La Suède devra gagner sans les Sedin

Russes et Suédois se retrouvaient pour une nouvelle étape de l'Euro Hockey Tour à l'occasion d'une double confrontation.

KLASEN Linus 140515 315La Tre Kronor doit se rattraper après avoir subi la semaine dernière un étonnant revers en Allemagne. Il est d'autant plus important pour ce groupe de rebondir que la moitié d'entre eux seront retenus pour les Championnats du monde, Pär Mårts comptant sur l'accord d'une douzaine de joueurs NHL tout au plus.

Quatre NHLers se sont déjà connectés pour le double duel contre la Russie : Jacob Märkström (Vancouver), Adam Larsson (New Jersey), Mikael Backlund (Calgary) et Alexander Wennberg (Columbus). Märkström, qui disputera à 26 ans son troisième Mondial, est d'ores et déjà désigné titulaire pour la compétition.

Comme les autres grandes nations, Mårts doit néanmoins composer avec de nombreuses défections, certaines stars déclinant l'invitation au motif qu'elles seront déjà présentes pour la Coupe du monde en septembre prochain. C'est le cas des jumeaux Sedin qui ont refusé de venir au Championnat du monde, ne cachant pas leur préférence pour Rikard Grönborg... qui succédera à Mårts derrière le banc de la Tre Kronor dès la Coupe du monde. Au moins, ça a le mérite d'être clair !

Oliver Ekman-Larsson avait pourtant accepté de venir en Russie pour le Championnat du monde mais il a dû déclarer forfait.

Côté russe, on sait désormais que Pavel Datsyuk, éliminé avec Détroit et dont l'avenir reste nébuleux, défendra la couleurs de la Russie en mai prochain. En attendant, la Sbornaïa a déjà recueilli ses deux meilleurs gardiens de la NHL : Semyon Varlamov et Sergei Bobrovski.

VARLAMOV Semyon 130505 320C'est Varlamov qui s'y colle pour ce premier affrontement face aux Suédois à Södertälje, dans la banlieue sud de Stockholm. Mais le gardien du Colorado va vite déchanter. La Suède lance une contre-attaque et Linus Klasen, plein champ, marque côté mitaine par un tir du poignet (1-0) après seulement... 49 secondes de jeu. Malgré des occasions franches de Shipachyov et Tedenby, le score demeurera inchangé à l'issue de la première période.

Meilleur marqueur chez les défenseurs de SHL cette saison, le jeune Linus Hultström poursuit son rendement offensif en équipe nationale puisqu'il doublera la mise avec un tir de la ligne bleue (2-0). Quatre minutes plus tard, la Russie réduira toutefois la marque par un but acrobatique d'Evgeni Dadonov. A la 33e minute, Viktor Tikhonov sera même tout proche d'égaliser, seul devant Märkström après une somptueuse passe de Nail Yakupov, mais le gardien des Canucks est à la parade.

Nous sommes dans les deux dernières minutes du deuxième tiers-temps et c'est ce moment que choisissent les Scandinaves pour assurer leur succès. Patrick Cehlin fait le tour de la cage et remet devant le but, Marcus Sörensen réceptionne, patiente astucieusement et trompe Varlamov sans difficulté (3-1). Et une minute plus tard, soit à treize secondes de la deuxième pause, Linus Klasen, posté poteau droit, reprend une passe de Linus Omark, qui avait également réalisé un tour de la cage : 4-1.

En troisième période, la Russie essaiera bien de combler l'écart avec plusieurs tentatives sérieuses de Tikhonov, Dadonov, Paigin, et Sannikov, en vain.

La Suède remporte son deuxième succès en trois matchs contre la Russie cette saison. Linus Klasen (2 buts) et Marcus Sörensen (2 points), anciens joueurs du club local du SSK, auront eu forcément les faveurs du public. Nouvelle revanche prévue ce samedi, cette fois-ci à Västerås.


Suède - Russie 4-1 (1-0, 3-1, 0-0).
Jeudi 22 avril 2016 à 19h30 au Scaniarinken de Södertälje. 4815 spectateurs.
Arbitrage d'Aleksi Rantala et Antti Boman (FIN) assistés d'Emil Wernström et Daniel Persson (SUE).
Pénalités : Suède 31' (2', 2', 2'+20'+5'), Russie 31' (2', 2', 2'+20'+5').
Tirs : Suède 20 (8, 8, 4), Russie 17 (3, 8, 6).

Évolution du score :
1-0 à 00'49" : Klasen assisté de Sörensen
2-0 à 24'19" : Hultström
2-1 à 28'36" : Dadonov assisté de Voïnov et Shipachyov
3-1 à 38'42" : Sörensen assisté de Cehlin
4-1 à 39'47" : Klasen assisté de Rosén (sup. num.)

Suède

Attaquants :
Linus Omark (+1) - Mikael Backlund (A, +1) - Patrick Cehlin (+2, 5'+20')
Mattias Tedenby (-1, 2') - Pathrick Westerholm - Linus Klasen
Marcus Sörensen (+2) - Robert Rosén (+1) - Richard Gynge
Filip Sandberg - Lucas Wallmark - Mattias Sjögren (C)

Défenseurs :
Gustav Forsling (2') - Adam Larsson
Erik Gustafsson (A, +2) - Linus Hultström (+2, 2')
Johan Fransson - Magnus Nygren
Emil Johansson - Eric Martinsson

Gardien :
Jacob Märkström

Remplaçants : Joel Lassinantti (G), Markus Ljungh.

Russie

Attaquants :
Daniil Apalkov (-3) - Vladimir Galuzin (C, -1) - Egor Averin (A, -2)
Nikita Gusev (+1) - Vadim Shipachyov (A) - Evgeni Dadonov (+1)
Sergei Plotnikov (-1) - Sergei Kalinin (-1) - Viktor Tikhonov
Vladislev Kartaev - Aleksandr Burmistrov - Nail Yakupov

Défenseurs :
Ilya Lyubushkin (-1) - Egor Yakovlev (-3)
Anton Belov (+1) - Vyacheslav Voïnov (+1)
Maksim Chudinov - Yaroslav Dyblenko (2')
Albert Yarullin (2'+5'+20') - Ziyat Paigin (-1)

Gardien :
Semyon Varlamov.

Remplaçants : Sergei Bobrovski (G), Stepan Sannikov, Maksim Shalunov.