Une date limite des échanges soporifique

Alors que la NHL entre dans le dernier quart de la saison, les trente franchises disposaient d'une dernière chance de retoucher leurs effectifs ce lundi.


La traditionnelle date limite des échanges a permis à plusieurs prétendants au titre de se renforcer. Pour les équipes de bas de tableau, il s'agissait avant tout de se séparer des joueurs en fin de contrat, en espérant un retour prometteur - principalement des jeunes ou des choix de draft.

L'édition 2016 s'est avéré particulièrement soporifique, la plupart des noms évoqués dans les rumeurs d'échange n'ayant finalement pas changé d'adresse. Parmi ceux-là, Jonathan Drouin (suspendu par Tampa Bay), Loui Eriksson (conservé par Boston), le défenseur Dan Hamhuis (Vancouver)... Peu de mouvements le dernier jour donc, aussi ce bilan reprendra quelques transactions de la semaine dernière.

Chicago encore plus fort
Les Blackhawks mènent la conférence Ouest et paraissent plus que jamais capables de conserver leur titre. Le manager général Stan Bowman a parfaitement su manoeuvrer le plafond salarial pour rester compétitif avec les deux tiers des joueurs émargeant à moins de un million de dollars ! Une latitude qui lui a autorisé trois transactions quelques jours avant la date fatidique.
A Chicago : AG Andrew Ladd, AD Matt Fraser, D Jay Harrison
A Winnipeg : AD Marko Dano, 1er tour 2016, choix conditionnel 2018
Les Jets lâchent leur capitaine en fin de contrat pour obtenir un premier choix cette année et un jeune espoir, Marko Dano, ancien premier choix de Columbus qui dispose d'une courte expérience NHL. Il était arrivé aux Hawks l'été dernier contre Brandon Saad mais n'a pas réussi à percer l'alignement du champion. Il aura une bien meilleure chance dans le Manitoba.
A Chicago : D Christian Ehrhoff
A Los Angeles : D Rob Scuderi
A peine arrivé, Scuderi repart, vers l'un de ses anciens clubs avec qui il a déjà gagné la coupe Stanley. Chicago reçoit un Ehrhoff un peu surpayé et écarté aux Kings. L'Allemand devra retrouver son meilleur niveau, après avoir été échangé à de multiples reprises en un an.
A Chicago : AG Tomas Fleischmann, AD Dale Weise
A Montréal : C Phillip Danault, 2e tour 2018
De l'expérience à revendre avec Fleischmann, et un Dale Weise qui a surpris offensivement à Montréal. Chicago décide clairement de gagner en profondeur de banc, afin d'éviter des playoffs avec un alignement inexpérimenté. Montréal obtient un ancien premier choix, Phillip Danault, dont la réputation de travail et de combativité n'est plus à prouver. Encore jeune, il a le potentiel pour centrer le troisième trio pendant de longues années. Une très bonne pioche pour Montréal, avec le bonus du joueur local.


Les Rangers plein centre
New York court après un titre depuis des années et, alors que Henrik Lundqvist prend de l'âge, la fenêtre risque de se refermer. Le sacrifice de nombreux premiers choix de draft ces dernières années limitait les ressources, mais les Rangers ont quand même obtenu du lourd.
A NY Rangers : C Eric Staal
A Carolina : F Aleksi Saarela, 2e tour 2016, 2e tour 2017
Les Hurricanes obtiennent du potentiel pour leur capitaine en fin de contrat. Saarela vient de remporter le mondial junior avec la Finlande et est titulaire en élite finlandaise. Les deux choix sont un retour honnête, bien qu'incertain. Eric Staal quitte donc son frère Jordan pour rejoindre son autre frère, Marc. Même si ses statistiques baissent année après année, il reste un pivot expérimenté, qui a déjà gagné la coupe.


Florida, enfin acheteur
Les Panthers visent un retour en phases finales, pour ce qui serait seulement la quatrième apparition depuis 1992 ! Bien placés dans la division Atlantique, les jeunes "Cats" jouent bien, de manière spectaculaire, bien aidés par l'inusable Jaromir Jagr. Du coup, Florida a procédé à plusieurs transactions.
A Florida : AD Jiri Hudler
A Calgary : 2e tour 2016, 4e tour 2018
Le Tchèque était en fin de contrat et connaît une saison difficile, un an après avoir tourné à un point par match. Hudler apporte tout de suite un bon buteur de complément dans le top-6.
A Florida : D Jakub Kindl
A Detroit : 6e tour 2017
L'ancien premier choix était tombé au fin fond de l'alignement des Wings, manquant de sûreté. Il apportera cependant un peu de profondeur de banc aux Panthers.
A Florida : AG Teddy Purcell
A Edmonton : 3e tour 2016
Un nouvel ailier de deuxième ou troisième ligne, expérimenté, à l'orée des playoffs. Edmonton dégraisse un effectif toujours aussi médiocre.
A Florida : 6e tour 2016
A Anaheim : C Brandon Pirri
Le sniper des Panthers était tombé aux oubliettes : après avoir inscrit 22 buts l'an dernier (en 49 matchs, pour 2 passes seulement), Pirri a déçu cette saison, manquant de constance et n'offrant qu'un jeu incomplet, notamment défensivement. Les Ducks s'offrent un pur finisseur, un spécialiste, pour pas grand chose : une blessure à la cheville et une fin de contrat qui ont sans doute stressé les candidats.

Pittsburgh à petites touches
Les Penguins sont à la bagarre pour la huitième place et ont trouvé un peu de banc en défense.
A Pittsburgh : D Justin Schultz
A Edmonton : 3e tour 2016
L'ancienne star universitaire était le gros lot de l'été il y a deux ans, mais n'a pas du tout réussi à convaincre les Oilers. Aussi dangereux offensivement que friable défensivement, Schultz aura un rôle plus modeste à Pittsburgh, en complément et relais en supériorité. De quoi s'épanouir enfin.
A Pittsburgh : F Matthias Plachta, 7e tour 2017 conditionnel
A Arizona : F Sergei Plotnikov
Le Russe Plotnikov était convoité cet été, mais il n'a pas du tout réussi à trouver sa place. Il obtient un nouveau départ chez les Coyotes, contre l'Allemand Plachta, qui a surtout joué en AHL.

A Pittsburgh: AG Dustin Jeffrey
A Arizona : F Matia Marcantuoni + deux joueurs ECHL
Un ancien de la maison revient pour compléter les deux lignes d'échec et surtout, renforcer l'équipe AHL.


Toronto, tout doit disparaitre
Les Leafs sont en totale reconstruction et comptaient une quinzaine de joueurs en fin de contrat. Autant dire que Lou Lamoriello a fait le ménage, se séparant il y a quelques jours de Dion Phaneuf (Ottawa), Roman Polak et Nick Spaling (SJ). Les échanges du week-end (aucun ce lundi) offrent une chance en or aux jeunes de percer. Cinq jeunes, dont les prometteurs William Nylander, Kasperi Kapanen et Zach Hyman, feront leurs débuts NHL dès lundi contre le Lightning. Plus de la moitié de l'effectif aligné pour ce match a commencé la saison en AHL...

A San Jose : G James Reimer, F Jeremy Morin
A Toronto : G Alex Stalock, F Ben Smith, 4e tour 2018 conditionnel
Reimer était sans doute le meilleur gardien des Leafs cette saison, mais il arrivait en fin de contrat. Le retour est donc modeste. Côté Sharks, le poste de backup avait coûté beaucoup de points cette année et il sera donc un peu plus solide. Reimer a également une expérience en playoffs.

A Washington : AD Daniel Winnik, 5e tour 2016
A Toronto : C Brooks Laich, D Connor Carrick, 2e tour 2016
La reconstruction continue avec l'espoir Carrick et un nouveau deuxième tour. Laich apporte l'expérience pour encadrer les jeunes. Winnik, polyvalent et solide défensivement, devrait apporter plus d'offensive que Laich.

Anaheim en quête d'offensive
Les Ducks ont peiné en début de saison à trouver la cible. Le retour tonitruant vers le haut de tableau n'efface pas ces difficultés. Outre Pirri (voir plus haut), les Ducks ont acquis un autre buteur.
A Anaheim : AG Jamie McGinn
A Buffalo : 3e tour conditionnel 2016 (2e tour 2017 si finale de conférence)
Capable de marquer 20 buts dans une saison, McGinn est un joueur d'appoint précieux.
A Anaheim : prospect, 4e choix de draft (à définir)
A Edmonton : AG Patrick Maroon
Les arrivées de McGinn et Pirri rendaient Maroon dispensable. Grand gabarit et buteur, Maroon avait plutôt bien joué l'an dernier, mais n'a pas confirmé cette saison, un peu trop lent. Son départ a aussi des causes salariales, afin de digérer l'arrivée de McGinn.


Los Angeles vise le titre
Outre l'arrivée de Scuderi, les Kings visent un troisième trophée en cinq ans avec un attaquant d'expérience.
A Los Angeles : AD Kris Versteeg
A Carolina : F Valentin Zykov, 5e tour conditionnel
Kris Versteeg a l'habitude de bouger à la deadline, mais son expérience des playoffs attire trop les foules ! Buteur d'appoint, il a remporté deux coupes avec Chicago et complète le top-9 de Los Angeles. Il était en fin de contrat et Carolina en tire un solide prospect.


Colorado tente le tout pour le tout
En bagarre pour une Wild Card, l'Avalanche a obtenu l'un des plus gros poissons du jour.
A Colorado : F Mikkel Boedker
A Arizona : F Alex Tanguay, F Connor Bleackley, D Kyle Wood
Le Danois Boedker apporte beaucoup de vitesse mais les statistiques peuvent tromper. Il n'apporte pas forcément autant de points et de qualité défensive que Tanguay, mais il est bien plus jeune et sa vitesse colle complètement au style de jeu prôné par Patrick Roy. La clé pour Arizona reste Bleackley, drafté au premier tour l'an dernier et qui brille en junior - même si sa saison est terminée sur blessure. Un deuxième espoir, Kyle Wood, complète le deal.

A Colorado : D Eric Gelinas
A New Jersey : 3e tour 2017
Gelinas avait perdu sa place aux Devils, la faute à un jeu défensif approximatif. Le grand défenseur a complètement perdu confiance, et obtient un nouveau départ. Sa qualité ? Son tir surpuissant et précis, qui devrait aider le jeu de puissance de l'Avalanche.

Dallas, prétendant sérieux
L'attaque explosive des Stars les place au sommet de l'Ouest, mais les derniers vainqueurs de la coupe Stanley affichaient surtout des défenses de fer. Les Texans ont donc chercher à se renforcer dans ce secteur. Ils n'ont pas réussi à s'entendre avec Vancouver pour Dan Hamhuis, cependant.
A Dallas : D Kris Russell
A Calgary : D Jyrki Jokipakka, F Brett Pollock, 2e tour conditionnel 2016 (devient un 1er si Dallas atteint la finale de conférence et que Russell joue la moitié des matchs).
Avec 174 tirs bloqués, Russell divise les observateurs. Les statisticiens avancés tentent de démontrer qu'il est surcoté et copieusement dominé en possession. Les traditionnalistes vantent son sens du sacrifice en défense et son rôle précieux en couverture. Quoi qu'il en soit, Dallas paie un lourd prix avec un solide espoir offensif, Pollock, et l'un de leurs défenseurs les plus prometteurs, Jokipakka.


Boston au buzzer
Alors que l'on pensait que les Bruins ne bougeraient finalement pas, deux échanges de dernière minute ont été signalés. En revanche, Loui Eriksson, mentionné dans de multiples rumeurs car en fin de contrat, n'a pas été échangé.
A Boston : D John-Michael Liles
A Carolina : F Anthony Camara, 3e tour, 5e tour
Défenseur vétéran avec quelques qualités offensives, Liles complète un top-6 friable cette saison. En retour, un prospect aux stats médiocres en AHL et des choix de draft. Un peu lourd pour un défenseur très décevant cette saison.
A Boston : AG Lee Stempniak
A New Jersey : 2e tour 2017 et 4e tour 2016
9e équipe pour le bourlingueur Lee Stempniak, invité au camp des Devils en septembre pour une saison surprise qui l'a propulsé meilleur marqueur. Travailleur, solide défensivement, Stempniak apporte beaucoup d'expérience. Un geste qui met peut être fin aux espoirs de playoffs des Devils, gênés par les blessures d'Elias et Cammalleri. Ils vont devoir s'en remettre aux rookies Joseph Blandisi et Reid Boucher...


Les Islanders pour des renforts mineurs
A la dernière minute, New York a procédé à deux mouvements mineurs.
A NY Islanders : F Shane Prince, 7e tour 2016
A Ottawa : 3e tour 2016
Prince a débuté en NHL cette saison et affiche un certain potentiel, mais il était barré dans l'alignement par plusieurs autres espoirs. Il apporte de la profondeur de banc aux Islanders.
A NY Islanders : F Marc-André Cliché
A Colorado : F Taylor Beck
Autre échange mineur avec l'arrivée de Cliché, combatif 4e ligne.


Des échanges mineurs
A Minnesota : D Conor Allen
A Ottawa : F Michael Keranen
Le Finlandais Keranen avait brillé en Liiga et obtenu un contrat au Wild. Depuis deux ans, il évolue en AHL et n'a eu que des miettes de la grande ligue. Aura-t-il plus de chances à Ottawa ? Conor Allen, défenseur de 26 ans, compte 7 matchs NHL en carrière sous les couleurs des Rangers.

A Montréal : AG Steffan Matteau
A New Jersey : AG Devante Smith-Pelly
Matteau n'a jamais convaincu depuis qu'il a été choisi au 29e rang en 2012. Les fans n'ont pas manqué de rappeler, depuis, que Lou Lamoriello aurait mieux fait d'abandonner le choix pour "payer" la pénalité Kovalchuk... Ray Shero a pour sa part jeté l'éponge sur ce grand ailier costaud mais limité. Il espère avoir une meilleure chance avec Smith-Pelly, en larmes de quitter Montréal.

Bilan

Peu de mouvements, et certaines formations sont restées muettes. Vancouver comptait au moins quatre joueurs en fin de contrat et semble hors course en playoffs : les Canucks n'en retirent rien. Pas de mouvement non plus pour d'autres favoris : St. Louis (hormis l'acquisition du gardien Nilsson), Minnesota, San Jose, Tampa Bay... 

Le plafond salarial complique les échanges. Chaque équipe doit veiller à ne pas dépasser la limite de 50 contrats, puis doit veiller à ne pas dépasser l'enveloppe maximale pour l'ensemble de l'effectif. Ce petit jeu explique que des joueurs "sur le marché" n'ont pas bougé, faute de trouver preneur. Le nombre de clauses de non échange (totale ou partielle) donne par ailleurs beaucoup de pouvoir aux vétérans, qui peuvent plus ou moins choisir leur futur lieu de travail. Un choix qui limite les atouts des managers généraux dans leurs négociations.