Le pénalty qui marque toujours

Il aurait bien aimé avoir quatre gardiens, il n'en a plus que deux. Après la défection médicale de Pavelec, le sélectionneur tchèque Vladimír Vůjtek a vu Jakub Kovar s'excuser soudainement pour rester auprès de sa femme enceinte qui attend prochainement un petit garçon.

Le poste de titulaire de la cage tchèque se joue donc entre deux gardiens qui se connaissent depuis toutes les équipes nationales juniors, Pavel Francouz et Dominik Furch. On aurait d'ailleurs pu reconstituer le trio complet de la génération 1990 en rappelant avec Jakub Sedlacek comme troisième gardien, mais il n'a plus joué depuis deux mois (c'est donc le jeune Matej Machovský de Plzen qui sera numéro 3). Chaque gardien aura tour à tour sa chance lors des deux rencontres en Finlande.

KASPAR Lukas 100509 141Dominik Furch est lancé pour le premier match. Il a du travail dès la première minute avec un tir compliqué de Lasse Kukkonen. Il s'inclinera à mi-tiers face aux frères Sallinen, Tomi ayant repris entre les cercles un service de Jere.

Mais face à ce but finlandais, les Tchèques en mettent deux. Michal Kempný est impliqué deux fois, d'abord par une longue passe qui envoie Lukáš Kašpar en échappée, puis en marquant lui-même son premier but en équipe nationale, d'un lancer de la ligne bleue. Sélectionné de manière régulière depuis deux saisons, Kempný est à 25 ans le défenseur tchèque qui monte. Il n'a encore jamais participé à un championnat du monde, mais sa sélection est évidente. Il a d'ailleurs déjà été retenu pour la Coupe du monde en septembre prochain, pour laquelle la NHL imposait de publier l'avance une pré-liste de quinze joueurs (et alors qu'il n'a jamais joué de sa vie sur les petites glaces nord-américaines).

Ballotté entre trois équipes NHL cette saison, Jiří Sekáč a été incorporé à l'équipe tchèque dans ce match. Il est placé sur la ligne avec les jeunes Holik et Kubalík, mais l'idée des sélectionneurs est plutôt d'anticiper un trio 100% NHL où il serait rejoint la semaine prochaine par Plekanec et Pastrňák. Pour l'instant, Sekáč a un peu de mal à se réadapter, et il prend six minutes de pénalité au deuxième tiers, dont un 2'+2' pour crosse haute. Pendant la supériorité numérique, Markus Granlund sert magnifiquement le super-talent Sebastian Aho qui égalise en lucarne (2-2).

La seconde partie de la pénalité se poursuit, mais Lukáš Kašpar file en contre-attaque et se fait accrocher par Pekka Jormakka : tir de pénalité. C'est la seconde fois que Kašpar se retrouve en duel singulier avec le gardien Mikko Koskinen... et il exploite encore la même faille entre les jambières ! On le sait depuis la victoire tchèque au Mondial 2010, Kašpar convertit toujours ses pénaltys de la même manière... et ça fonctionne toujours !

Pendant toute la première période, la Finlande domine pour égaliser, avec un trio Aho-Granlund-Pyörälä très en vue, mais sans parvenir à battre Furch. Auteur d'un doublé, Lukáš Kašpar reçoit logiquement le titre de joueur du match sous les applaudissements nourris des spectateurs d'Oulu qui ne l'ont pas oublié : il a participé au titre de champion des Kärpät - un club qui a toujours fait confiance aux joueurs tchèques - la saison dernière. Il aura donc réussi son retour au bord du cercle polaire.

Désignés joueurs du match : Tomi Sallinen pour la Finlande et Lukáš Kašpar pour la République Tchèque.

Commentaires d'après-match

Vladimír Vůjtek (entraîneur de la République Tchèque) : "Les Finlandais jouent leur hockey sans fautes inutiles. Ils ont une action défensive chorégraphiée, ils jouent fondamentalement le même système depuis cinq ans et je pense qu'il porte une grande attention à éviter les fautes. [...] Quand Kašpar a été accroché, je savais à 90% qu'il allait marquer le but. [Sekáč] est arrivé il y a seulement cinq jours et n'a pas encore aussi à l'aise qu'il le voudrait. Nous attendons d'autres joueurs et nous serons plus forts la semaine prochaine."

Lukáš Kašpar (attaquant de la République Tchèque) : "Bien sûr chaque joueur pense probablement à une feinte dans cette situation. Je pense néanmoins qu'il y a un trou entre les jambes et que le gardien bouge inévitablement quand on est en mouvement. Cela résulte en un trou encore plus grand. Tout le monde a sa façon préférée de marquer, c'est la mienne. Je voulais lui faire croire que j'irais sur mon revers. C'est un gardien fantastique et c'est difficile de lui marquer un but. Avoir ouvert le score a aidé. Mais la clé est que nous avons fait exactement ce que nous avons dit pendant tout le match. Cette fois, nous avons évité les erreurs."

 

Finlande - République Tchèque 2-3 (1-2, 1-1, 0-0)
Jeudi 21 avril 2016 à 18h30 à Oulu. 5893 spectateurs.
Arbitrage d'Andreas Harnebring et Mikael Sjöqvist (SUE) assistés de Pasi Nieminen et Hannu Sormunen (FIN).
Pénalités : Finlande 2' (0', 2', 0') ; République Tchèque 8' (0', 6', 2').
Tirs : Finlande 29 (10, 9, 10) ; République Tchèque 18 (11, 6, 1).

Évolution du score :
0-1 à 06'33" : Kašpar assisté de Zatovic et Jordan
1-1 à 10'10" : T. Sallinen assisté de J. Sallinen et Ahonen
1-2 à 19'08" : Kempný assisté de Kundratek et Koukal
2-2 à 26'09" : Aho assisté de Ma. Granlund et Hietanen (sup. num.)
2-3 à 32'39" : Kašpar (tir de pénalité)


Finlande (2' pour surnombre)

Attaquants :
Mika Pyörälä - Markus Granlund - Sebastian Aho
Antti Erkinjuntti (-1) - Jarno Koskiranta (-1) - Pekka Jormakka (-1)
Teemu Hartikainen - Jarkko Malinen - Aleksi Saarela
Jere Sallinen - Tomi Sallinen (A) - Ilari Filppula
Max Wärn

Défenseurs :
Juuso Hietanen - Topi Jaakola
Lasse Kukkonen (C, -1) - Anssi Salmela (-1)
Jesse Virtanen - Rony Ahonen
Ilari Melart

Gardien :
Mikko Koskinen [sorti à 58'45"]

Remplaçant : Niklas Bäckström (G). En réserve : Juha Metsola (G), Mikko Lehtonen, Mikko Rantanen, Leo Komarov.

République Tchèque

Attaquants :
Tomáš Vincour - Roman Červenka (C) - Milan Gulaš
Martin Zaťovič (+2) - Petr Koukal (A, +2) - Lukáš Kašpar (+3)
Dominik Kubalík (-1, 2') - Petr Holík (-1) - Jiří Sekáč (-1, 6')
Tomáš Zohorna - Robert Kousal - Richard Jarůšek
Tomáš Urban

Défenseurs :
Michal Jordan - Jakub Jeřábek
Michal Kempný (A, +2) - Tomáš Kundrátek (+2)
Jan Kolar (-1) - Petr Zámorský (-1)
Milan Doudera - Josef Hrabal

Gardien :
Dominik Furch

Remplaçant : Pavel Francouz (G). En réserve : Matěj Machovský (G), Tomáš Voráček.