Un Canada record

La mission canadienne est simple : la médaille d'or ou rien. Autant dire que gagner ce soir fait partie du contrat... L'Allemagne respire un peu plus après sa récente victoire contre la Slovaquie et peut désormais viser les quarts de finale. Prendre des points ce soir serait une bonne étape.

Thomas Greiss a rejoint l'équipe après son élimination en playoffs NHL, mais débute sur le banc, arrivé tardivement après des soucis de visa.

L'enjeu est d'importance pour le Canada, qui peut signer une quatorzième victoire consécutive aux Championnats du monde et éclipser le record de la Russie (2013, stoppé par la France). En face, Leon Draisaitl espère enfin produire, comme son père avant lui face au Canada aux Jeux olmpiques de 1992...

Canada Allemagne 700 160512 675

Service minimum

La partie débute de manière rythmée d'un but à l'autre, mais le Canada se montre le plus réaliste. Taylor Hall s'avance sur la gauche et, en tête de cercle, fusille Timo Pielmeier (1-0).

Canada Allemagne 160512 611Progressivement, les joueurs de Bill Peters prennent le contrôle du palet et s'installent de plus en plus longuement en zone offensive. Ryan Murray menace ainsi le gardien d'un tir puissant de la bleue.

L'Allemagne réagit bien et, sur une attaque en surnombre, envoie le disque vers Gerrit Fauser au deuxième poteau. Le palet est au fond, l'équipe fête le but... Les arbitres, eux, consultent la vidéo. À la surprise générale, ils refusent le but, estimant qu'il a été marqué du patin.

Vexés, les Allemands insistent et Christian Ehrhoff tente une volée du cercle : hors cadre ! Puis, la mitaine de Cam Talbot ne tremble pas sur un tir en pivot de Patrick Reimer. Le Canada subit le jeu adverse. Darryl Boyle lance du point d'appui et Talbot contrôle le disque, mais ses coéquipiers peinent à dégager le palet.

1-0 à la pause, rien n'est joué ; le Canada fait le service minimum et a échappé de peu à la correctionnelle, chanceux avec ce but refusé.

Canada Allemagne 700 160512 769

Une période en deux temps

À la reprise, Max Domi concède deux minutes. L'Allemagne ne cadre pas son premier tir, et, suite à une relance manquée, laisse Brad Marchand déborder sur l'aile droite. Il est accroché et, pendant la pénaité différée, repique au centre avec un gardien en déséquilibre et un défenseur sur la ligne. Son tir percute la barre transversale.

Canada Allemagne 160512 680Le Canada s'installe dès la sortie de Domi. Ryan O'Reilly se heurte à Pielmeier, puis bloque un dégagement à la bleue. Le disque tourne, Derrick Brassard trouve Matt Duchene au cercle, qui lance dans l'enclave où Corey Perry applique la consigne de base : crosse sur la glace. Le gardien est battu (2-0).

Ensuite, le Canada accélère. Une interception de Brendan Gallagher débouche sur une passe-abandon et Pielmeier capte de la mitaine le tir puissant de Boone Jenner.

Petit à petit, l'Allemagne sortde sa coquille et réagit. Talbot interpose sa botte sur un lancer excentré et les relances canadiennes sont moins fluides. À force de cafouiller dans ce secteur, ils se font punir : Marcel Noebels bloque une relance et, faute de pouvoir la jouer à la crosse, joue au football. Sa passe du patin trouve Reimer au cercle et le meilleur buteur de DEL ne rate pas l'offrande (2-1).

Akdag fête son butLa pression monte, mais un mauvais contrôle de Philip Gogulla dans la neutre change la donne. Le joueur de Cologne accroche Marchand pour éviter le deux-contre-un. Le jeu de passes courtes porte le danger, sans concrétiser.

Peters modifie ses lignes et inverse Hall et Marchand, secouant petit à petit tous ses alignements. Cela ne fonctionne pas : une passe transversale de Gogulla trouve Sinan Akdag seul au cercle gauche, et son lancer finit au fond des filets (2-2).

Piqué dans son orgueil, le Canada repart au combat. Une percussion dans la défense aboutit à une passe latérale à travers le slot, qui trouve son chemin jusqu'à Connor McDavid, lancé. Sa reprise est sans contrôle, mais Pielmeier s'est déplacé très vite et sauve son camp.

Surprise après deux tiers avec ce retour allemand. En revanche, l'Allemagne a perdu Tobias Rieder en route. L'ailier d'Arizona et Corey Perry se sont involontairement percutés dans la neutre de manière assez violente et l'Allemand a semble-t-il subi le plus gros des dégats.

Canada Allemagne 700 160512 823

Le Canada hausse son niveau

À la reprise, le Canada se fait piéger en contre et McDavid concède une pénalité. Les rouges ne lâchent aucune occasion cadrée. Un tel échec ne pardonne pas à ce niveau. L'Allemagne se fait punir peu après. Un tir de la bleue de Mike Matheson est bloqué. McDavid récupère ligne de fond et trouve Hall, qui ne manque pas la cage ouverte, puisque Pielmeier avait mordu au premier tir (3-2).

Jenner fête son but avec StoneL'Allemagne est sonnée, mais réagit par Yannic Seidenberg, qui trouve la botte de Talbot. Un feu de paille. Le Canada gagne une mise au jeu, travaille derrière la cage et ramène le disque à la pointe. Jenner dévie le tir de Morgan Rielly (4-2).

Une crosse haute de McDavid réveille l'Allemagne. Draisaitl voit une cage ouverte lui filer sous le nez quand le palet saute par dessus sa crosse. Talbot détourne ensuite de la plaque un lancer mi-hauteur de Boyle. Malgré tout, le danger revient rapidement sur Pielmeier, qui doit s'arracher sur quelques rebonds.

À sept minutes de la pause, Torsten Ankert commet une faute. L'annonce n'est pas finie que O'Reilly gagne la mise au jeu, donne à Cody Ceci qui expédie un missile de la bleue. Il aura fallu sept secondes (5-2).

Le Canada gère parfaitement la fin de match, maîtrisant bien les assauts sporadiques adverses. Les modifications de ligne de Peters, qui a par ailleurs réduit son banc - Hutton n'a joué ni le deuxième, ni le troisième tiers, et Reinhart quelques secondes à peine en dernière période - ont fonctionné.

Le Canada tient donc son record, mais s'est fait peur. C'est la première fois du tournoi que les joueurs à la feuille d'érable sont confrontés à un peu d'adversité. Une leçon utile avant les matchs décisifs. L'Allemagne a montré que le colosse pouvait être accroché, en jouant avec énergie et discipline.

Désignés joueurs du match : Taylor Hall (Canada) et Sinan Akdag (Allemagne)

Canada Allemagne 160512 739

Commentaires d'après-match

Derrik Brassard (attaquant du Canada) : "Mentalement, nous n'étions pas là au début... Ces erreurs mentales ne sont pas notre jeu. C'était une longue journée avec ce match à huit heures [le Canada a toujours joué l'après-midi jusque là]. C'est bien d'avoir eu de l'adversité, l'Allemagne nous a fait travaillé fort. En troisième, on s'est montrés plus durs dans notre jeu et on a fait des bons jeux, McDavid et Hall... Le changement de ligne a permis de chercher la bonne combinaison et d'apporter de l'énergie, ça a marché."

Bill Peters (entraîneur du Canada) : "J'ai bien aimé le match. L'Allemagne a travaillé très dur. Le tournant, c'est la pénalité tuée en début de troisième tiers pour une faute de McDavid en zone offensive. Nos joueurs ont fait un travail extraordinaire pour l'effacer. Notre jeu de puissance, qui a connu quelques soucis jusque là, a fait un bon match avec quelques situations de près. Les lignes ? Nous avions besoin d'une étincelle, certains joueurs avaient besoin de patiner plus. Hall et Duchene ont l'habitude de jouer ensemble sur le plan international, et McDavid joue avec Hall en club. L'échec-avant ? L'Allemagne a été très forte dans ce domaine, plaçant le palet derrière notre défense et se montrant très physique pour alller le chercher, dès le coup d'envoi. Il nous reste deux places dans l'effectif et une pour le troisième gardien. Nous verrons après le match 7 de ce soir [San Jose-Nashville], mais il n'y a aucun souci si le groupe reste en l'état. Nous verrons si nous pouvons l'améliorer demain."

Marco Sturm (entraîneur de l'Allemagne) : "Pour battre une équipe comme le Canada, vous devez faire tout parfaitement. Nous avons eu nos chances, mais quand ils ont accéléré, nous n'avons pas pu suivre. Je suis fier des joueurs, qui ont montré du caractère et du travail. Nous allons en retenir le positif pour le match de demain face à la Biélorussie. Thomas Greiss devrait jouer demain, il a été retardé par des problèmes de visa et était trop juste pour ce soir. Il a connu une saison incroyable avec les Islanders et nous avons hâte de l'aligner. Ceci dit, Pielmeier a très bien joué depuis le début du tournoi. Tobias Rieder a quitté le match après une collision dans la neutre avec Corey Perry et il est entre les mains du staff médical. Je ne sais pas encore ce qu'il a."

Canada Allemagne 160512 851

Canada - Allemagne 5-2 (0-0, 2-2, 3-0)
Jeudi 12 mai 2016, 20h15. Yubileyny arena de Saint-Pétersbourg. 5369 spectateurs.
Arbitrage de Jozef Kubus (SVK) et Tobias Wehrli (SUI) assistés de Roman Kaderli (SUI) et Judson Ritter (USA)
Tirs : Canada 22 (8, 7, 7), Allemagne 19 (6, 6, 7)
Pénalités : Canada 8' (0', 2', 6'), Allemagne 6' (0', 4', 2')

Récapitulatif du score
1-0 à 03'54" : Hall assisté de Murray
2-0 à 23'22" : Perry assisté de Duchene et Brassard (sup. num.)
2-1 à 31'31" : Reimer assisté de Noebels et Kahun
2-2 à 37'36" : Akdag assisté de Gogulla et Schütz
3-2 à 43'12" : Hall assisté de McDavid et Matheson
4-2 à 46'50" : Jenner assisté de Rielly et Brassard
5-2 à 53'17" : Ceci assisté de O'Reilly (sup. num.)

Canada Allemagne 160512 542

Canada
(Lignes en début de match)

Attaquants :
Taylor Hall (+1) - Derick Brassard (+1) - Corey Perry (C, -1)
Brad Marchand (-1) - Connor McDavid (4') - Matt Duchene (A, +1)
Boone Jenner (+1) - Ryan O'Reilly (A) - Brendan Gallagher (+1)
Max Domi - Sam Reinhart (-1) - Mark Stone (+1, 2')

Défenseurs :
Morgan Rielly (+1) - Chris Tanev (+1)
Cody Ceci (-1) - Ryan Murray (-1)
Mike Matheson (+1) - Matt Dumba (+1)
Ben Hutton

Gardien :
Cam Talbot

Remplaçant : Calvin Pickard (G). Absent : Mark Scheifele.

Allemagne

Attaquants :
Brooks Macek (-1) - Leon Draisaitl (-1) - Marcel Noebels
Patrick Hager (2') - Felix Schütz (+1) - Philip Gogulla (+1, 2')
Tobias Rieder - Dominik Kahun - Patrick Reimer (+1)
Marcus Kink (A, -1) - Marcel Goc (C) - Yannic Seidenberg (-1)
Gerrit Fauser

Défenseurs :
Korbinian Holzer (-2) - Christian Ehrhoff (A, -2)
Denis Reul - Moritz Müller
Daryl Boyle (+2) - Sinan Akdag (+1)
Torsten Ankert (-1, 2')

Gardien :
Timo Pielmeier

Remplaçant : Felix Brückmann (G). Réservistes : Thomas Greiss (G), Jerome Flaake (A), Constantin Braun (D)