Angers - Brest (Ligue Magnus, quarts de finale, match 5)

Angers passe sans briller

Cinquième match entre Ducs et Albastros dans ce quart de finale de Ligue Magnus. Angers peut clore la série en remportant ce match.

Ce ne sera pas chose aisée car la troupe de Jean-François Jodoin est amputée de plusieurs de ses membres à l'attaque (Brian Henderson, Josh Lunden et Jimmy Jensen).

Les Albatros vont jouer sans complexes puisque ce match est leur dernière chance de rester en vie dans cette saison 2015-2016.

Sébastien Oprandi décide de titulariser Antoine Bonvalot dans les buts. Son vis-à-vis reste Raphaël Girard, bien en confiance après son blanchissage dans le match 4.

 

MAYjeff20151228066Les Bretons prennent le match par le bon bout et font jeu égal avec les Angevins. Une faute d'Aurélien Gréverend permet aux Ducs de se retrouver rapidement en supériorité numérique. L'envie des Brestois, associée aux approximations adverses, fait que cet avantage ne donne rien pour les locaux. Juste un tir de la bleue de Nolan Julseth-White en fin de power-play... non cadré !

La suite de la rencontre n'est guère plus passionnante et il faut attendre la deuxième partie de ce tiers pour voir enfin des choses intéressantes. En effet, une succession de ''crosses hautes'' va modifier le cours de la rencontre.

Dans un premier temps, Maxime Lacroix est sanctionné à tort (le palet – et non la crosse – touche le visage de Charlie Doyle, 11'33''). Après concertation, les arbitres se ravisent et n'appliquent pas de pénalité au numéro 12 d'Angers... Au grand dam de Sébastien Oprandi, qui la joue à l'intox sur ce coup-là (l'action se déroule à proximité du banc brestois).

Dans un second temps, et coup sur coup, les Brestois vont être coupables de deux crosses hautes, bien réelles celles-là. Alexandre Quesnel (faute sur Cody Campbell) et Aurélien Gréverend (faute sur Dimitri Thillet) se retrouvent sur le banc des bannis à 24 secondes d'intervalle.

Une situation de double supériorité numérique que les Angevins ne laissent pas passer. Après un tir de Maxime Lacroix repoussé de la botte par Antoine Bonvalot, Yannick Riendeau est en embuscade pour conclure dans une cage grande ouverte (1-0, 16'17''). Angers rentre donc au vestiaire avec ce petit but d'avance.



VONDRACEKRoman19012016Les Ducs repartent pied au plancher lors de cette deuxième période mais Antoine Bonvalot tient bon et stoppe tout sur son passage. Mais l'embellie angevine est de courte durée puisque Brest remet la main sur le jeu. Il est vrai à la faveur des pénalités sifflées contre les Ducs.

La troisième supériorité numérique est la bonne pour les Albatros. Rapidement installés dans la zone adverse, les visiteurs font patiner plus que de raison leurs adversaires. À ce petit jeu-là, Mathieu Gagnon trouve Alexandre Quesnel entre les deux cercles. Ce dernier, libre de toute adversité, s'avance légèrement et ajuste Raphaël Girard d'un tir du poignet qui file dans le petit filet côté bouclier (1-1, 35'55''). Très beau but des Bretons qui vient récompenser une période pleine.

Le Haras, pas complètement rempli pour ce match, ne voit pas comment les Ducs peuvent marquer un but avant la deuxième pause. Les joueurs de Jean-François Jodoin semblent marquer le pas physiquement. Mais contre toute attente, les locaux vont tout de même parvenir à scorer.

Alors que le palet traîne devant son but, Antoine Bonvalot gèle la rondelle et concède un engagement dans sa zone. Mal lui en a pris puisque Cody Campbell gagner le face-off et sert Dimitri Thillet qui lance un missile dans la lucarne, côté mitaine (2-1, 38'21'').

Après quarante minutes de jeu, les Ducs mènent à la marque et c'est plutôt sévère pour des Brestois courageux et appliqués.



THILLETdimitri20151228141Les dernières vingt minutes sont plutôt insipides et il ne se passe pas grand-chose sur le glaçon angevin. Il faut attendre les derniers instants du temps réglementaire pour voir les Brestois jeter leurs dernières forces dans la bataille. Ils vont être bien aidés par le corps arbitral lorsque celui-ci décide d'envoyer Robin Gaborit au cachot pour un ''retenir un adversaire'' plus que sévère.

Quoiqu'il en soit, Brest engage dans la zone angevine avec 6 joueurs alors qu'il reste à peine plus d'une minute à jouer.

Roman Vondracek va récupérer le palet côté gauche - après un tir de Mathieu Gagnon repoussé par Raphaël Girard – et marquer dans une cage ouverte (2-2, 59'30''). Brest arrache donc la prolongation et c'est loin d'être un scandale.

Une prolongation qui verra tout de même les Angevins marquer et, donc, conclure victorieusement cette série. Maxime Lacroix s'avance plein axe et sert sur sa gauche le défenseur Jeff may. Celui-ci s'avance et a tout le temps d'ajuster Antoine Bonvalot d'un tir qui trouve la lucarne côté bouclier (3-2, 62'33'').

Les Brestois sont abattus tandis que les Angevins se congratulent et communient avec leur public. Les Ducs rencontreront le Gamyo d'Epinal en demi-finale, remake de la saison précédente.

Étoiles du match : *** Jeff May (Angers), ** Maxime Lacroix (Angers), * Mathieu Gagnon (Brest)

 

Angers - Brest 3-2 après prolongation (1-0, 1-1, 0-1, 1-0)
Samedi 27 février 2016 à 18h30 à la patinoire du Haras. 900 spectateurs.
Arbitres : Alexandre Bourreau et Savice Fabre assisté de Thomas Caillot et Aurélien Smeeckaert
Pénalités : Angers 12' (2', 6', 4', 0') ; Brest 8' (6', 0', 2', 0').
Tirs cadrés : Angers 23 (7, 9, 5, 2) ; Brest 29 (11, 8, 8, 2)

Évolution du score :
1-0 à 16'17" : Riendeau assisté de Lacroix (sup. num.)
1-1 à 35'55" : Quesnel assisté de Gagnon (sup. num.)
2-1 à 38'21" : Thillet assisté de Campbell
2-2 à 59'30" : Vondracek assisté de Gagnon (sup. num.)
3-2 à 62'33" : May assité de Lacroix (sup. num.)