Épinal - Angers (play-offs, demi-finale, match 5)

Épinal entrouvre la porte...

C’est une nouvelle rude bataille qui s’annonce à Épinal. D’énièmes retrouvailles entre vieilles connaissances, remises à dos à dos samedi dernier, Angevins et Spinaliens s’étant partagé les victoires ce week-end dans le Maine-et-Loire, sur cette petite glace du Haras ayant d’abord vu les Gamyo s’y imposer (3-1). Un petit exploit suivi d’une terrible mise au point. Les Ducs livrant un match plein du début à la fin pour blanchir les Vosgiens, dominés de bout en bout le lendemain (4-0)...

KLOZGaboritPlus qu’un goût de déjà-vu, c’est donc un air de revanche qui flotte sur Poissompré. Les Gamyo, repartis frustrés d’Angers, veulent absolument reprendre la main dans cette série, clairement sous tension depuis le match de samedi. Une quatrième manche marquée par de nombreuses erreurs d’arbitrage et plusieurs charges dangereuses non sanctionnées qui ont cristallisé la rancœur de Spinaliens n’ayant jamais perdu deux matchs d’affilée cette saison (hors Coupe de la Ligue). Et disposant, on le sait, d’une grosse capacité de réaction.

Débarqués en terrain hostile, les Ducs quittent les vestiaires sous les huées d’un public n’ayant pas joué le jeu d’observer un silence complet à leur entrée. Une bronca visant tout particulièrement leur emblématique président Michaël Juret, que tout le monde ici se plaît à détester. Les Gamyo, par la voix de Stéphane Barin, évoquent même, dans les colonnes de Vosges Matin, nourrir une certaine "haine" envers le dirigeant angevin, toujours présent en bord de glace pour apporter son grain de sel (c'est qu'il ne manque jamais de contester les décisions des référés, voire de les influencer).

Alors qu’Épinal peut compter sur Tomáš Klouček (en sursis après son expulsion de samedi, qui pourrait lui valoir une nouvelle suspension), les visiteurs sont eux toujours privés de Josh Lunden (qui peine à se remettre d’une commotion contractée face à Chamonix le 31 janvier dernier). Une absence se conjuguant au forfait de Michael Busto (touché samedi en fin de partie) et à la sortie prématurée de Braden Walls, atteint au visage par un tir d’Hugo Vinatier dès les premiers instants.

HENDERSONBrian090320161Contraint et forcé de repasser par le case vestiaire afin de se faire suturer, l’attaquant canadien retrouvera toutefois ses coéquipiers en deuxième période, flanqué d’un tout nouveau maillot. Walls n’a donc pu participer à la toute première supériorité de la soirée, consécutive à plusieurs actions litigieuses que le duo Barcelo-Barbez n’a pas cru bon de sanctionner. Les "zébrés" n’ont pas en revanche pas hésité à punir Dorian Peca de son insistance à jouer le rebond (01'54"). Une pénalité doublée par un faire trébucher d'Offret (03'20") générant trente-quatre secondes en double avantage numérique. 

Cette situation périlleuse est parfaitement négociée par les Gamyo, remarquablement soudés devant leur portier. Mais au retour d’Offret, Albert trouve Henderson totalement démarqué au second poteau. L’international tricolore marque pour la quatrième fois dans cette série en levant bien le puck à mi-hauteur, côté bouclier d’un Hočevar accusant un léger retard dans son déplacement latéral (0-1 à 05'20").

Angers prend les devants, mais cela ne va pas durer. Florian Sabatier, après avoir assuré l’entrée en zone, parvient à servir Anže Kuralt dans le dos des défenseurs. Le Slovène repique aussitôt vers la cage avant de contourner Girard pour mieux glisser la rondelle au second poteau (1-1 à 05'56"). Les Ducs se font à nouveau surprendre sur une passe tendue de Kloz imparablement coupée, au premier poteau, par Hordelalay. Le rapide ailier spinalien a jailli au bon moment dans le trafic pour dévier la trajectoire du palet (2-1 à 07'46").

Sur leur lancée, les Gamyo se procurent plusieurs occasions non concrétisées. Du moins jusqu’à ce qu’Offret ne dévie le slap de Sušanj (suite à un palet bien ressorti par Vinatier) au fond des filets (3-1 à 13'17"). Un avantage qui aurait été de courte durée sans l’intervention d’Hočevar au-devant d’Albert, parvenu à s’échapper (13'50")...

Hočevar en sauveur...

HOCEVARAndrej20022016Contrôlant les opérations, les Spinaliens terminent bien ce premier tiers achevé en supériorité numérique après une pénalité infligée à Raphaël Faure, coupable d’une obstruction devant son banc (17'34"). La grosse colère du jeune défenseur angevin ne change rien à son destin, ni à la feuille de pointage, qui aurait rapidement pu se noircir au retour des vestiaires. Yannick Riendeau, très en vue, se montre doublement menaçant devant Andrej Hočevar (22e), qui voita ensuite ce même Riendeau parfaitement décaler Maxime Lacroix au second poteau. Le Franco-canadien rate toutefois sa reprise, sans qu’Hočevar ne puisse couvrir le palet : Gaborit, qui a bien suivi, a jailli devant la cage pour glisser la rondelle dans un trou de souris (3-2 à 23'00")...

Percuté par Gaborit (qui se présentait devant lui), Hočevar se voit ensuite propulsé au fond de ses filets, accompagné du solide ailier né et formé à Cholet (25'42"). Mais pas quoi déstabiliser le gardien spinalien, qui sort une belle mitaine sur une lourde frappe d’Henderson (parvenu à s’échapper sur le côté droit, 27'00"). Une mitaine à nouveau brandie sur devant Walls, parfaitement mis sur orbite par Lahesalu (qui avait bien senti le coup, 36'39").

Sans le brio de leur portier, les Gamyo, régulièrement débordés, se seraient certainement retrouvés menés. Les assauts angevins, difficilement contenus, ont débouché sur plusieurs temps forts et quelques échappées. Une inefficacité matérialisée par l’imprécision de Cody Campbell à bout portant (en supériorité), qui s’était vu ouvrir une belle fenêtre de tir... sans parvenir à cadrer (46'30") !

PLCH Jan MAYJeff1

... Plch en libérateur !

Les Ducs ont donc laissé passer leur chance avant de voir tous leurs espoirs s’envoler, dans la foulée d’une pénalité pourtant tuée. Ján Plch, servi ligne de fond, défie Raphaël Girard sur son côté droit, histoire de loger son revers dans la lucarne opposée (4-2 à 51'01"). Girard résiste ensuite au feu nourri des Gamyo en repoussant tous les lancers qui lui sont adressés, non sans lâcher plusieurs rebonds. Le diplômé d’Harvard, sauvé par sa barre (suite à une frappe de Klimíček repoussée sur Cacciotti, 55'46"), finit toutefois par céder.Les hommes de Jean-François Jodoin se voient accablés par les pénalités, au grand dam d’un Michael Juret ne pouvant que s’en indigner...

CACCIOTTI JULSETHWHITELa charge appuyée assénée à Pierre-Charles Hordelalay (qui aura mis de longues seconde à se relever, 53e) ne leur aura pourtant pas porté préjudice, contrairement au faire trébucher d’un Matthieu Frecon (54'32") ayant doublé l’infériorité générée par un coup de coude de Brian Henderson (54'18"). Ján Plch, idéalement servi à bout portant (par Ograjenšek), nettoie le haut du filet (5-2 à 56'05") avant qu’Anže Kuralt, lancé par Vojtěch Kloz, ne prenne la profondeur pour marquer d’un joli revers petit côté, à mi-hauteur (6-2 à 57'49").

Toujours aussi impressionnant, le solide Kloz a donc joué les rampes de lancement après avoir encore fait forte impression tout au long de la soirée. Brian Henderson, même dans ses pressings les plus appuyés, n’a jamais été en mesure d’ébranler cette force si tranquille usant avantageusement de son gabarit pour efficacement protéger son palet... qu'il est quasiment impossible de subtiliser !

En décrochant une troisième victoire dans cette série, les Gamyo ont fait un grand pas vers leur deuxième finale de championnat. Reste à enfoncer définitivement le clou vendredi en Anjou...

Réactions d’après-match (dans 100% Vosges)

Stéphane Barin (entraîneur d'Épinal) : "On a été un peu emprunté physiquement. Le but qu'on prend, en début de match, nous réveille un petit peu. On fait une bonne première période mais j'ai un peu plus de mal sur les deux suivantes car on laisse beaucoup trop d'espaces. On a rendu trop de palets à Angers et on s'est mis dans la difficulté. Ça a bien tourné pour nous, c'est le principal. Je reste satisfait de cette victoire à la maison. On va se déplacer vendredi en Anjou pour valider la victoire. Ça va être à Angers de faire le jeu mais on ne va pas se recroqueviller sur notre but pour autant".

Steven Cacciotti (attaquant d'Épinal) : "Bon départ au premier tiers, malgré qu'on prenne ce premier but. On fait un moins bon second tiers et on s'est parlé, avant le début du dernier, pour retourner au boulot pour s'imposer. On a joué notre style, contrairement au 4e match où on s'est trop adapté à leur jeu. On va là-bas pour clôturer la série et valider notre billet en finale. On se concentre sur notre 6e match là-haut. Je me sens bien physiquement, on s'est bien préparé et on est prêt".

Ján Plch (attaquant d'Épinal) : "C'était un vrai match de playoffs, face à une bonne équipe. On a dominé les dernières minutes donc content de l'emporter. Tous les matchs sont compliqués, comme pour Angers. Je marque deux buts, c'est très bien car ça aide l'équipe à l'emporter. Je suis très content ce soir. Il faut rester concentré pour le prochain match. On y va pour gagner".

 

Épinal - Angers 6-2 (3-1, 0-1, 3-0)
Mardi 15 mars à 20h15 à la patinoire de Poissompré. 1 688 spectateurs.
Arbitrage de Nicolas Barbez et Geoffrey Barcelo, assistés de Yann Furet et Thomas Caillot.
Pénalités : Épinal 8’ (4’, 0’, 4’) ; Angers 12’ (2’, 2’, 8’)
Tirs : Épinal 40 (14, 12, 14) ; Angers 28 (9, 15, 4)

Évolution du score :
0-1 à 05'20" : Henderson assisté d'Albert et Thillet
1-1 à 05'56" : Kuralt assisté de Sabatier et Sušanj
2-1 à 07'46" : Hordelalay assisté de Kloz et Le Blond
3-1 à 13'17" : Offret assisté de Vinatier et Sušanj
3-2 à 23'00" : Gaborit assisté de Lacroix et Riendeau
4-2 à 51'01" : Plch assisté d'Ograjenšek et Fujerik
5-2 à 56'05" : Plch assisté d'Ograjenšek (double sup. num.)
6-2 à 57'44" : Kuralt assisté de Kloz et Cacciotti

Épinal

Attaquants :
Steven Cacciotti - Florian Sabatier - Anže Kuralt
Anthony Rapenne - Dominik Fujerik - Ján Plch (A)
Dorian Peca - Hugo Vinatier - Yannick Offret (A)
Pierre-Charles Hordelalay - Matthieu Le Blond - Ken Ograjenšek

Défenseurs :
Maxime Moisand (C) - Tomáš Klouček
Jiří Klimíček - Vojtěch Kloz
Gašper Sušanj - Thibaut Farina
Martin Charpentier

Gardien :
Andrej Hočevar

Remplaçants : Lucas Savoye (G), Maxime Martin.

Angers

Attaquants :
Yannick Riendeau - Maxime Lacroix - Robin Gaborit
Dimitri Thillet - Cody Campbell - Julien Albert (C)
Jimmy Jensen - Braden Walls - Brian Henderson
Matthieu Frecon

Défenseurs :
Gary Lévèque (A) - Lauri Lahesalu
Jeff May - Nolan Julseth-White
Raphaël Faure

Gardien :
Raphaël Girard.

Remplaçants : Alexis Neau (G), Sébastien Valade, Maxime Griet, Gautier Alvau, Gauthier Gibert et Augustin Nalliod-Icazard. Absents : Josh Lunden (commotion), Michael Busto (blessé).