Terrible revanche de la Tchéquie

En l'espace de 48 heures, Suédois et Tchèques se retrouvent pour une deuxième confrontation dans le cadre de l'Euro Hockey Tour, édition 2015-2016 d'ores et déjà remportée par la Tre Kronor.

KOUKAL Petr 150510 071Mercredi soir, c'est un séisme qui a secoué la ville de Znojmo, ville du sud de la Tchéquie et dont le club local est exilé - et fut finaliste cette année - de l'EBEL autrichienne. La Suède a assuré son deuxième EHT consécutif en laminant la sélection de Vladimir Vůjtek 7-2, un lourd revers qui fait désordre à une semaine du début du Championnat du monde. Malgré cette piètre performance de ses favoris, le public de Znojmo est venu en plus grand nombre en espérant assister à une revanche plus rassurante. 

À cette occasion, les lignes ont été redessinées par Vůjtek. Radek Šimek, Michal Repík et Michal Birner ont définitivement digéré leur gueule de bois après leur récent titre de champion avec Liberec et sont en uniforme, Tomas Plekanec a repris le capitanat et c'est au tour de Pavel Francouz, gardien KHL du Traktor Chelyabinsk, de succéder au malheureux Dominik Furch, la cible maltraitée par les Suédois mercredi soir. 

Comme son homologue slave, Pär Mårts a rajouté dans son effectif quelques finalistes du championnat et confirme Viktor Fasth devant les filets, en manque de compétition et titularisé une deuxième fois en 48 heures. Peu utilisé par le CSKA cette année, Fasth a malgré tout bénéficié de la confiance du sélectionneur. Saura-t-il lui rendre la pareille ?

Les spectateurs de Znojmo sont rassurés dès les premières secondes, les leurs sont bel et bien revanchards. Après seulement 41 secondes de jeu, Roman Cervenka ouvre le score et à la 13e minute, son jeune compagnon de ligne David Pastrnák double la mise pour la Tchéquie.

L'entrée en matière des Tchèques est parfaite mais 48 heures plus tôt, les hôtes menaient également 2-0 après la première période avant de déchanter par la suite. Kousal pénalisé, Mickael Backlund en profite pour le leur rappeler en concrétisant un jeu de puissance à la mi-match, la Suède revient à une unité (2-1).

BACKLUND Mikael 140515 307Mais contrairement au match précédent, la Tchéquie va éviter l'égalisation suédoise, malgré deux avantages numériques successifs au bénéfice des Scandinaves. La maison slave verrouille sa porte en tuant ces pénalités et, cinq minutes après le but de Backlund, Lukas Kašpar trompe la vigilance de Viktor Fasth (3-1).

Les Suédois ne reviendront pas à hauteur de leurs adversaires. Pire, ils vont sombrer dans les dix dernières minutes, connaissant la même défaillance que leurs adversaires deux jours plus tôt ! Radim Šimek, Richard Jarušek, Michal Birner et Robert Kousal trouvent successivement la cible : 7-1 !

Viktor Fasth, laissé devant la cage suédoise jusqu'au bout du calvaire, n'est certes pas seul coupable du fiasco, mais il a certainement renforcé l'idée de Pär Mårts qu'il ne sera qu'une doublure pour Jacob Markström. Le lendemain de cette raclée, le sélectionneur annonçait le départ de onze joueurs : les défenseurs Gustav Forsling, Emil Johansson, Eric Martinsson, Magnus Nygren et Linus Hultström, les attaquants Mattias Tedenby, Richard Gynge, Filip Sandberg, Pathrik Westerholm, Markus Ljungh et Marcus Sörensen. Mårts a dans le même temps rajouté à sa liste deux joueurs de Skellefteå : Mattias Ritola et Anton Lindholm, qui ont tous deux assez peu d'expérience internationale. Il reste néanmoins une place vacante dans le groupe Tre Kronor.

2-7, 7-1. Le jour et la nuit, tel est le résumé des deux prestations de la semaine de la Tchéquie. L'honneur est sauf ! Voilà les Tchèques rassurés car, contrairement à la Suède, aucun changement n'était prévu pour le moment dans l'effectif. L'intégralité du groupe sera donc inchangé pour régler les derniers ajustements contre le Canada le 3 mai prochain à Prague, avant de s'envoler pour la Russie.

Élus joueurs du match : Roman Cervenka pour la Tchéquie, Mikael Backlund pour la Suède.

Commentaires d'après-match

Pär Mårts (entraîneur de la Suède) : "Nous ne devons pas perdre de cette façon. Vous portez les couleurs de la Suède et vous devez vendre cher votre peau. Cela ne doit pas se passer comme ça."


Tchéquie - Suède 7-1 (2-0, 1-1, 4-0).
Vendredi 30 avril 2016 à 19h30 à la Hostan Arena de Znojmo. 4400 spectateurs.
Arbitrage de Aleksei Anisimov et Aleksei Ravodin (RUS) assistés de Miroslav Lhotský et Jiri Svoboda (TCH).
Pénalités : Tchéquie 16' (2', 10', 4'), Suède 26' (2', 2', 22').
Tirs : Tchéquie 32 (12, 6, 14), Suède 20 (6, 10, 4).

Évolution du score :
1-0 à 00'41" : Cervenka assisté de Jerábek et Jordán
2-0 à 12'58" : Pastrnák assisté de Cervenka et Plekanec
2-1 à 29'33" : Backlund assisté de Cehlin (sup. num.)
3-1 à 34'37" : Kašpar assisté de Kundrátek et Polášek
4-1 à 50'27" : Šimek assisté de Birner et Kovár (sup. num.)
5-1 à 50'36" : Jarušek assisté de Doudera
6-1 à 52'02" : Birner assisté de Repík et Šimek (sup. num.)
7-1 à 56'38" : Kousal assisté de Doudera 


Tchéquie

Attaquants :
David Pastrnák (+2, 4') - Tomas Plekanec (C, +2) - Roman Cervenka (A, +2)
Michal Birner - Jan Kovár (2') - Michal Repík (2')
Lukas Kašpar (A, +1) - Tomas Filippi (+1) - Dominik Kubalík (+1)
Tomas Zohorna - Robert Kousal (+2, 4') - Richard Jarušek (+2, 2')
Martin Zatovic (+2)

Défenseurs :
Michal Jordán (+2) - Jakub Jerábek (A, +2)
Radim Šimek - Jan Kolár
Tomas Kundrátek (+1) - Michal Kempný
Adam Polášek (+3, 2') - Milan Doudera (+2)

Gardien :
Pavel Francouz

Remplaçant : Dominik Furch (G).

Suède

Attaquants :
Linus Omark (-2, 4') - Mikael Backlund (A, -2) - Patrick Cehlin (-2) 
John Norman - Alexander Wennberg - Linus Klasen
Marcus Sörensen (-2) - Robert Rosén - Mattias Tedenby (2')
Filip Sandberg (-3, 10') - Lucas Wallmark (-3) - Martin Lundberg (-1)
Richard Gynge - Markus Ljungh

Défenseurs :
Adam Larsson (-3, 4') - Erik Gustafsson (C, -3)
Johan Fransson (A) - Niclas Burström (2')
Linus Hultström (-1, 2') - Gustav Forsling (-1)
Eric Martinsson (-1) - Emil Johansson (-1, 2')

Gardien :
Viktor Fasth

Remplaçant : Jacob Markström (G).