Le rouleau compresseur canadien

Douze buts en deux matchs : défenseurs et gardiens biélorusses sont plus que jamais sous le feu des projecteurs et des médias. La prestation catastrophique du double quart de finaliste a de quoi interroger et le discours rassurant de Dave Lewis passe mal. L'indiscipline chronique de l'équipe a coûté très cher. Shinkevich est ainsi suspendu après sa méconduite au dernier match.

Belarus Canada 160509 058Ce n'est pas la perspective d'affronter le Canada qui a de quoi rassurer les nombreux supporters biélorusses présents à Saint-Petersbourg. En dépit de sa jeunesse - 24 ans de moyenne d'âge - la formation à la feuille d'érable s'est montrée convaincante avec deux nets succès, face aux États-Unis et la Hongrie. Toute l'équipe y a contribué, puisque seuls Matt Dumba et Max Domi restent à zéro point parmi les joueurs de champ... Le danger vient de partout.

Un premier tiers de rodage

Le Canada débute mal puisque Corey Perry écope de deux minutes pour une mauvaise charge le long de la bande en défense. Talbot n'est guère menacé. Le Canada revient au complet et s'appuie sur sa vitesse, cherchant les débordements sur les ailes. Cette vitesse lui permet de trouver des espaces en retrait. Sur l'une de ces actions, Ceci se libère dans l'axe et son tir ras glace perturbe Lalande, qui gèle difficilement. Du coup, les joueurs se chauffent en cherchant le rebond. La Biélorussie n'est pas en reste et une contre-attaque se termine par un tir en hauteur, capté par Talbot. Le portier des Oilers sort ensuite un superbe arrêt de la botte, sur un tir consécutif à un tour de cage. Le Canada n'obtient sa première vraie occasion qu'à la dixième minute. Perry, Brassard et Hall combinent, avec l'aide de Matheson, monté aux avant-postes. Le jeu finit dans l'enclave où Lalande se jette sur le disque, dans la confusion générale.

But Brassard 700 160509 184Le match reste brouillon et pas très organisé. À cinq minutes de la pause, Khenkel accroche un attaquant et laisse le Canada en supériorité. Le jeu de puissance débute mal, mais finit par s'installer. Perry reçoit le disque ligne de fond et fait mine de filer derrière la cage, mais il trouve Brassard qui marque le long du poteau (0-1). Un but qui douche le public et met en confiance les Canadiens, qui confisquent le palet. Pourtant, c'est un contre qui se révèle la meilleure chance canadienne. Marchand file au but sur une passe en retrait mal ajustée d'Andrei Kostitsyn. L'attaquant de Boston s'excentre trop et Lalande stoppe le tir. Le Canada vire en tête, à l'issue d'un tiers un peu laborieux.

Belarus Canada 700 160509 251

Le Canada commence à jouer...

Une minute de jeu, et la Biélorussie récupère le palet à sa bleue. Le contre démarre à deux-contre-un et toute l'équipe part à l'abordage. Seulement, Ryan Murray coupe superbement l'action et lance Perry tout seul à l'opposée. L'attaquant des Ducks ne manque pas l'aubaine et ajuste Lalande entre les jambes (0-2). Gallagher prend deux minutes peu après et la Biélorussie espère revenir. Sauf qu'un deux-contre-un canadien se déclenche en infériorité. Le centre évite gardien et défenseur et tape le patin d'O'Reilly avant de filer derrière la ligne. Les arbitres refusent le but, mais consultent tout de même la vidéo. Ils choisissent assez logiquement d'inverser leur décision et le but est validé (0-3).

Belarus Canada 700 160509 365

Le Canada déroule et obtient quelques contres dangereux. À la huitième minute, Mark Scheifele insiste sur l'échec avant et détruit Dyukov d'une mise en échec puissante. Il prend logiquement deux minutes et le défenseur peine à rentrer au banc... Cela ne donne rien, mais la leçon n'a pas été comprise par Ustinenko, qui charge Marchand et sort deux minutes. Le jeu s'installe et Ceci envoie une mine sur le poteau. Le Canada conserve la possession et continue à tourner. Duchene finit par en profiter. Son premier tir est contré et il trouve le rebond qui traîne dans la confusion (0-4). Sur l'engagement, McDavid slalome dans toute la défense et décale Hall, tout seul, pour une cage ouverte (0-5). Lalande cède sa place à Milchakov.

Belarus Canada 160509 171Il y a des boulevards : McDavid, Scheifele se promènent et les tirs pleuvent, en haut, en bas, en tour de cage. Lisovets ne suit plus et sort deux minutes. Le danger se rapproche avec plusieurs coups de chaud sur le but de Michalkov. Le Canada déroule son hockey. Petite passe en profondeur avec la bande et Reinhart s'infiltre dans le dos de la défense. Milchakov sauve son camp de la mitaine. Pendant ce temps, Marchand explose sa crosse sur le banc de frustration, apparemment victime d'une blessure - il ne jouera pas en troisième période, par précaution. On approche de la pause, et McDavid pousse Dyukov à la faute pour un nouvel avantage numérique, qui se jouera principalement en troisième tiers. Le Canada s'est bien promené dans ce deuxième tiers.

Petit rythme pour une déroute

Belarus Canada 160509 179À la dernière seconde de cet avantage en début de troisième tiers, O'Reilly, placé dans le coin, centre devant le but et le palet tape le dos de Korobov, et finit au fond (0-6). Deux buts pour l'attaquant de Buffalo assez peu académiques, sans même vraiment tirer ! Le Canada se promène tranquillement, faisant courir le palet. Il ne se passe plus grand chose, jusqu'à ce que Stone vole un palet dans la crosse d'un défenseur à la bleue. Il s'avance, trouve Scheifele à l'opposée, qui lui remet au deuxième poteau pour une déviation (0-7).

Les joueurs de Dave Lewis patinent après le palet, toujours en retard, battus dans les duels. Andrei Stas, invisible dans ce match, se rappelle à nos bons souvenirs en prenant deux minutes. La sanction ne tarde pas. Le disque tourne dans tous les sens et revient sur Matheson dans le coin, qui remonte vers la bleue, redescend en tête de cercle et expédie un missile au fond des filets (0-8). Murray frôle ensuite le neuvième but, tout seul plein axe sur un palet qui traîne. La Biélorussie n'existe pas dans ce tiers et il faut attendre les deux dernières minutes pour voir les premiers arrêts de Talbot, dont une belle mitaine. Bill Peters a pu faire tourner son banc, donnant un temps de jeu conséquent à sa quatrième ligne et économisant ses meilleurs joueurs.

Belarus Canada 160509 280Le bilan de la défense et des gardiens passe à 20 buts encaissé en trois matchs. Incapable de tenir la durée, la Biélorussie affiche de sérieuse faiblesse. Vu le nombre de médias autour de Dave Lewis lors de la conférence de presse, il y a des questions à poser...

Désignés joueurs du match : Corey Perry (Canada) et Artyom Demkov (Biélorussie)

Commentaires d'après-match

Mark Scheifele (attaquant du Canada) : "Nous avons joué de manière très structurée, concentrée, en restant fidèle à notre plan de jeu. En premier tiers, ils nous ont fait reculer. L'Allemagne ? Nous connaissons quelques joueurs qui jouent chez nous. Ils peuvent nous rendre la tâche difficile et il faudra appliquer notre plan quelles que soient les circonstances.

Derick Brassard (attaquant du Canada) : "Ils ont été intenses en première période. Ils sont sortis forts et ils patinaient beaucoup. Nous nous sommes ajustés, avons bien réagi et fini par faire des bons jeux offensivement. Il y a eu une bonne chimie entre les trios. C'est positif, toutes les lignes ont contribué. L'équipe est talentueuse, mais il faut aussi travailler fort. Ce début de la Biélorussie ne nous a pas surpris, mais il nous a aidé à entrer dans le match. Notre équipe a fait preuve de caractère. L'objectif c'est de gagner le tournoi. Nous ne sommes pas venus en touristes. En deuxième tiers, nous avons su garder notre intensité et un peu augmenter la vitesse et eux à l'inverse ont baissé. Ils étaient fatigués par la suite et nous avons pu tourner nos lignes. Je connais un peu Lalande, j'ai joué contre lui en hockey mineur."

Bill Peters (entraineur du Canada) : "Le but en infériorité a changé le match et notre profondeur de banc a fait la différence. Tout le crédit est à donner aux leaders du groupe, qui ont aider à jouer de manioère égale pendant soixante minutes. Nous avions parlé de choses à ajuster hier à l'entrainement, notamment en supériorité, et tout a été appliqué. C'est une bonne base pour la suite du tournoi."

Dave Lewis (entraineur de la Biélorussie) : "Félicitations à l'entraineur, au staff, aux joueurs et à Hockey Canada pour avoir sélectionné cet effectif dynamique, polyvalent, technique, créatif... Ils nous ont vraiment débordé en deuxième période. L'objectif était de protéger l'axe et de ne pas perdre de palets bêtement. Nous l'avons bien fait au premier tiers, mais le but en infériorité a changé la donne et nous avons perdu pied, nous avons changé notre jeu."

Belarus Canada 160509 341 

Biélorussie - Canada 0-8 (0-1, 0-4, 0-3)
Lundi 9 mai 2016, 16h15. Yubileiny arena de Saint-Pétersbourg. 4536 spectateurs.
Arbitrage de Peter Gebei (HONe) et Marc Wiegand (SUI) assistés de Nicolas Fluri (SUI) et Miroslav Lhotsky (TCH).
Tirs : Biélorussie 13 (5, 5, 3), Canada 40 (11, 16, 13)
Pénalités : Biélorussie 10' (2', 6', 2'), Canada 6' (2', 4', 0')

Évolution du score
0-1 à 16'26" : Brassard assisté de Perry et Duchene (sup. num.)
0-2 à 21'03" : Perry assisté de Murray
0-3 à 23'58" : O'Reilly assisté de Jenner et Ceci (inf. num.)
0-4 à 31'19" : Duchene assisté de Brassard et Ceci (sup. num.)
0-5 à 31'39" : Hall assisté de McDavid
0-6 à 41'26" : O'Reilly assisté de Duchene et Scheifele
0-7 à 49'17" : Stone assisté de Scheifele
0-8 à 53'52" : Matheson assisté de Gallagher et McDavid (sup. num.)

Belarus Canada 160509 348
Biélorussie

Attaquants :
Andrei Kastitsyn (A) - Alexei Kalyuzhny (C) - Sergei Kastitsyn
Charles Linglet - Andrei Stas - Geoff Platt
Andrei Stepanov - Yevgeni Kovyrshin - Artur Gavrus
Alexander Pavlovich - Alexander Kitarov - Artyom Demkov
Nikita Komarov

Défenseurs :
Kirill Gotovets - Oleg Yevenko
Roman Dyukov - Dmitri Korobov (A)
Yevgeni Lisovets - Kristian Khenkel

Gardien :
Kevin Lalande puis Dmitri Milchakov à 31'39"

Réservistes : Vitali Koval (G), Sergei Drozd (A). Suspendu : Ilya Shinkevich

Belarus Canada 160509 352

Canada

Attaquants
Taylor Hall - Derick Brassard - Corey Perry
Brad Marchand - Connor McDavid - Matt Duchene
Boone Jenner - Ryan o'Reilly - Brendan Gallagher
Max Domi - Mark Scheifele - Mark Stone
Sam Reinhart

Défenseurs :
Morgan Rielly - Chris Tanev
Cody Ceci - Ryan Murray
Mike Matheson - Matt Dumba
Ben Hutton

Gardien
Cam Talbot

Remplaçant : Calvin Pickard (G).