République Tchèque - Allemagne (EHC 2016, match 2)

Second match entre les Tchèques et des Allemands forcément revanchards après leur défaite 7-2, dans une patinoire d'Ústí nad Labem un peu mieux remplie cette fois.

Les Tchèques ont toujours quelques joueurs à faire tourner dans leur équipe nationale. Ils alignent ainsi un nouveau débutant, Rudolf Červený, qui était un ailier anonyme d'Extraliga jusqu'à cette saison, où il s'est mis en valeur à 26 ans. Les Allemands alignent la même composition... mais un nouveau système défensif qui pose plus de problèmes à leurs hôtes.

Pas entré en jeu lors du premier match, Roman Horák connaît sa première présence... et reçoit en cadeau de bienvenue la crosse de Simon Danner dans le visage. Il quitte la glace et devra subir huit points de suture. Cette crosse haute involontaire ayant entraîné une blessure vaut 2'+2', et les Tchèques commencent donc par une longue supériorité numérique, mais n'obtiennent qu'une seule occasion de Zohorna, bien captée par Timo Pielmeier. Les locaux contrôlent quand même la partie et leur gardien Dominik Furch a peu de travail, hormis un slap de Jerome Flaake en fin de période.

GOC Nikolai 130503 449Dès le début du deuxième tiers-temps, une combinaison entre Flaake et Pietta libère côté droit Marcel Brandt : la jeune révélation de l'attaque de Düsseldorf marque en lucarne son premier but international, pour sa deuxième sélection. Menés au score, les Tchèques élèvent aussitôt le rythme. Nicolai Goc est sanctionné de 2'+10' pour avoir chargé Doudera contre la bande. Alors que l'avantage numérique vient juste de se terminer, Petr Holik trouve une belle passe transversale pour l'égalisation de Martin Zaťovič. Les Allemands continuent néanmoins d'utiliser le moindre espace dans la défense adverse, et leur capitaine Marcel Goc s'échappe en solitaire... mais tire à côté.

C'est encore une supériorité numérique - consécutive à une obstruction de Reul - qui permet aux Tchèques de remporter la rencontre. Il leur faut un soupçon de chance, puisque le lancer de Tomáš Kundrátek est dévié par un défenseur allemand. Les hommes de Marco Sturm essaient jusqu'au bout de revenir, avec un bon revers de Schütz et la sortie du gardien sur la fin, mais ils sont de nouveau battus.

Match rassurant, donc, pour une Allemagne en progrès. Elle sera rejointe dans la semaine par quatre joueurs de Cologne (Torsten Ankert, Moritz Müller, Philip Gogulla et Patrick Hager), deux de Berlin (Constantin Braun et Marcel Noebels) et le renfort de NHL Tobias Rieder. De quoi voir la suite avec optimisme malgré les forfaits annoncés de quelques joueurs importants (Hospelt, Oppenheimer, le solide défenseur Frank Hördler et le gardien Dennis Endras).

Quant aux Tchèques, qui ont déjà subi les refus de Salak et Erat, ils sont inquiets que Frolik et Hanzal, sur qui ils comptaient beaucoup, se soient blessés au cours de la semaine en NHL. En attendant le toujours indispensable Plekanec, les prochains renforts sont quatre joueurs de Mladá Boleslav (Marek Trončinský, Tomas Voráček, Tomáš Urban et Richard Jarůšek) et deux de Plzen (Jakub Jerabek and Dominik Kubalík).

En conséquence, quatre joueurs ont déjà été remerciés, les attaquants novices Martin Dočekal et Jan Kana et les défenseurs Bohumil Jank et Jakub Krejčík. Pas trop de surprises dans ces choix, même si Krejčík - moins convaincant cette année - avait participé aux derniers championnats du monde.

Désignés joueurs du match : Dominik Furch pour la République Tchèque et Marcel Goc pour l'Allemagne.

Commentaires d'après-match

Vladimír Vůjtek (entraîneur de la République Tchèque) : "Paradoxalement, nous avons mieux commencé ce match que le précédent. En première période, nous avons bien joué, notre adversaire n'était pas souvent dans notre zone, mais nous n'avons pas marqué. Le but allemand en début de deuxième période nous a rendus nerveux et nous avons subi des pertes de palet inutiles en troisième période. Notre match n'était pas complet, mais je suis content que nous ayons gagné. Les Allemands étaient meilleurs qu'au premier match, tant en attaque que pour défendre leur gardien."

Marcel Goc (capitaine de l'Allemagne) : "Nous avons progressé par rapport au premier match. Nous avons bien utilisé l'entraînement et montré une réaction après le 2-7. Nous avons notamment été plus rapides dans la tête et nous avons laissé moins d'espaces à nos adversaires. Dommage qu'ils aient marqué un but chanceux, nous aurions peut-être pu obtenir un meilleur résultat."

 

République Tchèque - Allemagne 2-1 (0-0, 1-1, 1-0)
Vendredi 8 mai 2016 à 18h00 à la Zlatopramen Arena d'Ústí nad Labem. 4124 spectateurs.
Arbitrage de Jan Hribik et René Hradil (TCH) assistés de Vit Lederer et Miroslav Lhotský (TCH).
Pénalités : République Tchèque 4' (0', 4', 0') ; Allemagne 22' (6', 2'+10', 4').
Tirs : République Tchèque 25 (14, 8, 3) ; Allemagne 19 (2, 12, 5).

Évolution du score :
0-1 à 20'55" : Pietta assisté de Brandt et Flaake
1-1 à 30'41" : Zatovic assisté de P. Holik et Jank
2-1 à 43'36" : Kundratek assisté de Kempny et Koukal (sup. num.)


République Tchèque

Attaquants :
Tomáš Vincour (-1) - Petr Koukal (A, -1) - Lukáš Radil (-1)
Tomáš Zohorna - Petr Holík (+1) - Roman Červenka (C)
Martin Zaťovič (+1) - Jan Hruška - Lukáš Kašpar (+1)
Rudolf Červený - Roman Horák puis Martin Dočekal à 02'23" - Milan Gulaš

Défenseurs :
Michal Kempný (A, -1) - Tomáš Kundrátek
Milan Doudera (2') - Jan Rutta (-1)
Bohumil Jank (+1) - Petr Zámorský (+1)
Jakub Krejčík - Josef Hrabal (2')

Gardien :
Dominik Furch

Remplaçant : Pavel Francouz (G). En réserve : Jakub Kovář (G), Jan Kolar (épaule), Robert Kousal (cheville), Jan Káňa.

Allemagne

Attaquants :
Christoph Ullmann - Marcel Goc (C) - Mirko Höfflin (-1)
Nicolas Krämmer - Felix Schütz (-1) - Brooks Macek (-1)
Marcel Brandt (+1) - Daniel Pietta (+1) - Jerome Flaake (+1)
Martin Buchwieser - Simon Danner (4') - Marcus Kink

Défenseurs :
Nicolai Goc (4'+10') - Denis Reul (2')
Sinan Akdag (+1) - Jonas Müller
Bernhard Ebner (+1, 2') - Benedikt Kohl (-1)
Benedikt Brückner (-1)

Gardien :
Timo Pielmeier

Remplaçant : Mathias Niederberger (G).