Tchéquie - Canada (dernier match de préparation)

Le Canada, tenant du titre mondial, a débarqué à Prague, et on remarque vite que Connor McDavid, le "nouveau Gretzky", ne déclenche pas l'admiration des foules que dans son pays. Les chasseurs d'autographes sévissent ici aussi.

La O2 Arena fait comme toujours le plein, même si elle n'a pas toujours été très gâtée. Lors des trois derniers matches que l'équipe nationale tchèque y a joués (le carré final du dernier Mondial et la réception de la Finlande à l'automne), elle n'a pas marqué le moindre but !

L'enjeu est différent pour les deux équipes. Pour le Canada, c'est l'unique match de préparation et donc l'occasion de vite souder les lignes comme les Nord-Américains savent le faire. Deux attaquants importants manquent à l'appel : Brad Marchand, légèrement blessé à l'entraînement de samedi, et Corey Perry, arrivé le jour même. Les Tchèques ont quant à eux reposé quelques-uns de leurs meilleurs joueurs et donnent le maximum de temps de jeu aux autres pour qu'ils prouvent leur valeur. Ce test est en avant tout l'ultime sélection. L'effectif comptait encore 30 joueurs la veille. Milan Gulas, tombé malade et hors d'état de jouer, a toutefois dû quitter le groupe entre-temps.

DUCHENE Matt 150509 109Les Canadiens, sur place depuis quatre jours, semblent déjà avoir surmonté le décalage horaire. Dans un début de match ouvert et équilibré, ils se montrent les plus efficaces en marquant deux buts en neuf minutes. D'abord, Ryan O'Reilly dévie le tir de Morgan Rielly. Puis, Matt Duchene reçoit une bonne passe de Domi et place un frappé-court sous le gant du gardien. En fin de tiers, Ryan Murray intercepte le palet derrière cage tchèque et sert Scheifele idéalement placé devant la cage mais qui bute sur Pavel Francouz. Les occasions locales existent, mais paraissent moins franchent

La deuxième période est plus favorable aux Tchèques, qui contrôlent le jeu à la joie du public. mais peinent à opérer une forte pression offensive. Chaque équipe change son gardien à la mi-match, et le rythme du match retombe un peu.

La O2 Arena doit s'y résoudre : pour le quatrième match de suite ici, l'équipe tchèque est incapable de marquer. La défense canadienne, qui compte moins de noms fameux que l'attaque, réalise un match sérieux et ne se laisse guère déborder. Offensivement, une ligne sort du lot, celle de Domi, McDavid et Duchene. Et à sept minutes de la fin, le prodige s'infiltre dans la défense avec une facilité déconcertante. Il conduit le portier adverse Dominik Furch à tenter le poke-check et lève alors le palet par-dessus sa plaque pour le 0-3.

Désignés joueurs du match : Tomáš Plekanec pour la Tchéquie et Ryan O´Reilly pour le Canada.

Commentaires d'après-match

Vladimir Vůjtek (entraîneur de la Tchèquie) : "Nous continuerons avec 27 joueurs, donc avec 1 attaquant et 1 défenseur surnuméraires. Un attaquant a gardé sa place lors de ce match contre le Canada. Nous avons retranché Tomáš Voráček et Tomáš Vincour. La décision a été collective. Voráček est assez fort, mais manque un peu de qualité technique. Nous attendions plus de mobilité et de buts de Vincour. Vendredi, nous déclarerons 2 gardiens, 7 défenseurs et 13 attaquants pour le premier match. J'ai une idée, mais il est encore trop tôt."

Josef Jandač (entraîneur-adjoint de la Tchèquie) : "Nous devons travailler la phase terminale de nos attaques et les sorties de zone. Nos transitions vers l'attaque sont lentes. Il manquait Roman Cervenka et Jan Kovar en powerplay. Nous nous exerçons avec eux à l'entraînement car nous préparons le premier match du Mondial contre la Russie. Contre le Canada, les gars ont improvisé."

Petr Koukal (attaquant de la Tchèquie) : "L'atmosphère est toujours formidable à la O2 Arena. Il était clair que la venue du Canada se ferait à guichets fermés. Ce sont de grands joueurs et j'aime leur jeu, surtout leur tranquillité avec la crosse. La plus grande différence entre nous et le Canada est le powerplay. Nous y avons très mal joué, sans réussir de tir récent. Mais le jeu canadien est incroyable, nous en avons parlé dans le vestiaire. Nous n'avions pas les lignes de powerplay dans lesquelles nous nous entraînons (NB : avec Kovar et Cervenka), cela peut être une excuse. Mais d'un autre côté, tout le monde joue au hockey depuis longtemps et devrait savoir comment jouer ces situations. Nous avons fait jeu égal pendant deux tiers-temps avant de lâcher mentalement au dernier. La première période était un peu folle et allait d'une cage à l'autre, mais il faut un hockey attractif pour les fans."

 

Tchéquie - Canada 0-3 (0-2, 0-0, 0-1)
Mardi 3 mai 2016 à 18h00 à la O2 Arena de Prague. 16812 spectateurs.
Arbitrage de Vladimír Šindler et Robin Šír (TCH) assistés de Petr Blümel et Jiří Gebauer (TCH).
Pénalités : Tchéquie 4' (0', 2', 2'), Canada 8' (2', 2', 4').
Tirs : Tchéquie 22 (8, 7, 7), Canada 19 (8, 5, 6).

Évolution du score :
0-1 à 06'39" : O'Reilly assisté de Rielly et Tanev
0-2 à 08'53" : Duchene assisté de Domi
0-3 à 52'05" : McDavid assisté de Matheson et Dumba


Tchéquie

Attaquants :
Dominik Kubalík - Tomáš Plekanec (C) - David Pastrnák
Jiří Sekáč (2') - Tomáš Filippi - Michal Repík
Tomáš Zohorna (-1) - Robert Kousal (-2, 2') - Richard Jarušek (-1)
Martin Zatovic (-2) - Petr Koukal (-2) - Tomáš Vincour (-1)

Défenseurs :
Michal Jordán - Jakub Jerábek
Milan Doudera - Radim Šimek
Tomáš Voráček (-1) - Tomáš Kundrátek (-1)
Adam Polášek (-2) - Petr Zámorský (-2)

Gardien :
Pavel Francouz (11 tirs) puis Dominik Furch (8 tirs) à 31'00".

En réserve : Michal Kempný, Jan Kolár, Roman Cervenka, Jan Kovár, Lukas Kašpar, Michal Birner.

Canada

Attaquants :
Taylor Hall (+1, 2')- Derick Brassard - Sam Reinhart
Max Domi (+1, 2') - Connor McDavid (+2) - Matt Duchene (+1)
Boone Jenner (+1) - Ryan O'Reilly (+1) - Brendan Gallagher (+1)
Curtis Hamilton - Mark Scheifele (2') - Mark Stone (+1)

Défenseurs :
Morgan Rielly (+1) - Christopher Tanev (+1)
Ryan Murray (+1) - Cody Ceci (+1)
Ben Hutton - Matt Dumba (+1)
Michael Matheson (+1, 2')

Gardien :
Cam Talbot (11 tirs) puis Calvin Pickard (11 tirs) à 31'00".