France - Danemark (EHC, match 3, à Amiens)

Après deux défaites en Biélorussie, pour le début de sa préparation aux Mondiaux, la France retrouve son public le temps d’un week-end et d’une double confrontation contre le Danemark. C’est dans un Coliséum d’Amiens plein à craquer que les Bleus entament leur « tournée » devant leur public.

EDF DANEMARK 15 04 2016 3Les Français sont les premiers à se mettre en action. Sacha Treille tente sa chance du revers sur un palet qui traînait dans le slot, mais il manque le cadre (3z). La réplique danoise vient de Russell qui tente sa chance dans un angle fermé, Hardy réalise l’arrêt sans encombre. Quelques secondes plus tard, Teddy Da Costa prend sa chance et met le palet à la cage, Galbraith fait l’arrêt, mais laisse un rebond que Sacha Treille exploite pour ouvrir la marque (1-0, 4’55).

Les Danois tentent de réagir, malgré la domination physique des Bleus sur la première période. Lassen tente sa chance de la bleue en supériorité numérique, mais ne trompe pas Hardy (8e), puis c’est Storm qui se met en évidence en réalisant un festival dans la défense française, mais son tir du revers est repoussé par Hardy, puis dégagé par la défense.

Le Danemark commence à prendre le jeu à son compte, et la France doit ses occasions à la très remuante ligne Bertrand-Da Costa-S.Treille qui fait des misères à la défense danoise, mais le trio ne parvient pas à accentuer l’écart avant la fin de la période.

 

Le Danemark prend l’avantage

Les Danois viennent avec de bien meilleures intentions dans ce deuxième tiers, et frappent EDF DANEMARK 15 04 2016 5rapidement. Bau Hansen récupère un palet dans la crosse de Teddy Da Costa, rentre en zone offensive et nettoie la lucarne d’Hardy, impuissant (1-1, 22’42). Fleury, sur un « one-timer » en supériorité, met à contribution Galbraith qui reste solide (25e).

Le Danemark se montre dangereux en supériorité, et sur un contre de Storm, il faut un superbe plongeon de Béron pour empêcher les Lions de prendre l’avantage (29è). Les Scandinaves sont un ton au-dessus des Français sur la deuxième période, Kristensen délivre un caviar pour Storm qui n’a plus qu’à pousser au fond, mais il manque le cadre (34e). On retrouve le même Kristensen pour un tir au ras de la glace entre les jambières de Hardy qui donne l’avantage au Danemark (1-2, 36’30).

Les Français ne se laissent pas abattre pour autant, Perret parvient à décaler pour Desrosiers, le Bordelais tente sa chance mais voit son tir repoussé par le poteau de Galbraith (38e). La sirène retentit, et les Danois repartent aux vestiaires avec un logique avantage au score.

 

Les Bleus dans le dur

Les Français ont une belle opportunité de revenir au score d’entrée de troisième tiers. Un surnombre et un accrocher de Boedker donnent 1’27 de double supériorité numérique aux Bleus. Cependant, aucune action dangereuse ne sera à mettre au crédit des Bleus. Quelques instants plus tard, Fleury réussit une superbe passe pour Berthon, mais ce dernier ne trompe pas Galbraith. C’est à 5 contre 4 que la France va revenir à hauteur. Béron déborde côté droit, centre pour Bertrand qui reprend instantanément et bat Galbraith (2-2, 49’33).

EDF DANEMARK 15 04 2016 6Cette égalisation française va, paradoxalement, remettre les Danois en ordre de marche. Ils redeviennent plus pressants et plus dangereux, Madsen rate le cadre de peu (52e). Karvinen tente sa chance ensuite, le palet est contré, s’en suit un cafouillage, Spelling est le plus prompt à réagir et il bat Hardy (2-3, 54’40).

Les Danois enfoncent le clou une minute plus tard, Matias Lassen tente sa chance à la bleue et trouve la lucarne pour donner deux buts d’avance aux siens (2-4, 55’48).

Dave Henderson tente alors le tout pour le tout en sortant Hardy, mais cela sourit aux Danois, qui parviennent à récupérer le palet, Aagaard allant conclure dans le filet désert français, pour offrir la victoire au Danemark (2-5, 59’42).

Elus meilleurs joueurs du match : Mathias Bau Hansen pour le Danemark, Jordann Perret pour la France.

Réactions d’après match :

Grégory Béron (défenseur de l’équipe de France) : « Ce fut compliqué, ils étaient très très rapides en face. On a eu du mal à se mettre dans le rythme. On prend des buts où ils ont un peu de réussite et ça nous coûte le match. On va regarder nos erreurs en vidéo pour ne pas les reproduire sur les prochains match. Il y a une très grosse différence entre la Magnus et le niveau international, je l’ai senti ce soir. C’est nettement plus rapide. C’est toujours un honneur de porter le maillot tricolore, et à Amiens c’est encore plus excitant. Le public amiénois m’a félicité sur mon assistance et j’étais très content. »

Damien Fleury (attaquant de l’équipe de France) : « Cela fait déjà trois défaites de suite. Va falloir qu’on se remette dans le bon chemin, même si ce n’est que de la préparation et que tous les joueurs n’ont pas la même forme. On va devoir travailler plus fort, et le but c’est d’être prêt le 7 mai contre l’Allemagne. [Sur les absences de S.Da Costa, Roussel et Bellemare] Je ne me sens pas de devoir assumer le rôle de leader principal de l’attaque, on a plein de joueurs capables de marquer et de faire des bonnes choses devant les cages. Je ne me mets pas de pression particulière par rapport à ça, ça viendra naturellement. »

Teddy Da Costa (attaquant de l’équipe de France) : « On n'est pas satisfaits, mais on ne fait pas un mauvais match. On manque un peu de réussite et derrière ils marquent. On fait des erreurs sur les rebonds où on n’était pas présents. Dans l’ensemble ce n’était pas si mal. Il n’y a pas de panique dans le vestiaire, dans le jeu ils n’étaient pas au-dessus malgré le score. On va se remettre dedans, on arrive à mettre des charges, de l’intensité, se créer des occasions, il ne manque que la réussite. Je trouve qu’avec mes coéquipiers de ligne on a fait un bon match, je suis content de notre prestation. »

Benjamin Dieudé-Fauvel (défenseur de l’équipe de France) : « Ce n’est jamais plaisant de perdre, il va falloir regarder les erreurs qu’on a faite pour ne pas les reproduire. Il va falloir être plus discipliné à l’avenir. Je me sens bien malgré le décalage horaire qui m’a fatigué un peu pendant le match. Cela faisait longtemps que je n’étais pas revenu jouer à Amiens, ça fait plaisir, j’ai des bons souvenirs d’ici. [Sur son départ d’ECHL pour venir en bleu] C’est important pour moi, c’était déjà établi quand j’ai changé d’équipe. Je les aidais à se qualifier en play-offs et je partais avec la France. Porter le maillot de l’équipe de France, c’est quelque chose qui me tient à cœur, j’ai envie qu’on fasse quelque chose aux Mondiaux. »


France – Danemark 2-5 (1-0, 0-2, 1-3)

Vendredi 15 Avril 2016 à 20h au Coliséum d'Amiens. 3150 spectateurs.
Arbitrage de Damien Bliek et Jimmy Bergamelli assisté de Gabriel Pointel et Jérémie Douchy.
Pénalités : France 12’ (4’, 4’, 4’), Danemark 12’ (2’, 4’, 6’)
Tirs cadrés : France 25 (7, 7, 11), Danemark 27 (11, 9, 7)

Evolution du score :

1-0 à 04’55 : S. Treille assisté de Bertrand et T. Da Costa
1-1 à 22’42 : Bau Hansen assisté de Spelling
1-2 à 36’30 : Kristensen assisté de Bau Hansen et J.B. Jensen
2-2 à 49’33 : Bertrand assisté de Béron et T. Da Costa (sup. num.)
2-3 à 54’40 : Spelling assisté de Karvinen et Bau Hansen (sup. num.)
2-4 à 55’48 : M. Lassen assisté de Bau Hansen et Green
2-5 à 59’42 : Aagaard assisté de KStarkov et Storm (cage vide)


France

Attaquants

Yorick Treille (-1) – Laurent Meunier (C, -1, 2’) – Julien Desrosiers
Damien Fleury (-3) – Loïc Lampérier (-2) – Eliot Berthon (-3, 2’)
Charles Bertrand – Teddy Da Costa – Sacha Treille (+1)
Jordann Perret – Damien Raux – Nicolas Ritz
Anthony Rech

Défenseurs

Kevin Hecquefeuille (A, -2) – Maxime Moisand (-2)
Antonin Manavian (-2, 4’) – Nicolas Besch puis Jonathan Janil à 20’00
Benjamin Dieudé-Fauvel (-1, 2’) – Grégory Béron

Gardien

Florian Hardy (2’)

Remplaçant : Sebastian Ylonen (G). 

Danemark

Attaquants

Patrick Bjorkstrand – Morten Madsen (A) – Frederik Storm (+1)
Thomas Spelling (+3, 2’) – Morten Green (C, +3, 2’) – Mathias Bau Hansen (+3)
Mathias From (-1) – Mikkel Aagaard (+1, 2’) – Morten Poulsen (-1)
Kirill Starkov (+1) - Jannik Karvinen – Patrick Russell (-1)

Défenseurs

Jesper B. Jensen (A, +1, 2’) – Emil Kristensen (+1)
Nicolai Weichel (+1) – Stefan Lassen (+2)
Mads Boedker (+1, 2’) – Matias Lassen

Gardien

Patrick Galbraith

Remplaçants : Sebastian Dahm (G), Felix Scheel.