KHL : Stéphane Da Costa et CSKA dans le dernier carré

Le CSKA Moscou poursuit son aventure en playoffs de la Coupe Gagarine en parvenant à éviter l'obstacle Torpedo. Compte-rendu de la dernière manche d'une série plus accrochée qu'il n'y paraît.

DA COSTA Stphane 140515 451Après un balayage de quatre manches - quoique très serrées - face au Slovan Bratislava, le CSKA Moscou poursuivait son épopée vers la Coupe Gagarine en défiant le Torpedo Nizhny Novgorod, qui avait réussi à écarter les Jokerit d'Helsinki. Et le Torpedo avait surpris le club de l'Armée rouge en ouverture au match 1 en s'imposant 2-1 même si la réaction des Moscovites ne s'est pas fait attendre avec trois succès de rang. Il ne reste donc plus qu'un succès au CSKA pour clore la série et se qualifier en finale de conférence.

Encore faut-il exclure un Torpedo gonflé d'expérience avec les Frolov, (Dmitri) Syomin, Zherdev, (Sergei) Kostitsyn, au pied du mur. Le coach du Torpedo Peteris Skudra possède néanmoins une brigade défensive décimée avec les absences de Khomitsy, Koltsov et Kondratyev, trois pièces importantes du dispositif. Son homologue moscovite doit lui composer sans Jan Muršak, l'attaquant slovène ayant dû déclarer forfait. Stéphane Da Costa, qui a manqué deux des quatre manches précédentes, est lui de retour dans l'alignement. Pas de problème particulier semble-t-il, plutôt une volonté de l'entraîneur Dmitri Kvartalnov de préserver une certaine fraîcheur en ménageant son groupe.

S'il y en a un qui n'est pas ménagé, c'est bien le gardien phénomène Ilya Sorokin, qui n'a encaissé que 8 buts en 11 parties de playoffs. Rappelons que ce gamin de 20 ans est l'une des grandes révélations de l'année KHL, ses performances éblouissantes mettant au placard la concurrence, Viktor Fasth, venu d'Edmonton, et Maksim Tretiak, petit-fils de la légende. Mikhail Biryukov est lui le titulaire aujourd'hui du Torpedo, finalement préféré à Ilya Proskuryakov.

HC CSKA Moscow LogoTous les cadres de l'Armée rouge sont en tout cas réunis pour finir le travail ce mardi soir à la maison. Le CSKA est très volontaire dès les premières minutes mais le pressing haut du Torpedo ne va pas tarder à porter ses fruits. Le Canadien Carter Ashton ne passe pas loin d'ouvrir le score. C'est finalement Vyacheslav Kulyomin qui trouve la lucarne en reprenant une passe de derrière la cage de Daniil Ilyin (0-1, 03'54").  Nizhny Novgorod joue pour sa survie et enchaîne les occasions, notamment par Frolov et Makarov. Sergei Kostitsyn réalise lui une action lumineuse couloir gauche en mettant dans le vent le défenseur Ozhiganov, c'est repoussé par Sorokin.

On retrouve Kostitsyn à la 12e minute mais cette fois-ci sur le banc des pénalités après un slashing sur Da Costa. Le CSKA est très maladroit sur ce premier jeu de puissance, les minutes défilent mais ils vont finalement égaliser à forces égales. Mikhail Yunkov est le premier sur le puck derrière la cage et le remet instantanément devant l'enclave, où se trouve Simon Hjalmarsson (1-1, 14'31"). Les Moscovites égalisent avec un but à la construction totalement identique que leurs adversaires. C'est un nouvel élan pour le CSKA qui tente de forcer un nouveau but, à l'image de la tentative musclée de Geoff Platt. Un nouvel élan qui s'estompera finalement en fin de tiers après une faute de Koshelev.

Le CSKA Moscou se retrouve donc en infériorité numérique dès le début de la seconde période mais s'en sort indemne... avant que Pihlström ne soit sanctionné à son tour après un bête retard de jeu. Pour autant, même si Linus Videll trouve le poteau avec une déviation, le jeu défensif moscovite tient bien la route et permet de tuer les deux pénalités successives. Le club de l'Armée rouge se retrouvera même en avantage numérique à son tour quelques minutes plus tard. Mais malgré un tir de Lyubimov puis un centre de Radulov, tous deux dangereux, Mikhail Biryukov préserve ses filets. Après belle remontée, Andronov réussit à marquer... dans la cage déplacée !

Nous sommes à la mi-match et le CSKA tente de mettre du rythme mais se casse souvent les dents face à un Torpedo bien en place. Les Moscovites assurent néanmoins leurs arrières durant une nouvelle phase d’infériorité qu'ils gèrent avec talent malgré un danger signé Yegorshev. A 1'15" de la deuxième pause, Stéphane Da Costa se procurera une occasion franche. L'attaquant français récupère le puck côté gauche et part en 2 contre 1 avec Petrov à ses côtés, il choisit le tir plutôt que la passe, Biryukov détourne de la mitaine d'extrême justesse. Le tableau d'affichage demeure à 1-1 après 40 minutes de jeu.

1000px Torpedo Nizhny Novgorod Logo.svgDans le dernier tiers-temps, le CSKA se retrouve rapidement en supériorité numérique après que Klingberg ait touché Zharkov au visage avec sa crosse. Les hôtes sont particulièrement imprécis mais, comme leur premier but, leur deuxième interviendra juste après l'expiration de la pénalité. Kirill Petrov centre et Roman Lyubimov se jette pour placer le palet au fond des filets (2-1, 42'40"). Le public se met à chanter mais le danger demeure. Ilya Sorokin doit se mettre sur le dos pour bloquer un essai de Budkin. Le Torpedo accentue la pression et pousse Zharkov à la faute, sanctionné à son tour pour une crosse haute. C'est probablement le tournant du match. Sur un engagement offensif, Nizhny Novgorod perd le puck, Zaitsev s'arrache le long de la bande et dégage... vers son partenaire Mikhail Yunkov qui part en 2 contre 1, il sert Simon Hjalmarsson qui frappe sous la barre (3-1, 49'15"). C'est un doublé pour l'attaquant suédois du CSKA, ses premières réalisations en quatre mois alors qu'il a subi une opération à la main cette saison.

Encaisser un but en supériorité numérique à dix minutes de la fin avec désormais une situation de deux buts d'écart, c'est un coup de poignard. Mais les fautes des Moscovites peuvent relancer le Torpedo. Panin au cachot, après quelques hésitations et quelques dribbles, Kaspars Daugavins réduira d’abord le score entre les jambières de Sorokin (3-2, 53'51"). C'est ensuite au tour de Zaitsev de se faire pénaliser pour un faire trébucher loin d'être flagrant à cinq minutes de la fin. Linus Videll a le puck de l'égalisation lorsqu'il reprend un rebond devant le but mais Sorokin est à la parade. Ça sent le début de la fin pour les hommes de Skudra.

Surtout qu'une dernière faute d'Ashton permet au CSKA de quasiment terminer la partie en supériorité numérique, et de se mettre davantage à l'abri. Denisov, Zaitsev et Radulov mitraillent Biryukin mais le match est déjà plié. Ce n'est pas la sortie du portier du Torpedo pour un joueur de champ supplémentaire à trois secondes de la fin qui changera quelque chose.

Malgré une saison satisfaisante et une belle résistance, le Torpedo Nizhny Novgorod, éliminé au premier tour il y a un an, doit déposer les armes au second cette année. Stéphane Da Costa, tout proche de marquer, est en finale de la conférence ouest pour sa deuxième année avec le CSKA. Il faudra néanmoins franchir cette nouvelle marche pour accéder enfin à la finale de la Coupe Gagarine. La saison dernière, le club de l'Armée rouge avait échoué dans le dernier carré, s'inclinant en sept manches en finale de conférence face au SKA Saint Pétersbourg, après avoir pourtant mené 3-0 dans la série. Autant dire qu'il y aurait de la revanche dans l'air si le SKA, qui mène actuellement sa série 3-2 face au Dynamo Moscou, devait lui aussi se qualifier...


Commentaires d'après-match

Roman Lyubimov (attaquant du CSKA) : "Tout le monde savait que la série face au Torpedo serait serrée. Ce fut le cas de tous les matches. La victoire 4 manches à 1 ne reflète pas le cours de la série, c'était très difficile. Nous devons essayer de nous détendre et nous allons accentuer notre préparation. Est-ce que j'ai envie d'une revanche face au SKA en finale de conférence ? Nous verrons bien, je ne pense pas que les gars s'en soucient. Notre seul objectif, c'est de gagner."

Dmitri Kvartalnov (entraîneur du CSKA) : "Je tiens à féliciter mes joueurs pour l'accès au prochain tour. La chance a tourné mais il est agréable de diriger une telle équipe. Nous avions beaucoup à apprendre du Torpedo. Mais nous avons joué en équipe. Le travail a été fait, et bien fait. Maintenant, nous devons encore plus nous préparer pour la suite du parcours."


CSKA Moscou - Torpedo Nizhny Novgorod 3-2 (1-1, 0-0, 2-1).
Mardi 15 mars 2016 à 19h30 à la Megasport Arena de Moscou. 4545 spectateurs.
Arbitrage d'Aleksei Anisimov et Vyacheslav Bulanov assistés de Roman Shikhanov et Stanislav Raming.
Pénalités : CSKA 12' (2', 4', 6'), Torpedo 8' (2', 2', 4').
Tirs : CSKA 35 (11, 11, 13), Torpedo 24 (7, 8, 9).

Évolution du score :
0-1 à 03'54" : Kulyomin assisté de Sergiyenko et Ilyin
1-1 à 14'31" : Hjalmarsson assisté de Yunkov et Naumenkov
2-1 à 42'40" : Lyubimov assisté de Petrov et Pivtsakin
3-1 à 49'15" : Hjalmarsson assisté de Yunkov (inf. num.)
3-2 à 53'51" : Daugavins assisté d'Osipov et Alyayev (sup. num.)


CSKA Moscou

Attaquants :
Ivan Telegin (+1) - Roman Lyubimov (+1) - Aleksandr Radulov (A)
Geoff Platt - Stéphane Da Costa (-1) - Kirill Petrov
Antti Pihlström (2') - Sergei Andronov - Vladimir Zharkov (2')
Simon Hjalmarsson (+1) - Mikhail Yunkov (+2) - Maksim Mamin (+1, 2')
Semyon Koshelev (2')

Défenseurs : 
Denis Denisov (C, +1) - Nikita Zaitsev (A, +1)
Mikhail Naumenkov - Aleksandr Kutuzov (-1)
Igor Ozhiganov (+2) - Nikita Pivtsakin (+1)
Grigory Panin (2')

Gardien :
Ilya Sorokin 

Remplaçant : Viktor Fasth (G)

Torpedo Nizhny Novgorod

Attaquants :
Aleksandr Frolov (-1) - Dmitri Syomin (A, -2) - Kaspars Daugavins (-1)
Carter Ashton (2') - Vladimir Galuzin (A, -1) - Nikolai Zherdev (-1)
Sergei Kostitsyn (C, -1, 2') - Linus Videll (-1) - Vyacheslav Kulyomin (+1)
Artur Gizdatullin - Daniil Ilyin (+1) - Carl Klingberg (-1)
Nikita Dvurechensky

Défenseurs :
Stanislav Yegorshev (-1) - Artyom Alyayev (-1)
Yuri Sergiyenko (+1) - Maksim Osipov
Aleksei Pepelyayev (-2) - Aleksandr Budkin
Aleksandr Makarov (2')

Gardien :
Mikhail Biryukov [sorti à 59'57"].

Remplaçant : Ilya Proskuryakov (G).