Un coup de sifflet vole la Norvège

La Suède a maintenant choisi les derniers renforts qui doivent arriver d'ici lundi. Il n'y aura pas de star offensive. Niklas Bäckström - qu'on ne s'attendait pas à voir en compétition internationale depuis l'imbroglio de son exclusion de la finale olympique pour contrôle positif - a décliné "comme prévu", et Filip Forsberg souffre du dos.

Par conséquent, le choix du staff suédois s'est porté sur le jeune attaquant André Burakovsky et surtout sur les deux défenseurs Mattias Ekholm et John Klingberg, qui donneraient une toute autre allure aux lignes arrières. Il reste encore à savoir, notamment sur ce dernier, si les équipes NHL donneront le feu vert après les examens médicaux.

HAUGEN Lars 140517 032La Tre Kronor n'est néanmoins pas dépeuplée car tous les malades sont de retour. Elle compte donc sur 13 attaquants et 6 défenseurs. En face, la Norvège s'est fait dépasser par le Danemark et a besoin de points contre la Suède (ou contre une Russie de plus en plus impressionnante) pour accéder aux quarts de finale.

La Suède commence le match par quatre supériorités numériques, sans parvenir à marquer le moindre but. Le gardien norvégien Lars Haugen plonge bien pour rattraper de la crosse un tir rasant de Rosen sur l'action la plus dangereuse. Censé utiliser son slap, Magnus Nygren n'en fait rien et lance droit dans la défense, avant de prendre à son tour un pénalité. La Suède passe près de la correctionnelle quand un lancer de Jonas Holøs touche l'extérieur du poteau. Un premier tiers décevant, donc, de la part d'une Tre Kronor qui manque de dynamisme dans les jambes.

Dès le début de la deuxième opérode, Gustav Nyquist gagne un duel dans le coin de la zone offensive et repique aussitôt devant la cage. En cherchant à contrer le palet, Mats Zuccarello le fait s'échapper de la crosse du Suédois... et prendre une trajectoire en cloche vers les filets. La star norvégienne contribue ainsi bien involontairement au sixième but de Nyquist dans le tournoi (1-0).

Même si la situation s'est débloquée en sa faveur, la Suède n'arrive pas à tuer le match. C'est encore Nyquist qui en a l'occasion. Une superbe longue passe d'Adam Larsson propulse le rapide attaquant suédois en échappée face au gardien. Nyquist tente le revers entre les jambières, mais Haugen y a placé la crosse pour parer la tentative.

FRANSSON Johan 140515 384Robert Rosen accroche Mats Rosseli Olsen au début du troisième tiers-temps, ce qui pourrait constituer une grande chance pour la Norvège d'égaliser. Au contraire, la Suède s'installe à 4 contre 5 (!), et si le tir de Johan Fransson n'est pas cadré et frappe le fond de la balustrade, le gros travailleur Martin Lundberg se retrouve seul pour prendre le rebond dans l'angle ouvert (2-0).

Ce but en infériorité pourrait atteindre le moral de la Norvège, mais il lui reste encore une minute de supériorité numérique pour s'en remettre. Au moment où la pénalité s'achève, le lancer de Johannes Johanessen frappe son coéquipier Mathis Olimb, mais Mats Rosseli Olsen est lui aussi présent dans le slot et trouve la lucarne (2-1).

La Norvège remet une grosse pression pendant que Sundström fait un séjour en prison pour cinglage. Mais dès que la Suède revient au complet, l'intenable Gustav Nyquist file en contre-attaque et se fait accrocher par Ken André Olimb en repiquant dans l'axe. En avantage numérique, un rebond revient dans la crosse de Robert Rosen, qui marque son troisième but de la compétition, toujours dans son style "au bon endroit l'air de rien" (3-1).

La Norvège n'abdique pas malgré les deux buts de retard. Mats Zuccarello se procure encore une échappée à trois minutes de la fin mais Jacob Markström effectue un double arrêt important. Roy Johansen sort son gardien, et son équipe s'installe à six contre cinq. Andreas Martinsen, laissé tout seul devant le but (par Adam Larsson), dévie parfaitement un lancer de la ligne bleue de Jonas Holøs (3-2). Les Norvégiens, toujours sans gardien, continuent de mettre une forte pression. Markström semble poser le gant sur le palet, mais c'est en fait Ken André Olimb qui s'en empare pour servir une cage vide à Trygg. L'arbitre hongrois invalide aussitôt le but car il a sifflé avant !

La Suède bat donc sa voisine grâce à un coup de sifflet trop rapide. Ce but égalisateur refusé risque de coûter à la Norvège, méritante sur ce match, ses chances de quart de finale...

Désignés joueurs du match : Ole-Kristian Tollefsen pour la Norvège et Gustav Nyquist pour la Suède.

 

Norvège - Suède 2-3 (0-0, 0-1, 2-2)
Samedi 14 mai 2016 à 12h15 au Palais de glace VTB de Moscou. 6221 spectateurs.
Arbitrage de Peter Gebei (HON) et Timothy Mayer (USA) assistés d'Aleksandr Otmakhov (RUS) et Nikolaj Ponomarjow (ALL).
Pénalités : Norvège 12' (8', 2', 2') ; Suède 10' (2', 4', 4').
Tirs : Norvège 25 (4, 7, 14) ; Suède 35 (10, 14, 11).

Évolution du score :
0-1 à 20'56" : Nyquist
0-2 à 42'43" : Lundberg assisté de Fransson et Sjögren (inf. num.)
1-2 à 43'41" : Rosseli Olsen assisté de M. Olimb et Johanessen
1-3 à 51'47" : Rosen assisté de Gustafsson (n°56) et Wennberg (sup. num.)
2-3 à 58'02" : Martinsen assisté de Holøs et M. Olimb


Norvège

Attaquants :
Andreas Martinsen - Anders Bastiansen (A, 2') - Mats Zuccarello Aasen (-1, 2')
Mats Rosseli Olsen (+1) - Ken André Olimb (2') - Mathis Olimb (+1, 2')
Martin Røymark - Kristian Forsberg - Andreas Stene
Robin Dahlstrøm - Morten Ask (2') - Mathias Trettenes

Défenseurs :
Jonas Holøs (-1) - Mattias Nørstebø (-1)
Johannes Johannessen (+1) - Ole-Kristian Tollefsen (C, -1)
Mats Trygg (A, +2) - Henrik Odegaard
Dennis Sveum (2')

Gardien :
Lars Haugen [de 57'11" à 58'02" et de 58'34" à 60'00"]

Remplaçants : Steffen Søberg (G), Michael Haga (A). En réserve : Lars Volden (G), Niklas Roest (A), Thomas Valkvae Olsen (A).

Suède (2' pour surnombre)

Attaquants :
Jimmie Ericsson (C, -1) - Mikael Backlund (A, -1) - Linus Omark
Gustav Nyquist - Alexander Wennberg (2') - Linus Klasen (+1)
Mattias Ritola - Robert Rosén (-1, 2') - Johan Sundström (-1, 2')
Martin Lundberg (+1) - Mattias Sjögren (+1) - John Norman

Défenseurs :
Adam Larsson (-1) - Erik Gustafsson (A)
Johan Fransson (+1) - Erik Gustafsson (+1)
Oscar Fantenberg - Magnus Nygren (2')

Gardien :
Jacob Markström

Remplaçants : Viktor Fasth (G), Patrik Cehlin.