Rouen - Angers (Ligue Magnus, finale, match 3)

Rouen enchaîne et se donne trois balles de match !

Rouen, au complet, réalise l’opération parfaite en enchaînant une troisième victoire de suite dans cette finale de coupe Magnus 2016 face à un adversaire, Angers, très handicapé par les absences de quatre titulaires (!), pourtant dangereux à l’offensive (Dany Sabourin a empêché un hypothétique hold-up des visiteurs), mais déconcentré au démarrage des périodes. Trop épuisés dans le dernier tiers, à force de jouer à deux lignes d’arrières, les Ducs n’ont pas pu espérer quoique ce soit dans ce match. Les Dragons n’ont jamais été inquiétés.

CAMPBELLcody20151208346Même si les Angevins sont les premiers dangereux à la faveur d’un tir de Maxime Lacroix repoussé par les bottes de Sabourin (0’26), les Normands ouvrent le score très tôt dans la partie. Sur une montée derrière le but du vilebrequin des lignes arrières Patrick Coulombe, Dan Koudys, devant la cage, reprend un palet libre dans la zone du gardien (1-0 à 01'04).

L’ASGA réagit par l’intermédiaire de Maxime Lacroix (encore), mais le joueur de centre ne trouve pas le cadre (2’07). Plus tard, Dany Sabourin réalise un terrible arrêt de la mitaine (4’45). Les Ducs gâchent un trois-contre-deux (6’17) et Jimmy Jensen, qui tient Sabourin à bout portant, est frustré par sa jambière (6’29).

Débordée, la défensive du RHE76 est prise par la patrouille. Pire, en infériorité d’un quidam, un retard de jeu lui est collé. Les trois trios défensifs rouennais (Raux-Coulombe-Arrossamena, Guénette-Coulombe-Lampérier et Koudys-Chakiachvili-Colotti) aident Dany Sabourin à repousser les assauts de l’attaque à cinq d’en face pendant 1’39. Le gardien Canadien est très autoritaire du gant sur un lancer de Lacroix (7’47) et heureux de voir la tentative de Walls passer à côté (8’26).

CAMPBELLcody20151208346Revenus à quatre défenseurs, les Seino-Marins laissent s’échapper sur la droite Cody Campbell qui finit par loger le palet d’un tir croisé au-dessus de la botte de Sabourin (1-1 à 08'42).

Cette égalisation angevine, assez logique, donne un coup de fouet aux Dragons qui prennent définitivement la possession du palet. Le coup du revers de Patrick Coulombe dans l’enclave passe de peu à côté (9’49). Nicolas Arrossamena a une très bonne présence et une chance contrariée par le cuir cuirassant la paume de Girard (11’16). Le portier d’Angers fait ensuite un exploit en réalisant un triple arrêt quand les Rouennais accourent à trois-contre-trois. Lampérier, Thinel et Krog (dans le désordre) voient leurs envois contrés par un remarquable goalie (11’56).

Ensuite les joueurs des bords de la Maine, réduits à défendre, ne concèdent plus d’occasions jusqu’à la fin de tiers et une déviation d’Aurélien Dorey sur un tir de Labelle, le monde à l’envers (18’51).

COULOMBEpatrick20151208098Au retour sur la glace, Angers n’est pas concentré, et laisse manœuvrer François-Pierre Guénette qui reprend du revers son propre rebond après avoir débordé le long de la bande à droite et repiqué au premier poteau (2-1 à 21'03). Malgré un nouveau jeu de puissance, l’ASGA ne sera pas dangereuse.

Le RHE76, en attaque-défense, monopolise le puck mais les Ducs parviennent courageusement à bloquer pas mal de lancers. Les visiteurs sont même dangereux lorsque Jimmy Jensen hérite d’une rondelle (sur la tranche) après une perte de palet rouennaise derrière le but de Sabourin. Le tir de l’ailier suédois passe à côté (27’02). Les Normands reprennent leur siège et obtiennent une supériorité qui n’aboutira pas.

Dany Sabourin a aussi du travail. D’un poke-check déterminé, il éloigne une contre-attaque des joueurs de Jean-François Jodoin (31’03). Finalement, les hommes du duo Lhenry-Salo convertissent leur emprise sur la partie. En attaque rapide, Nicolas Arrossamena délivre une passe parfaite en entrée de zone vers Damien Raux lancé qui prend de vitesse l’arrière-garde adverse. Le joueur de centre gagne son duel avec Girard avec une lucarne éclatante côté mitaine (3-1 à 31'27).

WALLSbraden20151208206Les Angevins qui tenaient jusqu’alors au courage, se fissurent un peu dans un jeu en infériorité. Sacha Treille, pénétrant en force, expulse le disque à ras la glace derrière Girard (4-1 à 32'42). Néanmoins, les Ducs se projettent toujours en attaque. Il faut que Dany Sabourin plonge devant Walls après un festival de Riendeau (33’33). Son vis-à-vis, Raphaël Girard a toujours du travail qu’il accomplit avec talent devant Arrossamena (34’07), Krog (35’22) et Thinel (35’32) avant la seconde pause.

La dernière période est une formalité pour les coéquipiers de Patrick Coulombe sérieux dans l’ensemble. Rouen a un moment fort autour de la 45e minute. Avant que Tero Konttinen, jouant à l’ailier d’impact ne dévie habilement un lancer de la pointe de Matheson sous le nez de Girard (5-1 à 47'34). En power-play, le caoutchouc a été mal négocié derrière le but de Sabourin par ses coéquipiers pressés par Walls et Lacroix. Le natif de Calgary parvient à faire passer le palet au-dessus de l’épaule du gardien rouennais (5-2 à 53’48). Pour terminer sur un écart illustrant parfaitement la rencontre, Fabien Colotti en deux-contre-un fait le choix du lancer et bouge le cordage à son tour (6-2 à 58'51).

En marquant tôt au premier et deuxième tiers puis en faisant la cassure autour de la mi-match, Rouen s’est rendu le match facile et a fait le travail pour s’offrir une possibilité de soulever la coupe Magnus devant ses supporters, demain.

Étoiles du match : Dan Koudys*** (Rouen), François-Pierre Guénette** (Rouen) et Damien Raux* (Rouen).

 

Rouen – Angers 6-2 (1-1, 3-0, 2-1)
Vendredi 25 mars 2015 à 20h10 au centre sportif Guy Boissière. 2746 spectateurs.
Arbitres : MM. Nicolas Barbez et Geoffrey Barcelo assistés de MM. Yann Furet et Thomas Caillot.
Pénalités : Rouen 8' (4', 2’, 2’) ; Angers 8' (0', 2', 4')
Tirs : Rouen 40 (10, 17, 13) ; Angers 17 (7, 5, 5)
Chances : Rouen 13 (4, 6, 3) ; Angers 10 (7, 3, 0)

Évolution du score :
1-0 à 01'04" : Koudys assisté de Guénette et Coulombe
1-1 à 08'42" : Campbell assisté de Girard (sup.num.)
2-1 à 21'03" : Guénette assisté de Lampérier et Koudys
3-1 à 31'27" : Raux assisté de Arrossamena et Chakiachvili
4-1 à 32'42" : Treille S. assisté de Treille Y. et Krog (sup.num.)
5-1 à 47'34" : Konttinen assisté de Matheson et Koudys
5-2 à 53’48" : Walls assisté de Lacroix (inf.num.)
6-2 à 58'51" : Colotti assisté de Coulombe et Raux

 

Rouen

Attaquants :
Sacha Treille – Jason Krog – Marc-André Thinel
Loïc Lampérier – François-Pierre Guénette (A) – Dan Koudys
Yorick Treille (A) – Joel Perrault – Olivier Labelle
Fabien Colotti – Damien Raux – Nicolas Arrossamena
(puis Vincent Nesa à 54’07)

Arrières :
Tero Konttinen – Mark Matheson
Olivier Dame-Malka – Patrick Coulombe (C)
Florian Chakiachvili – Aurélien Dorey

Gardien :
Dany Sabourin (15 arrêts).

Remplaçants : Quentin Papillon (G) et Léo Guillemain.

Angers

Attaquants :
Yannick Riendeau – Maxime Lacroix – Braden Walls
Julien Albert – Cody Campbell (A) – Dimitri Thillet
Jimmy Jensen – Brian Henderson – Matthieu Frecon
puis, à 48’53, Maxime Griet – Augustin Nalliod-Izacard – Gautier Alvau

Arrières :
Jeff May – Nolan Julseth-White
Raphael Faure – Lauri Lahesalu

Gardien:
Raphael Girard (34 arrêts)

Remplaçants : Alexis Neau (G), Gautier Gibert et Sébastien Valade. Absents : Robin Gaborit, Gary Leveque, Michael Busto et Josh Lunden (blessés).