Brest – Cardiff (Challenge Cymru-Breizh, match 4)

Les Devils remportent le Challenge 

Ultime étape de ce premier « Challenge Cymru-Breizh » avec cette quatrième rencontre disputée devant à peine plus de 600 spectateurs malheureusement mais dans une très belle et très confraternelle ambiance. Après le désormais traditionnel hymne de la Bretagne et du Pays de Galles, le coup d'envoi est donné par un invité de marque en la personne de Dan ar Braz, musicien très connu en terres celtiques.

Cardiff aligne le même effectif qu'hier tandis que Brest enregistre le retour d'Alexandre Quesnel, ce qui modifie un peu les lignes. Vendredi, les Albatros manquaient singulièrement de réussite devant le but, et le moins que l'on puisse dire est qu'ils ont visiblement contaminé leurs hôtes durant le week-end. La période initiale n'est qu'un festival de ratés face au « retraité » Arnaud Goetz qui a la baraka en étant sauvé par trois poteaux sur des tirs de Chris Culligan (2'), Chris Jones (11') et Jake Morissette (14').

Durant les premières vingt minutes, la cage brestoise est pilonnée de 16 tirs cadrés et de nombreux lancers ou déviations non-comptabilisées mais qui la frôlent dangereusement. Brest effectue quelques beaux mouvements mais limite surtout la casse, notamment dans les deux dernières minutes du tiers lors d'un véritable siège gallois annihilé par un Arnaud Goetz en feu.

Les Devils ajustent rapidement leur curseur à la reprise puisque quatorze secondes seulement suffisent à Guillaume Doucet pour placer en pleine course un lancer du poignet côté bouclier qui troue Goetz (0-1 à 20'14''). Quinze secondes plus tard, Cardiff est sanctionné pour la première fois du week-end pour une crosse haute de Trevor Hendrikx, l'un des « durs » de l'EIHL.

Les Albatros n'en profitent pas pour égaliser et la situation s’aggrave par la suite puisque Joey Martin, de loin le meilleur pointeur de l'EIHL rappelons-le, déjoue Goetz en « five hole » sur un service de son entraîneur-joueur Andrew Lord (0-2 à 24'57''). Les rôles sont inversés sur le troisième but puisque Martin rend la politesse à son coach qui se mute en buteur après un lancer qui glisse sous Goetz (0-3 à 32'09'').

La marque est en train de prendre la tournure de la déroute brestoise de la veille, pourtant une réaction rapide des locaux intervient pour stopper l’hémorragie. Martin Hujsa sonne la révolte en s'engouffrant dans la défensive adverse et en contournant tranquillement Mike Will (1-3 à 32'51''). Il est imité ensuite par le revenant Alexandre Quesnel d'un déboulé sur l'aile gauche, ponctué d'un tir magistral dans le haut du but (2-3 à 34'34'').

« Now we've got a game ! ». La rencontre s'emballe en effet et le public pousse les deux équipes. La ligne Hujsa-Prosvic-Dian ne concrétise pas un beau trois-contre-un (35'27'') tandis que la ligne emmenée par Ryan Russell accule le quatrième bloc breton (38'38''). Le score en reste là jusqu'au buzzer qui clôture un tiers fou fou ponctué de cinq buts.

Les statistiques aux tirs sont parlantes, avec quinze lancers combinés dans la dernière période contre trente et un au deuxième tiers, les protagonistes ont resserrés les boulons en défense. Les Albatros sont sanctionnés pour la première fois du match pour un accrocher de Roman Vondracek (52'28''). Un type de faute sifflé trois fois en tout dans une rencontre où les charges sont évitées mais où les batailles de crosses fusent. Brest s'en tire à bon compte en infériorité numérique avec l'excellent défenseur Andrew Hotham qui voit sa frappe s'écraser sur la barre transversale (53'30'').

Ce même Hotham qui offre un pont en or à Brest pour revenir à la marque en se faisant lui aussi prendre pour un accrocher (56'27''). Avec un public qui les pousse et la sortie d'Arnaud Goetz (57'25'') pour créer une double supériorité numérique, les Albatros exercent un pressing d'enfer sur la cage des Devils. Mais ce diable de Mike Will tient bon et ne laisse rien passer. Cardiff maintient son avance d'un but jusqu'au gong final. Victoire 3-2 des Devils.

Avec quatre succès en autant de match, Cardiff remporte logiquement ce « Challenge Cymru-Breizh ». Brest sort la tête haute grâce notamment à Arnaud Goetz qui a le droit à une belle ovation après avoir montré de très beaux restes durant le week-end. Nul ne sait s'il y aura une deuxième édition, mais à voir les sourires et la belle ambiance d'amitié entre les joueurs et supporters des deux pays, la question mérite d'être posée. C'est une belle fête du hockey celtique qui a été proposée.



Brest – Cardiff 2-3 (0-0, 2-3, 0-0)
Samedi 13 février 2016 à 18h40 au Rïnkla Stadium. 603 spectateurs
Arbitrage de Savice Fabre assisté de Charles-Édouard Salmon et Sébastien Levasseur.
Pénalités : Brest 2' (0’, 0’, 2’), Cardiff 6' (0’, 4’, 2‘).
Tirs : Brest 33 (9, 17, 7), Cardiff 38 (16, 14, 8)

Évolution du score :
0-1 à 20’14’’ : Doucet assisté de Martin et Hotham
0-2 à 24’57’’ : Martin assisté de Lord
0-3 à 32’09’’ : Lord assisté de Martin et Doucet
1-3 à 32’51’’ : Hujsa assisté de Gagnon  
2-3 à 34’34’’ : Quesnel assisté de Jessey et Gagnon


Brest

Attaquants :
Alexandre Quesnel (A) – Roman Vondracek – David Bastien
Martin Hujsa - Jaroslav Prosvic (C) - Michal Dian
Jonathan Avenel - Graham Avenel - Jérémie Romand
Gaëtan Cannizzo – Quentin Berthon – Dimitri Motreff
Jérémy Cormier [1 apparition]

Défenseurs  :
Mathieu Gagnon - Charles Landry
Aurélien Gréverend (A) - Edgars Dikis
Charlie Doyle -  Doug Jessey
Florent Aubé

Gardien :
Arnaud Goetz (sorti à 57'25'')

Remplaçant : Benoît Le Quemener (G). Absents : Christian Ouellet, Nicolas Motreff, Antoine Bonvalot, Léo Bertein (sélection nationale).

Cardiff

Attaquants :
Guillaume Doucet – Joey Martin (C) [puis Lord] – Luke Piggott [puis Martin]
Jake Morissette (A) [puis Piggott] – Zach Hervato – Chris Jones
Joey Haddad – Ryan Russel –  Thomas Kurka
Andrew Lord

Défenseurs :
Andrew Hotham – Trevor Hendrikx (A)
Carl Hudson – Gleason Fournier
Chris Culigan – Mark Smith

Gardien :
Mike Will

Remplaçant : Michael Crisp (G). Absents : Ben Bowns (sélection nationale), Josh Batch (sélection nationale), Mark Richardson (sélection nationale), Tyson Marsh, Leigh Salters, Brent Walton.