La Finlande équilibrée pour l'or ?

La patinoire du Parc des légendes a fait le plein pour les dernières rencontres de préparation contre la Finlande, et c'est la principale satisfaction pour la Russie à une semaine des championnats du monde.

Pour autant, elle aimerait aussi voir son équipe gagner. Battue au premier match, la Sbornaïa a une seconde chance. Les deux équipes ont été largement remaniées car les entraîneurs font les derniers tests avant de livrer leur sélection définitive.

La Russie essaie le centre défensif Sergei Andronov, dernier arrivé au camp, et enregistre les débuts en équipe nationale d'Aleksei Marchenko, un pur défenseur qui a réalisé une saison solide à Detroit. Il signe une prestation solide en formant une paire physique aux côtés d'Emelin.

BELOV Anton 150516 719Nikita Zaïtsev provoque la première supériorité numérique du match en étant fait trébucher par Virtanen. meilleur joueur de KHL aussi bien en saison régulière qu'en play-offs, Sergei Mozyakin fait parler la poudre et confirme l'importance d'un buteur par un tir dans la lucarne opposée. L'égalisation finlandaise ne prend que 25 secondes : le jeune Sebastian Aho s'échappe des griffes d'Andronov dans les bandes et sert dans l'enclave Jarno Koskiranta sans que Denisov ne puisse l'intercepter. Lucarne, là encore.

En début de deuxième période, la Russie doit défendre à 3 contre 4, et au moment où Belov revient sur glace, Atte Ohtamaa trouve la lucarne proche. Anton Belov se venge vite de cette pénalité fatale : quand c'est au tour de son équipe de jouer à 5 contre 3, le lancer du défenseur surprend Niklas Bäckström. mais les coups de sifflets continue de s'enchaîner, et quand Plonitkov part en prison, Teemu Pulkkinen a le dernier mot dans le "concours de lucarnes" (2-3). Tommi Kivistö prend ensuite 2'+2' pour crosse haute, mais Mozyakin manque l'angle ouvert pendant l'avantage numérique.

La Finlande protège son avance comme elle sait si bien le faire pendant le dernier tiers-temps, et la domination russe reste vaine. Seul le duo Dadonov-Shipachev arrive vraiment à créer du jeu, et leur ligne (avec Panarin) constitue donc la seule certitude de la Russie à l'approche du Mondial. Les autres attaquants - sauf Mozyakin - ne se sont pas rendus indispensables, et la sélection définitive devrait se faire attendre. Derniers de l'Euro Hockey Tour, les Russes ont posé peu de jalons pour "leur" championnat du monde. Mais ils encore beaucoup de joueurs à disposition et sont patients, il n'y a pas de voyage à préparer puisque tout le monde est sur place !

La Finlande, en revanche, a tranché et sa formation définitive s'annonce intéressante. En défense, le duo Ahonen-Virtanen rentre à la maison et Melart ne reste que provisoirement pour chauffer la place d'Esa Lindell, défenseur offensif excellent l'an passé et qui a inscrit 42 points en AHL (trois de moins que Ville Pokka qui a aussi été choisi). Le jeune Juuse Saros rentre aussi d'AHL et éjecte Metsola du trio de gardiens. En attaque, les lignes de ce match annonçaient déjà la sélection définitive (la Finlande gardant les deux premiers trios du jour plus Rantanen). Le super-junior Aho sera donc de la partie, tout comme son compère Patrik Laine. Après avoir bien commencé la préparation, Markus Granlund n'a pas confirmé face aux Russes et sera sacrifié avec l'arrivée de joueurs de NHL plus chevronnés que lui (dont son frère). Pour sa part, Jere Sallinen n'a pas démérité, mais on lui a finalement préféré la fusée Antti Pihlström.

Désignés joueurs du match : Sergei Bobrovsky pour la Russie et Sebastian Aho pour la Finlande.

Commentaires d'après-match

Mikko Rantanen (attaquant de la Finlande) : "Ces deux victoires sur la Russie sont très importantes pour nous. Nous nous sommes prouvé que nous pouvions réussir de gros matches contre des équipes très fortes. Les Russes étaient forts dans les deux rencontres, ils ont souvent eu la possession du palet et ont plus tiré au but, mais nous avons été compacts défensivement avec la participation des cinq joueurs. C'est pour ça que nous avons remporté cette victoire bienvenue. Nous avons eu une équipe assez jeune, surtout en attaque. Mais c'est une très bonne équipe, surtout que Barkov, Jokinen, Mikael Granlund et Koivu vont renforcer nos deux premières lignes. Il me semble que nous aurons une équipe bien équilibrée aux championnats du monde. Et nous pourrions bien lutter pour la médaille d'or."

 

Russie - Finlande 2-3 (1-1, 1-2, 0-0)
Samedi 30 avril 2016 à 17h00 au palais des glaces VTB de Moscou. 10419 spectateurs.
Arbitrage de Pavel Hodek et Vladimir Pesina (TCH) assistés de Sergei Shelyanin et Dmitry Sivov (RUS).
Pénalités : Russie 10' (4', 6', 0') ; Finlande 16' (6', 10', 0').
Tirs : Russie 28 (10, 6, 12) ; Finlande 25 (9, 14, 2).

Évolution du score :
1-0 à 10'14" : Mozyakin assisté de Plotnikov et Shipachyov (sup. num.)
1-1 à 10'39" : Koskiranta assisté d'Aho et Hietanen
1-2 à 24'52" : Ohtamaa assisté de Kukkonen et Aho
2-2 à 28'16" : Belov assisté de Mozyakin et Burmistrov (double sup. num.)
2-3 à 32'42" : Pulkkinen assisté de Jaakola et Aho (sup. num.)


Russie

Attaquants :
Stepan Sannikov - Sergei Kalinin (C) - Sergei Plotnikov (4')
Sergei Mozyakin - Vadim Shipachyov (A) - Evgeni Dadonov
Sergei Shirokov - Aleksandr Burmistrov (-1) - Aleksandr Syomin
Egor Averin (-1) puis Viktor Tikhonov - Sergei Andronov (-1) - Naïl Yakupov (-1)

Défenseurs :
Denis Denisov (A, -1) - Nikita Zaitsev (-2, 2')
Viktor Antipin - Maksim Chudinov
Aleksei Emelin - Aleksei Marchenko (-1)
Aleksei Bereglazov (2') - Anton Belov (-1, 2')

Gardien :
Sergei Bobrovski

Remplaçant : Semyon Varlamov (G). En réserve : Vyacheslav Voïnov, Ilya Lyubushkin, Egor Yakovlev, Pavel Datsyuk, Ivan Telegin, Vladimir Galuzin, Aleksandr Radulov (blessé à l'aine).

Finlande

Attaquants :
Leo Komarov (2') - Tomi Sallinen (A) - Teemu Pulkkinen
Mika Pyörälä (+2) - Jarno Koskiranta (+1) - Sebastian Aho (+2)
Jere Sallinen - Ilari Filppula - Mikko Rantanen (2')
Markus Granlund - Jarkko Malinen - Pekka Jormakka
Max Wärn

Défenseurs :
Topi Jaakola (A, +1) - Juuso Hietanen (+1)
Lasse Kukkonen (C, +1, 2') - Atte Ohtamaa (+1, 2')
Ilari Melart - Tommi Kivistö (4')
Rony Ahonen - Jesse Virtanen (4')

Gardien :
Niklas Bäckström

Remplaçant : Juha Metsola (G). En réserve : Mikko Koskinen (G), Mikko Lehtonen, Anssi Salmela, Antti Erkinjuntti, Antti Pihlström.