Publicité

Suède - Danemark (Mondiaux 2016, groupe A)

La Suède s'est toujours qualifiée en toute aisance pour les quarts de finale des championnats du monde et percevait les "petites équipes" avec un brin d'arrogance.

Il lui faut se rendre compte que la donne a changé, surtout dans ce groupe A très compétitif. Le point abandonné contre la Lettonie doit servir d'avertissement. Les Mondiaux nécessitent une mobilisation sérieuse, que la vague de refus ne traduit vraiment pas. Le Danemark doit être pris au sérieux, et son gardien Sebastian Dahm, qui a blanchi les Norvégiens 3-0, est chaud. Les Suédois ont pour leur part changé de gardien pour lancer Viktor Fasth.

NYQUIST Gustav 140515 317La Suède impose dans un premier temps son talent supérieur. Une passe de Linus Klasen trouve ainsi Robert Rosén derrière la défense. Le centre de Växjö feinte le gardien... et tire sur le poteau. La possession est suédoise, la domination territoriale aussi, mais elle reste inefficace malgré deux supériorités numériques.

L'équipe qui travaille le plus sur la glace, c'est cependant le Danemark. Et lorsqu'une obstruction est sifflée contre Fransson, les rouges ne mettent que neuf secondes à en profiter. Le lancer axial de la ligne bleue de Nikolaj Ehlers frappe la crosse d'Adam Larsson et fait un ricochet curieux pour franchir la ligne de but (0-1). La meilleure occasion suédoise intervient sur une nouvelle infériorité numérique : Gustav Nyquist part à 2 contre 1, pivote pour passer dans son dos à Alexander Wennberg, mais les défenseurs danois se se referment sur le joueur de Columbus au moment où le palet arrive dans sa palette.

Dans la dernière minute du premier tiers-temps, le Danemark est même tout proche de doubler la mise : le palet est récupéré en zone neutre par Mads Christensen qui envoie Nikolaj Ehlers en contre-attaque. Le tir du revers est capté par la mitaine de Viktor Fasth.

Il est temps pour la Suède de hausser le ton en deuxième période. Robert Rosén, servi par Fantenberg, ne manque pas le cadre ce coup-ci (1-1). Morten Madsen part en prison une minute plus tard, et beaucoup de maillots jaunes mettent du trafic devant la cage pour un rebond gagnant de Backlund (2-1). En une minute et demie, la Tre Kronor a retrouvé son lustre.

BACKLUND Mikael 140515 307John Norman retient Nikolaj Ehlers qui le déborde le long de la balustrade, mais la pénalité est tuée par Sjögren, Nyquist et compagnie. Au contraire, alors que Madsen est retourné sur le banc des punitions, Jesper B. Jensen prend 2'+2' pour crosse haute, comme Eller l'avait fait deux fois hier. Mais contre la Suède, c'est plus gênant. À 5 contre 3, Magnus Nygren reprend en puissance la passe de derrière la cage de Linus Omark alors que le gardien Dahm est masqué par son défenseur Oliver Lauridsen. Puis à 5 contre 4, Linus Omark passe à Jimmie Ericsson seul devant la cage, et Mikael Backlund est une fois de plus là pour prendre le rebond (4-1). Les unités spéciales ont clairement fait la différence dans cette deuxième période.

Le dernier tiers-temps est dès lors une formalité. Alors que les Danois sont en avantage numérique et qu'Ehlers est en train de lancer une offensive, Mads Christensen commet une obstruction qui coûte cher. La pénalité s'inverse. En infériorité, Emil Kristensen contrôle mal le palet qu'il a au bout de sa crosse et le perd donc au profit de Gustav Nyquist qui passe devant le but pour étendre le gardien et marquer dans son dos (5-1).

Les Danois ont le mérite de poursuivre vraiment leurs efforts jusqu'au terme : accélération de Bjorkstrand, passe abandon pour Green qui lui redonne le palet derrière la cage, et service en retrait pour Jesper B. Jensen qui clôt le score à 5-2... à six secondes de la fin. Les défenseurs suédois étaient dépassés, et finissent donc sur une mauvaise note un match pas toujours si rassurant que ça.

La Suède doit encore progresser à 5 contre 5 avant d'affronter les Tchèques, alors que le Danemark doit limiter les pénalités bien trop nombreuses. L'indiscipline qui pouvait passer contre la Norvège ne passe pas contre les Suédois, bien plus prompts à exploiter les rebonds laissés par Dahm.

Désignés joueurs du match : Mikael Backlund pour la Suède et Nikolaj Ehlers pour le Danemark.

 

Suède - Danemark 5-2 (0-1, 4-0, 1-1)
Dimanche 8 mai 2016 à 20h15 au Palais de glace VTB de Moscou. 5385 spectateurs.
Arbitrage de Roman Gofman (RUS) et Brett Iverson (CAN) assistés de Nicolas Chartrand-Piché (CAN) et Pasi Nieminen (FIN).
Pénalités : Suède 10' (4', 4', 2') ; Danemark 16' (4', 8', 4').
Tirs : Suède 42 (11, 20, 11) ; Danemark 25 (9, 8, 8).

Évolution du score :
0-1 à 15'05" : Ehlers assisté de J.B. Jensen et Eller (sup. num.)
1-1 à 27'03" : Rosen assisté de Fantenberg et Ritola
2-1 à 28'30" : Backlund assisté d'Ericsson et Omark (sup. num.)
3-1 à 37'06" : Nygren assisté d'Omark et Sundström (double sup. num.)
4-1 à 39'00" : Backlund assisté d'Ericsson et Omark (sup. num.)
5-1 à 49'35" : Nyquist (sup. num.)
5-2 à 59'54" : J.B. Jensen assisté de Björkstrand et Green


Suède (4' pour surnombre)

Attaquants :
Jimmie Ericsson (C, -1) - Mikael Backlund (A, -1, 2') - Linus Omark
Gustav Nyquist - Alexander Wennberg - Linus Klasen
Mattias Ritola - Robert Rosén (+1) - Johan Sundström
Martin Lundberg - Mattias Sjögren - John Norman (2')

Défenseurs :
Adam Larsson (+1) - Erik Gustafsson (A, n°29)
Johan Fransson (2') - Erik Gustafsson (n°56)
Oscar Fantenberg (+1) - Magnus Nygren (-1)

Gardien :
Viktor Fasth

Remplaçant : Jacob Markström (G).

Danemark

Attaquants :
Nikolaj Ehlers (2') - Lars Eller - Jannik Hansen
Frederik Storm - Morten Madsen (A, 4') - Nicklas Jensen (2')
Patrick Bjorkstrand - Morten Green (C) - Mads Christensen (2')
Morten Poulsen - Kirill Starkov - Mathias Bau

Défenseurs :
Jesper B. Jensen (A, +1, 4') - Nicholas Jensen (+1)
Mads Bødker - Stefan Lassen (2')
Daniel Nielsen (-1) - Oliver Lauridsen (-1)
Emil Kristensen

Gardien :
Sebastian Dahm

Remplaçants : Simon Nielsen (G), Markus Lauridsen (D).