La France panse ses plaies

Au lendemain de la victoire 6-2 contre la Hongrie pour la troisième journées des Championnats du monde, les joueurs de l'équipe de France ont participé à une séance d'entrainement allégée aujourd'hui. La plupart des cadres ont été laissés au repos : Huet, Meunier, Y. Treille, Auvitu, Bellemare, de même que Tim Bozon. Le temps de soigner les petits bobos.

Entrainement FranceDeux défenseurs manquaient par ailleurs à l'appel. Dave Henderson s'en explique :
"Florian Chakiachvili est victime d'une lésion acromio-claviculaire de stade 2 après la charge reçue hier. Il reste avec nous en soins mais est out pour le reste du tournoi. Teddy Trabichet sera plâtré six semaines et il rentre au pays."

Les blessures avant le tournoi d'Hecquefeuille, Besch et Manavian avaient déjà fragilisé le secteur défensif. Ces deux nouveaux coups durs à l'orée de trois matchs consécutifs contre les favoris du groupe (Etats-Unis, Finlande, Canada) exigeront de la part de tous les joueurs beaucoup d'application dans le jeu défensif.

IMG 8118 bd

Voici quelques réactions des joueurs à l'issue de la séance d'entrainement raccourcie, basée avant tout sur les sorties de zone et quelques tirs.

Julien Desrosiers
Un bilan du match d'hier ?
C'était un match assez important pour la suite et pour montrer que nous n'étions pas venus en touristes. Nous avons bien performer et cela prouve que d'année en année, nous nous améliorons. C'est le type de match que nous aurions peut-être perdu ces dernières années : c'était difficile de gérer des matchs quand on était favoris.
Comment s'est passée ton entente avec Nicolas Ritz et Valentin Claireaux ?
Très bien, nous avons eu de belles chances, plusieurs bonnes attaques, on a bien fait. Le but était de garder un jeu simple et de fatiguer l'adversaire.
Comment aborde-t-on les trois matchs qui viennent face aux favoris ?
Comme tous les autres ! Il faudra bien défendre et être efficace devant, garder le 0-0 le plus longtemps possible pour les frustrer.
As-tu vu jouer les Etats-Unis ?
Un peu contre le Canada, qui était très au-dessus. Mais les Américains ont corrigé depuis. Ils ont une grosse équipe.
N'y-a-t-il pas un avantage d'expérience pour les Bleus face à une équipe de 23 ans de moyenne d'âge, avec beaucoup d'universitaires ?
Pourquoi pas, après, ils viennent de NCAA qui est un très bon championnat avec beaucoup de matchs. S'ils sont là, c'est qu'il savent joue ! On fera au mieux, jouer notre carte et pourquoi pas gratter des points.

IMG 8120 bd

Maxime Moisand
Comment s'est passé ton premier match de ces Championnats du monde ?
Il y avait pas mal de pression pour rentrer dans un match aussi important. Je suis content d'avoir répondu présent, je pense avoir fait un match plein défensivement.
Et l'entente avec Auvitu ?
Il a beaucoup d'expérience en jouant dans un très gros championnat. Il parle beaucoup, il met en confiance et explique ses choix. Il m'a beaucoup aidé et c'était plus facile du coup. Le premier point, c'est anecdotique, un peu la cerise sur le gateau. Je cherche à être solide défensivement, si les points arrive tant mieux.
Un mot sur les Etats-Unis ?
Ce sont des équipes qui "pinchent" beaucoup (les défenseurs montent), ils mettent beaucoup de pression. Il faudra faire des sorties de zone propres, rester solides dans les bandes et à la bleue. Sortir le palet proprement, c'est du danger en moins.
As-tu vu jouer les Américains ?
Pas trop, un peu contre le Canada qui était un cran au dessus. Les Américains travaillent fort, à quatre lignes, avec de l'intensité. Ils mettent le palet à la cage, il faudra être prêt.
Ils utilisent des gros gabarits comme Maroon et Foligno dans l'enclave. Prêt au combat ?
Oui, surtout que ce n'est pas ma qualité première ! Il faudra compenser avec d'autres atouts. Travailler en respectant le système pour provoquer notre réussite, ne pas leur donner grand chose. Nous aussi nous avons des gabarits qui peuvent répondre au défi physique.

IMG 8121 bd

Dave Henderson
Nous avons encore la Slovaquie à travers la gorge car nous n'avons pas été nous mêmes. Hier, il y a eu une réussite comme nous n'avions pas eu depuis un moment. Le point négatif, ce sont les punitions au mauvais moment, la double pénalité à la fin. Cela peut coûter cher.
Un mot sur les Etats-Unis ?
C'est une très bonne équipe, avec des joueurs très talentueux, une top-team du groupe A mondial.
On y va pour gagner, et pour cela il faudra bien jouer défensivement, concrétiser nos occasions.
Les quarts de finale sont un objectif ?
Vous allez toujours trop vite les journalistes ! On aimerait bien y être à chaque fois, mais à ce stade, nous avons une équipe qui lutte plutôt pour le maintien. Nous avons cinq points, on reste dans la course avec quatre matchs difficiles à venir. Nous prenons match après match.
Un mot sur les blessés ?
Florian Chakiachvili a une lésio acromio-claviculaire de stade 2 et est out pour le tournoi. Il reste ici en soins. Teddy Trabichet va être plâtré pour six semaines et rentre en France.
C'est donc difficile, nous sommes diminués en défense. Donc le rôle des attaquants sera important. S'ils ne jouent pas bien défensivement, ce sera très difficile.
Y-a-t-il une rotation des gardiens de prévue ?
C'est en cours d'évaluation. On sait à peu près, mais ce n'est pas encore décidé à 100%, pas loin mais on garde un peu de réflexion.
De toute façon, il reste quatre gros matchs. Les Etats-Unis sont capables de battre n'importe qui, même le Canada et la Finlande. Quant à la Biélorussie, ils ont débuté par les trois favoris, et ce sera tout aussi difficile contre eux.