compétition est encore loin d'être unanime, en particulier en Scandinavie. D'ailleurs, René Fasel, président de la fédération internationale, a vivement critiqué le trop grand nombre d'équipes suédo-finlandaises. Le changement de format avec un tour préliminaire réduit pour plus de confrontations directes n'a donc pas solutionné le problème. Attendez-vous donc à un lifting de la Champions Hockey League 2016-2017.

En tout cas, pour cette finale 2016, on retrouve Frölunda, finaliste malheureux il y a un an contre Luleå. Encore cette année, les Indians de Göteborg ont les armes pour prétendre au titre de champion d'Europe. Leader en SHL depuis le début de la saison, Frölunda a néanmoins cédé sa place il y a peu à Skellefteå. Le SAIK a d'ailleurs accentué son avance, 8 points, en battant samedi la formation de Göteborg 4-1. 

Mais avant le championnat, il y a la CHL. Et pour arriver à ses fins, Frölunda va devoir mettre K.O. un poids lourd. La troupe entraînée par Roger Rönnberg a filé au nord de la Finlande, à Oulu, pour y défier Kärpät. C'est évidemment un des grands bastions du hockey finlandais, septuagénaire, et c'est clairement l'une des meilleures équipes du continent à l'heure actuelle. Champion de Finlande à l'issue des deux derniers exercices, "l'hermine" d'Oulu est de nouveau grand favori de la Liiga même si elle est devancée par le HIFK de Yohann Auvitu.

En fait, Kärpät a une revanche à prendre, éliminé en demi-finale de la CHL l'année dernière par Frölunda. En finale devant son public, l'occasion est belle pour les Finlandais. Kärpät ne pourra toutefois pas compter sur le revenant Joni Pitkänen. Revenu au jeu ce week-end après trois ans d'absence, l'ex-défenseur des Hurricanes de la Caroline, qui a joué 20 minutes samedi, n'est pas aligné pour éviter un retour trop brusque. Devant les filets, le Finlandais Sami Aittokallio défie le Suédois Lars "Lasse" Johansson.

Et c'est Frölunda qui donne le ton dès les premières secondes en s'installant dans le camp finlandais, porté par la dextérité du très technique Ryan Lasch. Aittokallio doit déjà intervenir mais ses partenaires d'Oulu vont tenter de percer la carapace suédoise. C'est Juho Keränen qui s'y colle en sprintant couloir gauche mais il perd le contrôle du puck en débordant. Sundström en prison, Kärpät hérite du premier jeu de puissance du match mais manque de peu de se faire piéger. Nicklas Lasu intercepte, se présente seul mais il ne peut surprendre Aittokallio en posture papillon.

Et de nouveau à 5 contre 5, le danger se rapproche avec Elias Fälth, qui réalise un joli numéro dans le camp finlandais, et Andreas Johnson, qui reprend de volée. C'est finalement le petit maestro de Göteborg Ryan Lasch qui va ouvrir le score, profitant du tir initial de Fantenberg pour tromper Aittokallio (0-1, 16'20"). Et une minute plus tard, les hôtes finlandais vont céder de nouveau à cause d'un but malheureux. Sebastian Stålberg frappe, Spencer Abbott est devant le but mais c'est le défenseur local Jani Hakanpää qui dévie le puck dans son propre but (0-2, 17'43"). Après 20 minutes de jeu, Kärpät est déjà au pied du mur.

Mais dès l'entame de la seconde période, Frölunda se retrouve avec un homme en moins lorsque Tömmernes est sanctionné pour retard de jeu. Mais hormis une bonne passe de Puljujärvi et un tir trop écrasé de Kukkonen, Kärpät ne fait pas bien peur. Au contraire de Frölunda et du jeune Artturi Lehkonen qui se permet une interception sur le vétéran Pyörälä, mais Aittokallio assure heureusement l'arrêt derrière. Mais Kärpät souffre. Les Suédois monopolisent le puck une bonne partie de cette seconde période, souhaitant mettre K.O. leurs adversaires.

A la mi-match, Kärpät va pourtant s'offrir une occasion en or. Juuso Ikonen délivre une superbe passe en direction du but suédois, Ivan Huml est très bien placé mais le palet est flottant, le Tchèque manque de précision et voit la rondelle s'envoler au-dessus du cadre. Huml manque une sacrée opportunité et se fera par la suite pénaliser pour une crosse haute : c'est le premier avantage numérique - et ce sera le seul - de Frölunda.

Cependant, Sami Aittokallio demeure attentif, bouchant les angles devant Abbott et Lehkonen. Il reste une période à Kärpät pour inverser la tendance et arracher le titre européen auquel se sont bien agrippés les Suédois.

Les fautes suédoises vont s'avérer décisives pour le club d'Oulu. Lehkonen et Axelsson rejoignent l'un après l'autre la prison. Le jeu en supériorité de Kärpät est poussif mais un tir anodin de Juho Keränen, dans un angle fermé côté droit, relance le match, Johansson laissant une faille dans son mur (1-2, 47'00"). Le but a le don de réveiller un public d'Oulu quelque peu endormi et le match gagne de nouveau en intensité.

Mais Frölunda résiste et finit par hausser encore le ton en retrouvant une large possession du puck. Un palet perdu de Masuhr aurait d'ailleurs pu permettre à Mats Rosseli Olsen de tripler la mise pour Göteborg. Malgré la sortie de son gardien, Kärpät peine à se montrer dangereux, le forecheck des Suédois étant particulièrement efficace dans les dernières minutes.

Avec une intensité qui a pu bousculer un club phare finlandais et beaucoup de sérénité, Frölunda remporte la Ligue des Champions, un an après avoir perdu dans une autre zone proche du cercle polaire. Après Luleå, Oulu a finalement souri aux Indians !

Commentaires d'après-match

Roger Rönnberg (entraîneur de Frölunda) : "Nous savions que c'était un challenge de défier Kärpät sur sa glace. Nous gagnons aujourd'hui grâce à notre défense. Habituellement, l'attaque est notre force mais aujourd'hui, nous avons montré une autre facette de notre équipe."

 

Kärpät Oulu - Frölunda HC 1-2 (0-2, 0-0, 1-0).
Mardi 9 février 2016 à 17h30 à l'Oulun Energia-Areena.
Pénalités : Kärpät 2' (0', 2', 0'), Frölunda 8' (2', 2', 4').
Tirs : Kärpät 19, Frölunda 23.


Évolution du score :
0-1 à 16'20" : Lasch assisté de Fantenberg et Larsson
0-2 à 17'43" : Abbott assisté de Tömmernes et Sundström
1-2 à 47'00" : Keränen assisté de Suoranta et Masuhr (sup. num.)


Kärpät Oulu

Attaquants :
Juuso Ikonen (-1) - Mika Niemi (-2) - Ivan Huml (A, -2, 2')
Jesse Puljujärvi - Sebastian Aho - Mika Pyörälä
Esa Pirnes - Julius Junttila - Miro Aaltonen (-1)
Juho Keränen (A)- Simon Suoranta - Antti Kalapudas
Markus Riispanen

Défenseurs :
Lasse Kukkonen (C) - Adam Masuhr
Markus Nutivaara - Arto Laatikainen (-2)
Jani Hakanpää (-2) - Atte Pentikainen
Taneli Ronkainen

Gardien :
Sami Aittokallio [sorti à 59'10"].

Remplaçant : Sami Rajaniemi (G).

Frölunda HC

Attaquants :
Anton Axelsson (2') - Joel Lundqvist (C, +1) - Ryan Lasch (+1)
Spencer Abbott (+1) - Johan Sundström (+1, 2') - Andreas Johnson
Robin Figren - Patrik Carlsson - Artturi Lehkonen (+1, 2')
Sebastian Stålberg - Nicklas Lasu (A) - Mats Rosseli Olsen (+1)
Christoffer Ehn

Défenseurs : 
Henrik Tömmernes (+1, 2') - Tom Nilsson (+1)
Jacob Larsson (+1) - Oscar Fantenberg (A, +1)
Elias Fälth - Oliver Lauridsen
Christoffer Persson

Gardien :
Lars Johansson

Remplaçant : Johan Gustafsson.