La révélation Adam Vay

Après la douche froide contre la France hier, équipe jugée "à leur portée", les Hongrois affrontent ce mercredi l'ogre finlandais, bien décidé à compléter son triplé U18, U20 et Mondial élite !

L'ancien champion du monde junior Juuse Saros ouvre son tournoi dans les cages du favori. Rich Chernomaz lance pour sa part son troisième gardien de 22 ans, Adam Vay, suite aux prestations décevantes de ses deux vétérans.

Finlande Hongrie 700 160511 663

La Hongrie résiste

La Hongrie débute en remportant la première mise au jeu et en obtenant le premier tir, par Nagy sur l'aile. Saros chauffe sa mitaine d'un geste fluide.

Finlande Hongrie 160511 652La Finlande se met en route par un tir de Kivistö et un rebond de Pulkkinen, que Vay repousse. Le portier hongrois brille aussi devant Patrik Laine devant l'enclave, à la réception d'une passen de derrière la cage. Laine avait récupéré un palet de manière très combative à l'origine de l'action. Vay se montre tout aussi solide sur une déviation de Koskiranta à bout portant.

Bartalis réplique d'un débordement sur l'aile droite. Son tir croisé en hauteur n'échappe pas à Saros, au déplacement ultra-rapide, qui interpose sa plaque. Après dix minutes, la Hongrie, appliquée, ne commet guère d'erreurs et ne se montre pas trop timide. Vay continue, avec un arrêt-mitaine de Koivu, puis voit Laine arriver seul au cercle : le junior rate la cible. Vay résiste encore et toujours. Jaakola tire de la bleue et le palet est bloqué devant la cage. Koskiranta prend le rebond et Vay le stoppe à bout portant, dessoclant la cage sur son déplacement.

À cinq minutes de la pause, Sagert assène une mise en échec appuyée et jugée illicite. Le jeu de puissance finlandais s'installe. Une action chaude sur la cage de Vay coûte deux minutes à Bartalis, qui a fait le ménage pour que son gardien gèle son rebond. La Finlande joue très bas sur la cage hongroise et pousse, mais les arrières se sacrifient, Vay est chaud bouillant et le promu s'en sort, avec un arrêt de justesse sur Pihlström (photo du haut) ! Impérial, Vay gagne aussi un duel en repoussant de l'épaule un tir puissant. Pulkkinen temporise ensuite et trouve Koivu lancé... Le gardien reste collé à son poteau. 0-0 à la pause, un score que personne n'attendait...

Finlande Hongrie 700 160511 753

Vay bombardé

Adam Vay continue ses miracles à la reprise, s'interposant sur plusieurs tirs de Jaakola, Granlund, Hietanen... La défense se sacrifie au bloc, regroupée devant son portier. Sur une action confuse, Sofron prend deux minutes. Le petit jeu en triangle finlandais offre un nouvel arrêt à bout portant de Vay sur Pulkkinen, planté dans l'enclave. La Hongrie tient toujours et obtient un tir ou deux sur Saros, sans danger. Après trente minutes, il y a toujours 0-0 et ce n'était pas attendu !

Sous les yeux de la tribune hongroise en fusion, Vay continue les arrêts, stoppant une envolée de Granlund. Il est tout simplement éblouissant, ne laissant que très peu de rebonds. Sa défense se sacrifie pour lui pour dégager les palets qui traînent. Cela tient jusqu'à 3'38" de la fin du deuxième tiers. Vay s'incline enfin, sur un tir précis de Atte Ohtamaa en tête de cercle (1-0). Acculée devant sa cage, la Hongrie subit et Jesse Dudas dépasse la limite. La Finlande termine en supériorité, sans occasion franche. Mais elle a compté 25 tirs à 3 dans ce tiers...

Finlande Hongrie 700 160511 920

La Finlande patiente

Le reliquat de prison est effacé rapidement et la Hongrie essaie de desserrer l'étau. La défense travaille toujours aussi bien, proprement, sans erreur de relance. Pulkkinen commet même un faire trébucher en zone offensive, sseule faute finlandaise du match. Le jeu de puissance ne s'installe pas, la Hongrie a peut être laissé passer sa chance. Quelques minutes plus tard, alors qu'elle tente de poser son jeu offensif, elle subit un contre terrible. Granlund démarre en deux contre un et délivre un amour de passe au millimètre pour une reprise sans contrôle de Koivu (2-0).

Finlande Hongrie 160511 613La Hongrie a atteint ses limites et concède une faute à sept minutes du terme. On cherche beaucoup Pulkkinen entre les cercles, Vay reste vigilant. Il ne laisse aucun rebond face à Aho. À peine revenue à cinq, la Hongrie perd Wehrs pour retard de jeu. Cette fois, la tactique "je cherche entre les cercles" fonctionne. Après un premier essai, Barkov ne rate pas le deuxième et sa volée puissante fait mouche (3-0). La fin est difficile pour les joueurs de Chernomaz, qui concèdent encore une pénalité par Sagert. Le palet tourne sans occasion, jusqu'à un tir de Hietanen bien bloqué par le gardien.

Patiente, la Finlande s'impose donc, mais bien moins largement qu'attendu. La victoire n'a fait l'objet d'aucun doute dans la partie. La Hongrie a sans doute disputé son meilleur match défensivement, limitant les erreurs. Mais le scénario aurait été plus conforme aux prédictions sans la révélation Adam Vay, 22 ans, étincelant dans ce match.

Désignés joueurs du match : Atte Ohtamaa (Finlande) et Adam Vay (Hongrie).

Commentaires d'après-match

Kari Jalonen (entraîneur de la Finlande) : "Nous avons commencé lentement en premier tiers. La Hongrie a joué solidement en défense pendant soixante minutes, mais je suis content de la réaction de mes joueurs après le premier tiers. J'adresse mes félicitations à Adam Vay, qui a réussi une performance remarquable et nous a vraiment forcé à travailler très dur pour marquer. [Au sujet des jeunes Laine et Aho] Ils ont du talent et montrent qu'ils ont le niveau. C'est bien de les avoir, ils apportent une énergie positive et les joueurs plus expérimentés les aident beaucoup."

Finlande Hongrie 160511 669

Rich Chernomaz (entraîneur de la Hongrie) : "C'était un gros test sur le caractère de notre équipe après la défaite contre la France. Ce soir, il fallait rester compact, sacrifier les corps pour bloquer les tirs. Si la Finlande est si forte, c'est parce qu'ils ont de la taille, de la puissance, de la technique, la capacité à jouer dans de petits espaces... Ils ont été très difficiles à jouer, plus que le Canada, et ont mis plus de cinquante tirs. Adam Vay a constitué une bonne surprise. Il a attiré notre attention l'an dernier en jouant dans la MOL - maintenant, tout le monde connaît ce championnat ! Il a 22 ans et un bel avenir. Il est athlétique et est entré en ayant rien à perdre. Il a été extraordinaire, et sans lui, cela aurait été bien plus facile pour la Finlande. Je suis fier des joueurs, qui ont joué collectif et ont été bons défensivement, même si offensivement, nous n'avons rien créé, à cause du talent de la défense finlandaise. [Pourquoi avoir choisi Vay aujourd'hui ?] Les autres gardiens jouent en EBEL et ont connu de bonnes saisons, il y avait de la confiance en eux. Ils ont eu leur chance mais nous n'avons pas obtenu les résultats que nous espérions. Adam a bien joué en préparation et il a eu sa chance ce soir. Si vous me demandez si on le reverra dans le tournoi, la réponse est probablement oui. [Quelle leçon tirez-vous du match ?] Hier contre la France, nous espérions prendre des points. Mais il y a une bonne raison si la France est dans le groupe A depuis neuf ans même si elle n'est pas dans le top-8 : elle joue de la bonne façon. Nous ne l'avons pas fait hier, nous avons fait des erreurs. Ce soir, nous n'avons pas perdu de palet bêtement, et le processus d'apprentissage continue. Notre équipe nationale est encore très loin, mais nous espérons nous maintenir. D'autres pays bataillent pour cela également. Il faut utiliser ce que nous venons d'apprendre pour construire notre avenir."

Finlande Hongrie 160511 780
Finlande - Hongrie 3-0 (0-0, 1-0, 2-0)
Mercredi 11 mai 2016, 20h15. Yubileyny arena de Saint-Pétersbourg. 3794 spectateurs.
Arbitrage de Brett Iverson (CAN) et Daniel Piechasek (ALL) assistés de Nicolas Fluri (SUI) et Andreas Malmqvist (SUE)
Tirs : Finlande 51 (14, 25, 12), Hongrie 13 (6, 3, 4)
Pénalités : Finlande 2' (0', 0', 2'), Hongrie 14' (4', 4', 6')

Évolution du score
1-0 à 36'22" : Ohtamaa assisté de Komarov
2-0 à 49'27" : M. Koivu assisté de Granlund et Komarov
3-0 à 56'34" : Barkov assisté de Laine et Jokinen (sup. num.)

Finlande Hongrie 160511 581

Hongrie

Attaquants
Vilmos Gallo (-1) – Andrew Sarauer (-1) – Daniel Koger
Kisztian Nagy – Janos Vas (A) – Andras Benk
Gergo Nagy (-1) – Istvan Bartalis (A, -1, 2') – Istvan Sofron (-1, 4')
Balint Magosi - Balazs Sebok (-1) - Csanad Erdely

Défenseurs
Kevin Wehrs (-1, 2') – Bence Sziranyi
Jesse Dudas (-1, 2') - Kalvin Sagert (-1, 4')
Marton Vas (C, -1) – Bence Stipsicz
Szombor Garat - Istvan Mestyan

Gardien :
Adam Vay

Remplaçant : Zoltan Hetenyi. Réservistes : Miklos Rajna (G), Csaba Kovacs (A), Frank Banham (A).

Finlande

Attaquants :
Mika Pyörälä - Jarno Koskiranta - Leo Komarov (+2)
Mikael Granlund (+2) - Mikko Koivu (C, +2) - Sebastian Aho
Patrik Laine - Alexander Barkov - Jussi Jokinen (A)
Antti Pihlström - Tomi Sallinen - Teemu Pulkkinen (2')

Défenseurs :
Ville Pokka - Esa Lindell
Topi Jaakola (A, +1) - Juuso Hietanen (+2)
Anssi Salmela - Tommi Kivistö
Atte Ohtamaa (+1)

Gardien :
Juuse Saros

Remplaçant : Niklas Bäckström (G). Réservistes : Lasse Kukkonen (D), Mikko Koskinen (G).

Saros 160511 787