Le staff de l'équipe de Suède agacé par la KHL

La Suède et la Finlande se retrouvent cette semaine pour une double confrontation en terre Tre Kronor. Certes, peut-être pas avec des formations optimales.

KLASEN Linus 140515 322Les championnats ont beau faire la trêve internationale, ce n'est pas pour cela qu'ils la respectent forcément. C'est le cas des équipes KHL qui ont une fois de plus agacé le sélectionneur Pär Mårts.

Les clubs russes sont toujours peu enclins à libérer leurs joueurs pour deux matches amicaux en Scandinavie, exerçant de nouveau des pressions pour éviter les risques de blessure de leurs protégés. Un problème identique auquel a été confronté Mårts il y a tout juste un an.

Cette fois-ci, la fédération suédoise s'est chargée du dossier, par le biais de son vice-président Peter Forsberg et de son responsable du développement Tommy Boustedt. Une plainte a été déposée auprès de la fédération internationale alors que les Suédois se sont permis de rappeler le règlement en matière de libération des internationaux via un communiqué envoyé à la fédération russe et à la KHL.

Pär Mårts ne cachait donc pas son agacement auprès des journalistes : "C'est désagréable et cela ne devrait pas se produire. Mais je suis si petit dans ce domaine que je n'ai pas mon mot à dire. Je tente de faire de mon mieux avec les joueurs disponibles."

Ce n'est donc pas étonnant de ne voir que deux représentants suédois de la Ligue Continentale : l'attaquant André Petersson et le gardien Viktor Fasth. On sait que Mårts a l'habitude de se tourner vers ses valeurs sûres. Fasth est d'ailleurs un homme de confiance depuis son retour de NHL cette saison puisqu'il a été systématiquement appelé en équipe de Suède. En dehors des forfaits de Jimmie Ericsson et Richard Gynge, remplacés par Patrik Zackrisson et John Persson, Fredrik Pettersson et Marcus Sörensen sont absents de dernière minute, la faute à une gastro-entérite.

Les KHLers sont également largement minoritaires côté finlandais puisqu'ils ne sont que trois : le gardien Juha Metsola, le défenseur Tommi Kivistö et l'attaquant Oskar Osala, Tuukka Mäntylä ayant récemment rejoint l'arrière-garde de Tappara après avoir débuté l'exercice au Medvescak Zagreb.

Mais une autre difficulté s'est présentée au coach Kari Jalonen : contrairement à la majorité des championnats nationaux qui ont observé la pause internationale, la Liiga finlandaise ne s'est cette fois-ci pas interrompue. Une entente entre la ligue et la fédération finlandaise jugée absurde et dénoncée par bon nombre de spécialistes. Comme si la frilosité des clubs KHL ne suffisait pas !

Cela n'a toutefois pas empêché la sélection de deux des futures grandes stars du hockey finlandais, Patrik Laine et Sebastian Aho, champions du monde junior il y a un mois. Jesse Puljujärvi, pourtant meilleur buteur et meilleur joueur de la compétition, et troisième membre du trio explosif "Pula-aho", devra donc patienter. Jalonen a clairement annoncé que Laine et Aho peuvent être retenus dans le groupe pour le Championnat du monde disputé au printemps prochain en Russie.

L'autre débutant se nomme Ville Husso (21 ans), également champion du monde junior mais il y a deux ans, excellent gardien du HIFK de Yohann Auvitu. Et rien de mieux pour un Finlandais que d'effectuer ses débuts face au rival suédois.

MANTYLA Tuukka 140518 181Et le baptême du feu de Ville Husso démarre rapidement. Très rapidement. Côté gauche, Martin Johansson, titulaire de dernière minute, sert à l'opposé Nicklas Danielsson qui bat le jeune portier des Lions (1-0). La Suède mène après seulement 29 secondes de jeu. Elle domine nettement cette première période face à une Finlande encore endormie. Patrik Laine a tout de même l'occasion de se mettre en évidence en transperçant la défensive suédoise après un mouvement remarquable, mais le palet passe à quelques centimètres du poteau.

Le coup de gueule de Kari Jalonen aura été salutaire puisque la Finlande semble plus à l'aise dans le deuxième tiers-temps. Elle est en tout cas plus dangereuse, par Artturi Lehkonen. Le jeune attaquant, expatrié à Frölunda, bute sur Magnus Nygren lors d'un 2 contre 1 avant de frapper le poteau quelques instants plus tard.

Mais les Suédois feront le break. À la ligne bleue, Linus Klasen distille une superbe  diagonale vers le défenseur Niclas Burström, monté poteau gauche, qui déjoue Husso avant la deuxième pause (2-0). Et les Finlandais n'aiment décidément pas les débuts de tiers dans ce match. Sur son couloir gauche, Klasen centre fort, surgit Johan Sundström qui triple la mise après tout juste 100 secondes en troisième période (3-0).

Cependant, la Finlande réagira dans le dernier quart d'heure. D'abord grâce à une reprise de volée d'Harri Pesonen, servi par Perttu Lindgren (3-1). Puis, à 4'34" de la fin, Mika Niemi conclut devant le but après une frappe de Mäntylä (3-2). Le centre de Kärpät était d'ailleurs placé entre les deux espoirs Laine et Aho durant ce match, ce dernier récoltant son premier point en équipe nationale senior sur cette action.

Le come-back des Finlandais, approximatifs et bouleversés en début de match, n'aura pas suffi. La Suède remporte sa troisième victoire cette saison contre le rival nordique. Une revanche sera tout de même en jeu samedi après-midi.


Suède - Finlande 3-2 (1-0, 1-0, 1-2)
Jeudi 11 février 2016 à 19h00 à la Behrn Arena d'Örebro. 5500 spectateurs.
Arbitrage de Roman Gofman et Konstantin Olenin (RUS) assistés d'Andreas Malmqvist et Jimmy Dahmén (SUE).
Pénalités : Suède 8' (2', 4', 2'), Finlande 6' (2', 4', 0').
Tirs : Suède 31 (9, 14, 8), Finlande 27 (3, 11, 13).

Évolution du score :
1-0 à 00'29" : Danielsson assisté de Johansson et Nygren
2-0 à 37'19" : Burström assisté de Klasen et Sundström
3-0 à 41'40" : Sundström assisté de Klasen et Thuresson
3-1 à 46'02" : Pesonen assisté de Lindgren et Louhivaara
3-2 à 55'26" : Niemi assisté de Mäntylä et Aho


Suède

Attaquants :
John Persson (-1) - Joel Lundqvist (C, -1) - Nicklas Danielsson (2')
Dick Axelsson (A) - Lucas Wallmark - André Petersson (-1, 2')
Andreas Thuresson (+2) - Johan Sundström (+2) - Linus Klasen (+2)
Martin Lundberg (2') - Patrik Zackrisson - John Norman (-1)
Martin Johansson (+1)

Défenseurs :
Gustav Forsling (+1) - Andreas Englund(+1, 2')
Magnus Nygren (A, -1) - Jonas Junland (-1)
Tim Heed (+1) - Niclas Burström (+1)
Oscar Fantenberg

Gardien :
Markus Svensson

Remplaçant : Viktor Fasth (G).

Finlande

Attaquants : 
Harri Pesonen - Perttu Lindgren - Ossi Louhivaara
Tuomas Kiiskinen (-1) - Tomi Sallinen (A, -1) - Oskar Osala (C, -1)
Patrik Laine (2') - Mika Niemi - Sebastian Aho
Ilari Filppula - Joonas Nättinen - Artturi Lehkonen

Défenseurs : 
Mikko Mäenpää - Tommi Kivistö
Aleksi Elorinne (-1) - Joonas Jalvanti (-1, 2')
Ilari Melart (-1) - Mikko Kalteva (-1)
Tuukka Mäntylä (A, +1) - Joonas Järvinen

Gardien :
Ville Husso

Remplaçant : Juha Metsola (G).