Les Lions montent en puissance

La Finlande aborde son avant-dernier match avec le plein de points (15 sur 15) et une première place du groupe partagée avec le Canada. Les deux leaders se rencontreront lors du dernier jour pour ce qui constitue déjà la petite finale de Saint-Pétersbourg. Avec à la clef un adversaire plus prenable en quart que le trio du groupe de Moscou (Russie-Suède-Tchéquie). Mais si impressionnante fût-elle en début de tournoi, son attaque, qui ne manque pourtant pas d'artificiers, n'a pas eu beaucoup de réussite contre des nations plus modestes, comme la Hongrie (3-0) ou la France (3-1).

Slovaquie Finlande 160515 491Problèmes de riches par rapport à la situation de la Slovaquie, fort décevante. Avec 6 points, elle garde une chance d'atteindre les quarts de finale (aidée en cela par la victoire allemande contre les Américains), mais elle devra montrer un autre visage. Et il faudra le faire avec un effectif toujours plus réduit. Déjà affectée par les blessures du défenseur Sersen et des attaquants Hrnka et Stastny, elle a perdu hier Christian Jaros (mâchoire probablement fracturée par un palet en fin de match) et Marek Viedensky. L'entraîneur Zdeno Ciger a donc dû chambouler ses lignes mais a gardé le même gardien Julius Hudacek.

Moins de changements côté finlandais. L'entraîneur Kari Jalonen (qui avait terminé sa carrière de joueur chez les Dragons de Rouen) a simplement apporté un petit ajustement sur sa quatrième ligne. Lassé par le manque de résultats de Teemu Pulkkinen (Detroit Red Wings), il l'a coupé lors du match contre la France et c'est Mikko Rantanen, 19 ans, capitaine de la sélection junior, 9 matches avec Colorado Avalanche, qui prendra sa place et disputera ainsi sa première rencontre en championnat du monde senior. Enfin, la rotation des gardiens continue avec Juuse Saros, aligné dans l'optique d'économiser Mikko Koskinen avant le choc contre le Canada.

Slovaquie Finlande 160515 506C'est justement du jeune Rantanen que viendra la première grosse occasion finlandaise. La Finlande attaquait patiemment depuis le début du match, réussissant à entrer en zone et à s'installer, quand Rantanen trouve une longue passe diagonale à travers la zone offensive pour Sallinen devant le but. L'avant de Tappara, récent champion de Finlande, ne se pose pas de question et reprend de volée, le gardien est battu mais le puck est renvoyé par le poteau.

La domination finlandaise continue, avec cette fois un bon travail de conservation de palet de Leo Komarov contre les bandes qui permet cette fois à Ohtamaa de trouver une belle diagonale pour une grosse occasion de Mikael Granlund du revers, à côté.

La Slovaquie réagit en lançant quelques banderilles mais ne parvient pas à installer le jeu à l'avant. Elle se crée néanmoins une grosse occasion avec le trio Dano-Bartanus-Reway sur laquelle Jusse Saros perd sa crosse. Marek Bartanus est de loin le Slovaque le plus actif en attaque, avec encore un gros tir dans l'axe sur un service de derrière la cage d'Andrej Meszaros. Mais les tirs slovaques ne jamais masqués et ne posent pas trop de problème au gardien finlandais. La première période, très vivante, sans pénalité, et avec très peu d'arrêts de jeu, se termine donc sur un 0-0... et seulement deux tirs cadrés comptabilisés pour une Finlande qui cherche un peu le jeu parfait !

Slovaquie Finlande 160515 559La physionomie du match ne se modifie pas fondamentalement en deuxième période, la Finlande multipliant les occasions dangereuses. D'abord sur une reprise de Komarov déviée de la botte, puis sur un tir de Pihlström venu se faufiler entre les défenseurs pour tirer à bout portant après avoir battu Meszaros dans le coin.

La première pénalité de la partie est sifflée contre Ivan Svarny. La Slovaquie la passe sans trop de souci. Puis c'est au tour de la Finlande d'être pénalisée pour surnombre… et de tuer la pénalité.

Leo Komarov est ensuite à l'origine d'un 3 contre 1 en se débarrassant de Meszaros en entrée de zone, sa passe est bonne, mais Granlund est gêné dans sa reprise par Tomas Marcinko bien revenu défendre. La Slovaquie repart aussitôt en 2 contre 1, mais Marko Dano la joue en solo et tire à côté.

But Koivu 160515 600Quand Atte Ohtamaa part en échappée, Martin Marincin commet un cinglage sur la crosse du joueur des Jokerit et abandonne son équipe pour aller rejoindre le banc de la prison. Bien mal lui en a pris. Sur le jeu de puissance finlandais, Mikko Koivu lance et voit son tir dévié par Marcinko (0-1 à 31'07, photo).

Dans la foulée, Sallinen envoie au fond, le palet rebondit contre la balustrade et revient devant le but. Une situation habituelle sur laquelle les défenseurs se contentent de batailler pour la récupération du palet. Sauf qu'en face il y a Antti Pihlström, réputé pour sa vitesse de patinage hors-du-commun. Il prend tellement d'avance sur Svarny et Bakos qu'il se retrouve seul face au gardien pour exploiter le palet et le glisser entre ses jambes (0-2 à 31'47, photo ci-dessous).

But Pihlstrom 160515 614Mikus tente de réagir par une bonne frappe, mais mal cadrée. Après un coup de crosse vengeur de Koivu sur Marcinko, on comprend mieux pourquoi la Slovaquie est avant-dernière du tournoi pour le pourcentage de réussite en power-play. Mikus et Skalicky tentent bien de l'animer un peu mais il reste stérile.

L'emprise finlandaise sur le match continue, obligeant les Slovaques à de longues périodes dans leur zone de défense. Rantanen pour son premier match montre tout son potentiel en dribblant toute la défense avant de se montrer trop altruiste avec une passe en retrait qui n'est pas reprise.

Le deuxième tiers se termine sur une avance de deux buts, grâce aussi à la vigilance de Saros sur un dernier tir flottant sur le coup de sirène.

Slovaquie Finlande 160515 583La Slovaquie ne parvient pas à relever la tête en troisième période. Sur une pénalité différée qui permet à un sixième joueur de champ de rentrer à la place du gardien pour installer un jeu de puissance, Hietanen tire de la ligne bleue et son palet est rabattu par Barkov. Le gardien Julius Hudacek est battu (0-3 à 46'46).

Moins d'une minute plus tard, son petit frère (et partenaire de club à Örebro en élite suédoise) Libor Hudacek ne l'aide pas en prenant une pénalité. Mais le grand frère fait des merveilles. De loin (Pokka), à bout-portant (Aho), dévié par ses propres joueurs (Dravecky), il détourne toutes les tentatives des Lions.

La Finlande gère ses trois buts d'avance et attaque sans prendre de risques pour préserver le deuxième blanchissage de Juuso Saros, qui n'a pas encore pris le moindre but dans ce tournoi. Rantanen provoque une dernière pénalité de Dravecky à moins de deux minutes du terme, histoire d'ôter tout espoir slovaque. La décision de l'entraîneur peut vraiment être saluée tant il a métamorphosé la quatrième ligne en la rendant aussi dangereuse que les autres, même si le jeune Rantanen n'est pas récompensé par des points sur cette partie.

On pense en rester là mais à 15 secondes de la fin, Juuso Hietanen trouve une belle passe en profondeur pour Jussi Jokinen lancé qui transperce la ligne des quatre Slovaques qui attendaient à l'entrée de leur zone. Hudacek, dans son style peu orthodoxe, tente de jouer le puck de la crosse mais l'attaquant des Panthers de Floride marque son premier but du tournoi (0-4 à 59'45).

Slovaquie Finlande 160515 817Puis c'est Patrik Laine qui se rend compte qu'il n'a pas encore marqué ! En entrée de zone, il prend sa chance du cercle droit et marque d'un tir puissant alors qu'il avait un défenseur en opposition. Il ne restait que 3 secondes de jeu (0-5 à 59'57). Celui qu'on annonce comme probable numéro 2 de la prochaine draft NHL n'a peut-être pas le patinage de Matthews, mais la qualité de son tir est extraordinaire à 18 ans, avec déjà six buts en autant de matches.

Par ailleurs assurée de voir venir la coupe Stanley au pays cet été puisqu'elle a un joueur dans chacune des 4 franchises restantes (Filppula à Tampa Bay, Lehterä à Saint Louis, Määttä à Pittsburg, Donskoi à San José), la Finlande continue son sans-faute dans ce championnat du monde, jusqu'au match tant attendu contre le Canada.

Slovaquie Finlande 160515 485La Slovaquie, visiblement fatiguée, n'avait pas les moyens de lutter et prend un 5-0 comme hier face aux Canadiens. Avec une quatrième défaite consécutive, elle n'est pourtant pas éliminée de la course aux quarts de finale. Mais elle sera contrainte de gagner dans le temps réglementaire contre les Américains lors de son dernier match pour leur passer devant.

Désignés joueurs du match : Pavol Skalicky (Slovaquie, à droite sur la photo) et Mikko Koivu (Finlande)

Commentaires d'après-match :

Zdeno Ciger (entraîneur de la Slovaquie) : "Nous devrons être plus disciplinés contre les États-Unis. Nous avons des blessés. L'équipe américaine doit aussi gagner [pour se qualifier] alors je suis sûr qu'ils seront bien préparés."

Kari Jalonen (entraîneur de la Finlande) : "Je suis vraiment fier de cette équipe et de la manière dont elle joue en ce moment. Ce sera un match différent contre le Canada."

But Jokinen 700 160515 916

 

Slovaquie - Finlande 0-5 (0-0, 0-2, 0-3)
Dimanche 14 mai 2016, 20h15. Yubileyny arena de Saint-Pétersbourg. 5679 spectateurs.
Arbitrage de Linus Ohlund (SUE) et Marc Wiegand (SUI) assistés de Jon Kilian (NOR) et Judson Ritter (USA)
Tirs : Slovaquie 14 (5, 6, 3), Finlande 35 (2, 14, 19)
Pénalités : Slovaquie 8' (0', 4', 4'), Finlande 4' (0', 4', 0')

Récapitulatif du score
0-1 à 31'07 : Koivu assisté de Lindell et Aho (sup. num.)
0-2 à 31'47" : Pihlström assisté de Sallinen et Pokka
0-3 à 46'46" : Barkov assisté de Hietanen et Jaakola (pénalité différée)
0-4 à 59'45" : Jokinen assisté de Hietanen et Barkov (sup. num.)
0-5 à 59'57" : Laine assisté de Barkov


Slovaquie

Attaquants :
Tomas Jurco (-3) – Martin Reway (A, -1) – Martin Bakos (-1)
Libor Hudacek (2') – Patrik Lusnak – Vladimir Dravecky (2')
Marek Bartanus – Peter Cehlarik – Pavol Skalicky
Marko Dano (-2) – Tomas Marcinko (-2)

Défenseurs :
Andrej Sekera (C) – Martin Marincin (2')
Ivan Svarny (2', -2) – Andrej Mezsaros (-2)
Juraj Mikus (-1) – Dominik Granak (A, -1)

Gardien :
Julius Hudacek

Remplaçant : Branislav Konrad (G). Blessés ou malades : Christian Jaros, Tomas Hrnka, Michal Sersen, Marek Viedensky, Andrej Stastny.

Finlande

Attaquants :
Mikael Granlund - Mikko Koivu (C, +1, 2') - Leo Komarov (+1)
Patrik Laine (+2) - Alexander Barkov (+2) - Jussi Jokinen (A, +1)
Mika Pyörälä - Jarno Koskiranta - Sebastian Aho
Antti Pihlström (+1) - Tomi Sallinen (+1) - Mikko Rantanen (+1)

Défenseurs :
Ville Pokka (+1) - Esa Lindell (+1)
Topi Jaakola (+2) - Juuso Hietanen (+2)
Atte Ohtamaa - Lasse Kukkonen (A)
Tommi Kivisto

Gardien :
Juuse Saros

Remplaçants : Mikko Koskinen (G), Jani Lajunen. Réservistes : Niklas Bäckström (G), Anssi Salmela, Teemu Pulkkinen.

Slovaquie Finlande 700 160515 371

Slovaquie Finlande 700 160515 641