Angers - Brest (Ligue Magnus, quarts de finale, match 1)

Lacroix nettoie les lucarnes ! 

Pour ce premier match des quarts de finale de Ligue Magnus, les Ducs d'Angers reçoivent les Albatros de Brest. Les hommes de Jean-François Jodoin sont toujours privés de Brian Henderson et de Josh Lunden. L'attaquant canadien des Ducs ne se remet toujours pas de la grosse charge dans le dos de Rikku Silvennoinen lors du match contre les Chamois de Chamonix le 31 janvier dernier.

Pour les Bretons, ces play-offs sont la cerise sur le gateau. Auteurs d'une très belle sixième place à l'issue de la saison régulière, les Albatros viennent en Anjou sans complexes.

Devant une galerie bien remplie, Angers imprime son rythme lors de ce début de rencontre. Brest ne panique pas et essaie - sur quelques remontées de palet - d'alerter Raphaël Girard, le portier des Ducs. Néanmoins, le pressing angevin est constant et pousse les visiteurs à la faute. Michal Dian se voit ainsi pénaliser pour un "accrocher" juste avant la cinquième minute. Angers s'installe vite dans la zone adverse et bombarde littéralement le but de Léo Bertein. Le portier breton voit ainsi un tir de la bleue de Jeff May s'écraser sur la base de son poteau gauche (05'26"). Quelques secondes plus tard, Maxime Lacroix – en tête de cercle – ajuste le néo-portier international d'un tir du poignet qui file dans la lucarne opposée (1-0, 05'42").

Une juste récompense pour les Ducs. Paradoxalement, ce but marqué ne va pas galvaniser les Angevins. Les Albatros en profitent et viennent inquiéter Raphaël Girard. Le cerbère angevin a l'air d'être dans un bon soir et annihile toutes les tentatives adverses. Cependant, il se rend coupable d'une obstruction sur Jérémie Romand... qui en rajoute légèrement. La supériorité brestoise ne donne rien et se termine plus tôt que prévu puisque Martin Hujsa est à son tour pénalisé. Après une courte période à quatre contre quatre, les Angevins se retrouvent par la suite en supériorité numérique. Une situation qui profite... à Brest ! Sur un palet perdu à la bleue par Michael Busto, Charles Landry se présente seul face au but mais se heurte à un Raphaël Girard solide (14'25").

LACROIXMaxime06012016On s'achemine alors (trop ?) tranquillement vers la fin de tiers lorsque Robin Gaborit vient disputer un palet derrière le but brestois. Jimmy Jensen vient l'aider et sert Braden Walls lancé plein axe. Ce dernier reprend instantanément et trompe Léo Bertein entre les jambières (2-0, 19'19"). Au terme de ces vingt premières minutes, les Ducs rentrent au vestiaire avec ces deux buts d'avance.

La deuxième période reprend à peine que Julien Albert, le capitaine des Ducs, rajoute un but dans l'escarcelle angevine. Servi au milieu de la patinoire par Gary Lévèque, il s'avance et efface – chanceusement – son vis-à-vis brestois avant d'armer un tir qui finit dans le petit filet opposé de Léo Bertein (3-0, 21'00").

Le match perd alors de son intensité et le public s'ennuie quelque peu. D'un côté les Angevins gèrent tranquillement leur avance, de l'autre les Brestois accusent le coup. Il faut attendre la trentième minute pour que la partie reprenne de l'intensité. Les Brestois sont tout près de recoller au score lorsque Michal Dian, positionné devant le slot et étrangement seul, échoue devant Raphaël Girard (30'01"). Après cette frayeur côté angevin, c'est Maxime Lacroix qui réveille le public du Haras.

Dans un premier temps, Yannick Riendeau rentre côté droit et tire à côté de la cage ; il continue son effort, récupère le palet dans le coin de la patinoire et sert plein axe Maxime Lacroix. Le top-scorer canadien des Ducs ne se fait pas prier et transperce d'un tir puissant la mitaine de Léo Bertein (4-0, 32'20"). Dans un second temps, alors que les Angevins sont en supériorité numérique, Maxime Lacroix est bien servi entre les deux cercles et reprend instantanément un palet qui se loge dans la lucarne, côté mitaine de Léo Bertein (5-0, 35'01").

Les Albatros vont bien réduire la marque avant de rentrer au vestiaire lorsque Jonathan Avenel exploite un mauvaise rebond de Raphaël Girard (5-1, 38'01").

Avec cet écart de quatre buts à l'entame de ces vingt dernières minutes, Sébastien Oprandi – l'entraîneur des Albatros - sait bien que les carottes sont cuites pour son équipe. Il décide donc de préserver Léo Bertein et le remplace par Antoine Bonvalot.

L'intensité est moindre dans le troisième tiers. Des deux côtés, on pense déjà au match du lendemain. Jean-François Jodoin décide même de faire jouer ses jeunes (Gautier Alvau notamment) pour reposer ses cadres. Brest va une nouvelle fois réduire le score par son inusable capitaine Jaroslav Prosvic d'une subtile déviation devant le slot (5-2, 50'05"). Dans la foulée, Robin Gaborit redonne quatre buts d'avance aux Ducs (6-2, 51'07").

Angers mène donc la série 1-0. Brest va devoir revoir sa copie demain pour éviter de repartir du Maine-et-Loire avec deux défaites. Angers peut compter sur une attaque de feu, symbolisée par l'insolente réussite de Maxime Lacroix (auteur d'un triplé ce soir).

Étoiles du match : *** Maxime Lacroix (Angers), ** Yannick Riendeau (Angers), * Robin Gaborit (Angers).

 

Angers - Brest 6-2 (2-0, 3-1, 1-1)
Vendredi 19 février 2016 à 20h30 à la patinoire du Haras. 1100 spectateurs.
Arbitres : Alexandre Bourreau et Savice Fabre assisté de Yann Furet et Anne-Sophie Boniface.
Pénalités : Angers 16' (2', 8', 6') ; Brest 12' (4', 8', 0').
Tirs cadrés : Angers 25 (9, 9, 7) ; Brest 35 (12, 11, 12).

Évolution du score :
1-0 à 05'42" : Lacroix assisté de Riendeau et May (sup. num.)
2-0 à 19'19" : Walls assisté de Jensen et Gaborit
3-0 à 21'00" : Albert assisté de Lévèque
4-0 à 32'20" : Lacroix assisté de Riendeau
5-0 à 35'01" : Lacroix assisté de Campbell et Lahesalu (sup. num.)
5-1 à 38'01" : Avenel assisté de Quesnel et Gagnon (sup. num.)
5-2 à 50'05" : Prosvic assisté de Hujsa et Romand
6-2 à 51'07" : Gaborit assisté de Riendeau et Busto