Aziz Baazzi n'évite pas la relégation

C'est sans doute le hockeyeur français expatrié qui arrivait dans le contexte plus difficile.

Aziz BaazziAlors qu'il devait initialement jouer la saison à Épinal, Aziz Baazzi en avait allégé la masse salariale car il souhaitait jouer à l'étranger. Une opportunité s'était présentée pour un essai - concluant - à Heilbronn, en DEL2. Néanmoins, le club qui l'avait embauché avait été tardivement repêché (après la rétrogradation financière de Landshut) et se préparait donc à une saison de galère.

Un départ catastrophique, une brève résurgence avec un nouveau gardien, une plongée et un changement d'entraîneur : la saison des Falken aura été chargée. Elle le restera jusqu'aux barrages de relégation. Le promu Fribourg-en-Brisgau a obtenu son maintien dès le premier tour, avec une enthousiasmante équipe composée de joueurs formés au club. Du coup, Heilbronn affrontait dans l'ultime barrage le même adversaire que l'an passé, Kaufbeuren, qui s'est sérieusement renforcé à l'intersaison.

La blessure d'un attaquant étranger - Brad Schell - n'arrangeait rien à l'affaire, mais le nouvel entraîneur Fabian Dahlem avait une petite idée derrière la tête. Après avoir consolidé la défense, il voulait tester son défenseur français Aziz Baazzi en attaque, poste auquel il avait déjà évolué plusieurs fois la saison précédente à Amiens. Appliquée au milieu du premier tour des barrages, cette reconversion a été vite jugée concluante. Dans la série décisive contre Kaufbeuren, Baazzi a marqué le slap vainqueur au match 3 (son troisième but en prolongation de la saison !), mais a aussi été expulsé au match suivant pour une charge contre la bande, pénalité qui a coûté cher. Kaufbeuren s'est finalement imposé hier au septième match, et Heilbronn est - encore - relégué, n'ayant plus qu'à espérer une nouvelle perche lui soit tendue.

Pendant ce temps-là en DEL, Wolfsburg s'est qualifié pour la finale en battant en six manches le costaud Nuremberg du duo Reimer-Reinprecht (et de Dany Heatley en deuxième ligne). La semaine même où les footballeurs battaient le Real Madrid, les hockeyeurs de la ville de Volkswagen (qui n'a pas annulé son sponsoring sportif malgré le scandale de tricherie sur ses émissions de polluants) se qualifient ainsi pour leur première Ligue des Champions. Ils affronteront Munich, le vainqueur de la saison régulière.

La saison allemande complète illustrée.