Mondiaux U18 D1A : les Bleuets se maintiennent !

Ouf, ils peuvent souffler. En décrochant une deuxième victoire dans ce tournoi à Minsk, les jeunes hockeyeurs de Romain Guibet ont validé leur maintien sans avoir à compter un résultat favorable des Kazakhs face aux Autrichiens. Ils participeront donc l'an prochain à leurs sixièmes mondiaux U18 D1A, la seule division connue par l'équipe de France U18 depuis la réforme des championnats du monde.

Tout avait bien commencé samedi dernier par une victoire face à l'Autriche (5-2) avec un doublé décisif de Jean Gleizes. Dimanche, la défaite face au Kazakhstan (4-3) pouvait laisser des regrets aux tricolores. Menant de deux buts, ils se sont écroulés dans le dernier quart d'heure, encaissant même les buts égalisateur et vainqueur dans les deux dernières minutes. Ils échouèrent à nouveau d'un cheveu face à la Biélorussie (3-2) et l'Allemagne (3-5) avec un but en cage vide. Si l'attaque répondait présent, la discipline et la concentration ont parfois manqué. Face à la Norvège (5-4), Justin Addamo et Julien Munoz ont chacun inscrit un doublé. Le contrat était rempli.

Maintenus, les tricolores peuvent même désormais espérer récupérer une médaille de bronze ce soir. En cas de victoire de l'Autriche face au Kazakhstan dans le temps règlementaire et par au maximum quatre buts d'écart, les Bleuets termineraient sur le podium. Le scénario d'une victoire avec cinq buts pourrait aussi médailler la France.

C'est le jeune Gaetan Richard (né en 1999) qui a gardé le filet durant tout le tournoi, au détriment de son aîné, et coéquipier à Briançon, Julian Junca. Le meilleur pointeur est un autre joueur né en 1999 : Alexandre Texier, prometteur ailier issu de la formation grenobloise, avec deux buts et quatre passes. Ils seront éligibles à un retour la saison prochaine, contrairement à la majorité de l'effectif. En effet, seuls six des vingt-deux joueurs sont nés en 1999. On retrouvera les autres Addamo, Bougro et consort en U20. Les trois buts marqués par Julien Munoz, Justin Addamo et Jean Gleizes constituent un sommet dans l'équipe.

Ce soir l'ultime match entre la Biélorussie, devant son public, et l'Allemagne fera figure de finale. Pour accéder à l'élite, la Biélorussie devra l'emporter dans le temps réglementaire. L'Allemagne peut se contenter d'une défaite en prolongation pour faire l'ascenseur.