U18 - Usual suspects

Les championnats du monde U18 édition 2016 n'ont pas proposé de chamboulement dans la hiérarchie mondiale. Les demi-finales opposeront les quatre meilleurs pays dans cette catégorie d'âge : les Etats-Unis, les plus titrés en U18, le Canada, la Suède et la Finlande.


À Grand Forks, Dakota du Nord, la Finlande fut la première à décrocher son sésame pour le carré final. Elle a dominé la Russie, peu à l'aise dans ce tournoi. Il est vrai que, empêtrée dans le scandale du meldonium, la Russie a du recaler l'intégralité de son équipe U18 habituelle pour envoyer à la place une formation U17. Malgré tout, la Finlande aura eu du mal à se défaire de ces jeunes pousses. Eeli Tolvanen a sauvé son pays en signant un triplé, dont deux buts en deuxième période. Jesse Puljujärvi, héros du mondial U20 cet hiver, a marqué le deuxième but finlandais du jour. La Russie a poussé jusqu'au bout, avec un ultime but de Yaroslav Alexeev en supériorité à huit minutes du terme. Ukko-Pekka Luukkonen tenait le fort dans les dernières minutes.


Le Canada n'a pas connu les mêmes frayeurs. Invaincus en première phase, les joueurs à la feuille d'érable ont étrillé la Suisse 9-1. Tyson Jost ouvrait le score en infériorité, puis le jeu de puissance faisait la différence : pas moins de quatre buts en avantage numérique. Jost termine le match avec un triplé et deux assistances. Un joueur particulièrement suivi par les scouts et candidat au premier tour de la prochaine draft NHL...


Pas de souci non plus pour la Suède. Opposée à la Slovaquie, la Tre Kronor n'a pas fait de détail avec un succès 7-2. Cueillis à froid par le but d'Adam Ruzicka à la septième minute, les Suédois ont réagi par Erik Brannström, puis par deux buts en supériorité de Lias Andersson et Rickard Hugg. Trois buts en deuxième tiers portaient le score à 6-1 et rendait le dernier tiers anecdotique, avec un but chacun en supériorité. La Suède affrontera le Canada en demi-finale.


Autre balade, celle des Etats-Unis. Invaincus en première phase (8-2, 6-1, 12-1, 4-0), les Américains, devant leur public, n'ont laissé aucune chance aux Tchèques. Le score final de 8-0 témoigne de la puissance du programme de formation U18 des Etats-Unis, qui remporte régulièrement la médaille d'or : six titres sur les sept dernières éditions. Les Tchèques ont résisté près de vingt-cinq minutes, sauvant trois pénalités en premier tiers. Casey Mittelstadt faisait sauter le bouchon, imité de Trent Frederic une minute plus tard. Le jeu de puissance américain enchaînait par Joey Anderson. Dans le dernier tiers, Clayton Keller et Adam Fox, les deux joueurs les plus brillants de la première phase, contribuaient à creuser l'écart, avec un dernier but du natif de Floride Nicholas Pastujov. Le duel face à la Finlande promet beaucoup.


Le duel pour la relégation a pris une tournure passionnante. La Lettonie empochait la première manche 5-1 grâce à son défenseur vedette Tomass Zeile, auteur d'un but et deux passes, et un doublé en fin de match d'Erlends Klavins. Ce samedi, le Danemark a parfaitement réagi en s'imposant 4-1, grâce à 31 arrêts de Kasper Krog. Le vainqueur du troisième match dimanche restera en élite mondiale.

Classement des marqueurs après les quarts de finale :

Joueur Pays Pos. MJ B A Pts
1. Tyson Jost CAN A 5 6 8 14
2. Clayton Keller USA A 5 4 6 10
3. Kailer Yamamoto USA A 5 5 4 9
4. Logan Brown USA A 5 1 8 9
5. Brett Howden CAN A 4 3 5 8
6. Alexander Nylander SWE A 5 3 5 8
7. Adam Fox USA D 5 1 7 8
8. Dante Fabbro CAN D 5 0 8 8
9. Eeli Tolvanen FIN A 5 6 1 7
10. Joey Anderson USA A 5 5 2 7