Veille de match

Au lendemain de la défaite contre la Slovaquie, l'équipe de France a profité de l'entrainement pour repartir sur de bonnes bases et arriver déterminée demain contre la Hongrie.


Au menu du jour, un travail sur le jeu de passe en petit périmètre, les sorties de zone contrôlées, la possession de palet et bien sûr le jeu de puissance.

Yorick Treille, qui a pris un tir dans le patin, était au repos pour cette séance mais devrait être prêt à jouer demain contre la Hongrie.

Entrainement France 160509 037
Dave Henderson a choisi de remanier ses lignes à l'occasion de cette séance. Ses commentaires :

"Hier, nous avons perdu notre discipline. Chacun a voulu faire la différence tout seul et des erreurs individuelles nous coûtent trois des quatre buts. Nous avons tenté de régler ce problème ce matin avec des sorties contrôlées, le jeu de puissance, la possession...

La Hongrie travaille fort, les joueurs ne lâchent rien. Ils montent, ils veulent prouver qu'ils ont leur place. Il ne sont pas là par hasard. À nous d'être vaillants.

Il y a deux-trois petits bobos bien sûr, après la préparation et deux matchs. Nous surveillons cela au quotidien. Yorick est au repos aujourd'hui mais il jouera demain avec Meunier et Perret. Pour le reste, il y aura des décisions demain.

Les lignes ont changé pour cet entraînement...

J'ai placé Tim Bozon à l'aile où je pense qu'il sera plus à l'aise, avec Teddy Da Costa et Charles Bertrand. Tim et Charles vont très vite et sont capables de marquer des buts et d'aller dans les coins, avec Teddy qui est plus distributeur et a joué avec Charles en Finlande.

Sacha Treille sera avec Pierre-Edouard Bellemare et Damien Fleury pour apporter de la percussion et changer la physiologie de la ligne. Julein Desrosiers sera avec Nicolas Ritz et Valentin Claireaux pour apporter son expérience, ils sont capables de marquer des buts et c'est un atout offensif pour eux.

Itw Raux 160509 041Damien Raux

La reconversion en défense se passe bien, cela fait deux-trois semaines maintenant. Je suis assez content, même si l'adaptation a été difficile au début. Le changement n'est pas si énorme car en tant que centre, on bataille déjà beaucoup dans les coins, ce sont les mêmes duels. En défense, on a plus de pivots à faire.

La Slovaquie

On n'a pas fait le match qu'on aurait voulu. Ils nous ont plus respectés que nous ne les avons respectés : voir la Slovaquie jouer la trappe contre nous... Nous n'avons pas respecté notre plan de jeu. Nous devons changer la mentalité. Chacun a un objectif au début du match et doit le suivre, même s'il ne lui plaît pas. Tout le monde doit tirer dans le même sens.

La Hongrie

Elle vient de monter et les joueurs vont tout donner. Il faudra rester disciplinés et respecter le plan de jeu. Nous avons beaucoup d'expérience maintenant, on sait comment les jouer. On sait à quel point il est difficile de ce maintenir, mais nous avons plus de maturité qu'eux.

Grégory Beron

Il faut mettre de côté cette défaite et prendre en compte nos erreurs pour rebondir demain. Il y a eu beaucoup de soucis en défense, des blessés. À nous de montrer de quoi on est capables, prouver qu'on a notre place. Ce n'est pas toujours facile et cela demande beaucoup de travail.

Par rapport à la Magnus, la vitesse est plus grande, l'exécution plus rapide. On a l'impression qu'on a battu le gars et il revient de nulle part. Il faut s'ajuster : jouer plus simple, plus vite, me mettre au niveau et faire moins d'erreurs possibles. Cela se passe bien à titre personnel.

Cette reconversion en défense, c'est un choix personnel avec discussion avec les coachs de Magnus, qui proposaient le rôle. J'essaie de prendre cela très au sérieux et de garder le meilleur de moi-même. J'ai un peu de temps en supériorité. Le coach me dit que j'ai une bonne qualité de tir, j'applique les demandes de l'entraîneur au maximum.

Jonathan Janil

Dave compte sur moi pour un rôle défensif. Même s'il y a beaucoup d'absents, il me confie cette tâche et je l'accepte, les choses sont très claires. Au premier match, je n'ai joué qu'en infériorité. Contre la Slovaquie, il y a eu un peu plus de roulement et j'étais content d'avoir plus de temps de glace.

Hier, pas mal de frustration, c'est une équipe qui était à notre portée. Le résultat est sévère, le score ne reflète pas trop la physionomie du match. Même si nous avons eu peu d'occasions franches et qu'on ne mérite sans doute pas de gagner, le score est un peu lourd. Mais ils avaient très bien préparé leur match, ils nous attendaient, avec la trappe. Un bon match de leur part. À nous de mieux jouer car on ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes.

Demain, il faudra réagir et ne pas les sous-estimer. C'est très important de ne pas faire comme contre l'Italie à Minsk, qui nous avait mis le doute. Pour une suite de tournoi idéale avec des ambitions, cela passe par une victoire et trois points dans l'idéal.

 

Itw T.Da Costa 160509 043