Au moins un Lundqvist de sacré

Le championnat de Suède a connu son dénouement ce dimanche. C'est Frölunda qui est parvenu à soulever le trophée Le Mat.

fhcLe club de Göteborg rencontrait Skellefteå, qui avait fait chuter en demi-finale le champion en titre Växjö, le SAIK se qualifiant pour une sixième finale consécutive.

Le Skellefteå AIK n'a finalement pu remporter qu'une seule manche dans cette finale, le match 2 à Göteborg. Car d'entrée, les nordistes disposaient d'un atout en moins avec l'absence de leur gardien numéro 1 Markus Svensson, auteur encore cette année de solides prestations mais blessé dès la première manche de la finale. Sa doublure Erik Hanses n'a malheureusement pas permis d'entretenir le suspense. 

Le Frölunda HC est parvenu à creuser l'écart dans cette série finale pour finalement terminer le travail à Skellefteå ce dimanche. Les Indians de Göteborg menaient 3-0 dès le premier quart d'heure, s'imposant finalement 5-3 lors de cette cinquième manche.

11 ans après, Frölunda devient de nouveau champion de Suède, le quatrième titre national de l'histoire du club. La saveur était particulière pour Joel Lundqvist. Le capitaine du FHC, désormais âgé de 34 ans, faisait partie des campagnes victorieuses en 2003 et 2005. Le voir soulever le trophée Le Mat 24 heures après l'élimination dès le 1er tour des play-offs NHL de son frère jumeau Henrik, en pleine gueule de bois avec les Rangers de New York, offre un contraste édifiant. 

Hormis (Joel) Lundqvist, plusieurs individualités retiennent l'attention. Le jeune Finlandais Artturi Lehkonen et l'Américain Ryan Lasch ont tous deux, avec chacun 19 points, brisé le record de points en play-offs SHL. Il appartenait depuis 2005 à un certain Daniel Alfredsson, venu renforcer le temps de la grève NHL... Frölunda ! A 23 ans, le puissant centre Johan Sundström empoche lui le trophée Stefan Liv, remis au meilleur joueur des playoffs. Jusqu'à la saison dernière, Sundström évoluait en AHL avant de revenir au sein de son club formateur. Bien lui en a pris !

Quant à Skellefteå, c'est une quatrième médaille d'argent lors des six dernières finales suédoises. Devenu une puissance du hockey suédois et un vivier très riche de talents ces dernières années, l'organisation du SAIK risque de connaître des lendemains particulièrement compliqués. On sait d'ores et déjà que le directeur sportif Lars Johansson et l'entraîneur Hans Wallson, deux personnalités à l'origine de ce dernier âge d'or, ont émis le souhait de céder le flambeau. Zurich sera la destination de ce duo d'architectes bien décidés à ériger un nouveau bastion.