France - Slovaquie (EHC 2016, match 5)

L'équipe de France affronte la Slovaquie au Palais des Sports de Megève. Les deux équipes ont chacune perdu leur quatre premières rencontres de l'Euro Challenge. Les Slovaques ont toutefois affronté des adversaires de plus haut niveau (Finlande et Russie) que les Bleus (Bélarus et Danemark).

Français et Slovaques impriment un bon rythme dès le début du match. Le palet remonte vite et le jeu va d’un but à l’autre. Si le premier tir de la partie est signé Sacha Treille, la suite du tiers sera à l’avantage des Slovaques. Les Bleus sont sanctionnés à trois reprises en vingt minutes et sont contraints de défendre en infériorité numérique. Ronan Quemener, titulaire dans la cage, sort de très belles parades. Il en effectuera 14 au total durant le premier tiers. La meilleure opportunité tricolore est à mettre au crédit du duo Valentin Claireaux - Grégory Béron, mais leur mouvement est stoppé par le portier adverse. La tentative de Tim Bozon au buzzer ne changera rien : les deux équipes rentrent aux vestiaires sur le score de 0-0.

QUEMENER Ronan 150507 017Dès le début de la deuxième période, les Bleus bénéficient d’un powerplay. Successivement, Damien Fleury, Sacha Treille et Kévin Hecquefeuille sollicitent le gardien, sans parvenir à trouver l’ouverture. Après cette belle entame, les Tricolores vont petit à petit se remettre à subir la domination slovaque. C’est assez logiquement que les visiteurs vont finir par ouvrir le score par Tomas Hrnka. Puis, les Slovaques doublent même la mise par Vladimir Dravecky, servi entre les cercles par Hudacek.

Il faut attendre les cinq dernières minutes du tiers pour voir une véritable réaction tricolore. Kévin Hecquefeuille se montre dangereux de loin et Sacha Treille n'est pas loin de conclure au rebond. Les coéquipiers de Laurent Meunier vont ensuite réussir à concrétiser leur temps-fort en supériorité numérique. Damien Fleury, décalé sur le côté gauche, lance à la cage et Teddy Da Costa, opportuniste, dévie le palet au fond des filets. La Slovaquie mène ainsi 2-1 à l’issue du deuxième tiers.

L’intensité baisse d’un cran lors du troisième et dernier tiers. Les tentatives cadrées se font plus rare des deux côtés et aucune pénalité ne sera sifflée. Malgré le faible nombre d’occasions, les Slovaques se montrent réalistes et reprennent deux buts d’avance par Patrik Lusnak presque cinq minutes après la reprise. La rencontre s’équilibre ensuite et les hommes de Dave Henderson n’arrive pas à emballer le match. Malgré quelques tentatives, par l’intermédiaire de Damien Fleury et Tim Bozon, les Français n’arrivent pas à marquer. Ils se font ensuite punir en contre, la Slovaquie scellant le score à la trois minutes de la fin du match par son jeune renfort NHL Marko Dano.

Dominateurs aux tirs - 35 à 22 - les Slovaques s'imposent logiquement 4-1. Les Bleus, après avoir bien résisté durant le premier tiers et auteurs d'une belle réaction dans la deuxième période, subissent une nouvelle défaite.

(communiqué FFHG)

Désignés joueurs du match : Nicolas Ritz pour la France et Patrik Lusnak pour la Slovaquie.

Commentaires d'après-match

Zdeno Cíger (entraîneur de la Slovaquie) : "Le début a été plus lent. Les gars ne sont pas parvenus à respirer et à se dégourdir les jambes. Mais après, les gars ont été appliqués, efficaces et surtout disciplinés. Ils se sont aidé les uns les autres, et ce sont des choses importantes qui me manquaient. L'équipe a vécu, a crié, s'est ragaillardie. Nous sommes satisfaits."

Jordann Perret (attaquant de la France) : "Au début, on était bien, on tenait. Au bout d'un moment on s'est un peu relâché et ils ont pris l'avantage. À la fin on a recommencé à jouer comme on le devait, mais ça n'a pas suffi, on n'a pas joué 60 minutes comme ça. La semaine a été dure, on a eu plein de glace, la muscu, mais ce n'est pas pour être en forme aux matches amicaux. C'est pour être en forme aux championnats du monde, ça va venir. Cela fait trois matches qu'on joue ensemble (avec Treille et Meunier), personnellement ça me plaît, je pense que ça leur plaît. Si jamais ça continue avec cette ligne, il y a moyen de faire quelque chose, on commence à avoir de bons automatismes."

 

France - Slovaquie 1-4 (0-0, 1-2, 0-2)
Vendredi 22 avril 2016 à 20h00 au Palais des Sports de Megève. 2017 spectateurs.
Arbitrage de Geoffrey Barcelo et Jérémy Rauline (FRA) assistés de Matthieu Barbez et Clément Goncalves (FRA).
Pénalités : France 8' (6', 2', 0') ; Slovaquie 4' (0', 4', 0').
Tirs : France 22 (6, 9, 7) ; Slovaquie 35 (14, 13, 8).

Évolution du score :
0-1 à 24'51" : Hrnka assisté de Meszaros
0-2 à 31'31" : Dravecky assisté de Hudacek
1-2 à 38'31" : T. Da Costa assisté de Dieudé-Fauvel et Fleury (sup. num.)
1-3 à 44'57" : Lusnak assisté de Dano et Dravecky
1-4 à 57'17" : Dano assisté de Viedensky


France

Attaquants :
Yorick Treille (-2) - Laurent Meunier (C, -2) - Jordann Perret (-2)
Sacha Treille - Teddy Da Costa (2') - Damien Fleury
Julien Desrosiers (-2) - Tim Bozon (-2) - Charles Bertrand (-2)
Loïc Lampérier - Valentin Claireaux (2') - Nicolas Ritz

Défenseurs :
Maxime Moisand (-2) - Kévin Hecquefeuille (-2)
Benjamin Dieudé-Fauvel (-1, 2') - Antonin Manavian (-2, 2')
Grégory Béron (-1) - Jonathan Janil

Gardien :
Ronan Quemener

Remplaçants : Florian Hardy (G), Raphaël Faure, Eliot Berthon, Damien Raux. En réserve : Cristobal Huet (G), Florian Chakiachvili (entorse du genou), Nicolas Besch (commotion lors du match à Amiens).

Slovaquie (2' de banc mineur)

Attaquants :
Vladimír Dravecký (+2) - Martin Réway [sorti à 12'28", sonné par une charge de Manavian] - Libor Hudáček (+2)
Marko Daňo (+2) - Marek Viedenský (+1, 2') - Peter Cehlárik (+1)
Tomáš Hrnka (+1) - Tomáš Marcinko (+2) - Marek Bartánus
Patrik Lušňák (+1) - Andrej Šťastný - Pavol Skalický

Défenseurs :
Andrej Sekera (+1) - Christián Jaroš (+1)
Michal Sersen (+2) - Andrej Meszároš (+2)
Ivan Švarný - Dominik Graňák
Adam Jánošík (+1) - Oldrich Kotvan

Gardien :
Július Hudáček

Remplaçant : Branislav Konrád (G). En réserve : Samuel Baroš (G), Martin Marinčin (virus), Lukáš Kozák, Michal Hlinka.