Autriche - France (EIHC, tournoi d'Innsbruck)

Battue deux fois, l'équipe de France joue son dernier match face à l'Autriche, qui a pu décrocher une victoire sur la Slovaquie "B".

FLEURY Damien 140509 047Ce dernier match commence mal pour les Bleus. Jonathan Janil est pénalisé pour obstruction après deux minutes, et quand Nicolas Besch relâche un peu son marquage sur Brian Lebler, le buteur désigné de l'équipe autrichienne, qui dévie de manière imparable le lancer de la ligne bleue de Markus Schlacher. Après cette prison malheureuse, Janil fera un match solide, en particulier en infériorité numérique. En particulier, pendant un passage à 3 contre 5 (avec Besch et Manavian en prison pour retenir), il vient contrer juste à temps Lebler qui s'était encore saisi d'un rebond dans l'enclave.

Dans un autre rôle que celui de chasseur de buts, Lebler est cependant moins à son avantage. Il subit le pressing derrière sa cage et est contré par Desrosiers, mais Damien Fleury n'arrive pas à conclure. C'est tout de même signe que les Français sont entrés dans le match, après dix minutes sans le moindre tir.

C'est encore la même première ligne française - modifiée avec le passage de Lampérier au centre - qui mène l'offensive tricolore au deuxième tiers-temps. Julien Desrosiers dribble Robert Lembacher en un contre un en zone offensive, avant d'être bloqué par Ganahl. Mais le palet revient alors vers Fleury, et l'actuel 3e buteur de DEL (loin devant Lebler qui était attendu mais n'y a pas convaincu) ne rate pas cette seconde chance. Après cette égalisation, la France prend le dessus et Anthony Rech s'échappe avant d'être frustré par un poke-check de Bernhard Starkbaum.

STARKBAUM Bernhard 130504 035Il convient néanmoins de rester vigilant, car Mathias Terrier laisse filer vers la cage Konstantin Komarek qui reçoit un bon centre de Fabio Hofer mais bute à bout portant sur Ronan Quemener. À la faveur d'une pénalité autrichienne pour surnombre, les Français prennent l'avantage par une très belle action collective : passe levée de Fleury pour Lampérier qui sert Desrosiers pour une belle déviation en lucarne (2-1).

L'Autriche, qui a 1300 spectateurs à ne pas décevoir, met ses forces à l'attaque au dernier tiers et a pas mal de succès dans ses entrées de zone, paraissant en progrès au fil du tournoi. Mais elle commet encore des déchets techniques dont savent profiter les Bleus. Vincent Kara récupère le palet dans sa zone, part à 2 contre 1 avec le rapide Jordann Perret et marque au-dessus de la mitaine (3-1). La victoire est définitivement acquise après un dégagement de Nicolas Besch qui finit dans la cage vide.

C'est paradoxalement dans le match où ils auront le moins tiré à la cage (20 fois) que les Français ont obtenu leur unique victoire. Ils laissent ainsi la dernière place à l'équipe locale, tandis que la Slovaquie B, dernière l'an passé, remporte le tournoi en battant la Slovénie.

Commentaires d'après-match

Raphael Herburger (capitaine de l'Autriche) : "Nous n'avons pas réussi à créer beaucoup de trafic devant la cage adverse. Nous avons peut-être trop souvent cherché le beau jeu. Comme aux championnats du monde, nous avons marqué trop peu de buts. Nous devons travailler sur nous."

 

Autriche - France 1-4 (1-1, 0-1, 0-2)
Samedi 13 février 2016 à 16h00 à Innsbruck. 1300 spectateurs.
Pénalités : Autriche 10' (2', 6', 2') ; France 14' (8', 4', 2').
Tirs : Autriche 31 (10, 8, 13) ; France 20 (3, 11, 6).

Évolution du score :
1-0 à 03'32" : Lebler assisté de Schlacher et Herburger (sup. num.)
1-1 à 25'12" : Fleury assisté de Desrosiers et Guillemain
1-2 à 34'22" : Desrosiers assisté de Lampérier et Fleury (sup. num.)
1-3 à 49'02" : Kara assisté de Perret
1-4 à 58'03" : Besch assisté de Janil (cage vide)


Autriche (2' pour surnombre)

Attaquants :
Manuel Geier - Raphael Herburger (2') - Brian Lebler
Manuel Ganahl (-3) - Fabio Hofer (-3) - Konstantin Komarek (-3)
Nikolas Petrik - Mario Fischer - Benjamin Petrik
Daniel Woger - Daniel Oberkofler (-1) - Stefan Geier
Alexander Rauchenwald

Défenseurs :
Robert Lembacher (-2) - Martin Schumnig (-3)
Patrick Peter - Alexander Pallestrang (4')
Layne Viveiros (-1, 2') - Markus Schlacher

Gardien :
Bernhard Starkbaum [sorti de 57'41" à 58'03"]

Remplaçant : David Madlener (G). En tribunes : David Kickert (G), Dominique Heinrich (blessé), Andreas Kristler (blessé).

France

Attaquants :
Julien Desrosiers (+2) - Loïc Lampérier (+2) - Damien Fleury (+2)
Nicolas Ritz - Valentin Claireaux (2') - Nicolas Arrossamena
Vincent Kara (+1) - Damien Raux (+1) - Jordann Perret (+1)
Anthony Rech - Matthias Terrier - Robin Gaborit (2')
Florian Douay

Défenseurs :
Antonin Manavian (2') - Nicolas Besch (+1, 6')
Kévin Hecquefeuille - Florian Chakiachvili (+1)
Jonathan Janil (+3, 2') - Léo Guillemain (+1)
Grégory Beron

Gardien :
Ronan Quemener

Remplaçant : Léo Bertein (G). En réserve : Teddy Trabichet, Eliot Berthon, Brian Henderson.