Danemark - Kazakhstan (Mondiaux 2016, groupe A)

Déjà relégué, le Kazakhstan peut-il finir dignement le tournoi ? S'il battait le Danemark, il laisserait une chance à la Lettonie et augmenterait celles de la Suisse.

La perspective semble d'autant moins probable que le Kazakhstan a laissé son gardien titulaire Kolesnik en tribune, de même que tous ses joueurs un peu diminués, comme le capitaine Roman Starchenko ou le défenseur Roman Savchenko. Difficile dans ces conditions de rivaliser avec des Danois motivés par la perspective d'un quart de finale.

KRASNOSLOBODTSEV Vadim 140511 220Markus Lauridsen continue de jouer avec une crosse cassée, mais le Kazakhstan ne fait rien de cette première pénalité. Quand Lobanov sort 2'+2' pour crosse haute, le jeu de puissance danois est bien plus actif. Après un gros travail de Lars Eller pour gagner une mise au jeu et ressortir le palet, le slap axial de Markus Lauridsen entre à mi-hauteur dans une cage bien masquée par l'écran de Morten Poulsen (1-0, 08'56").

La ligne nord-américaine est étrangement absente des débats. La réaction du Kazakhstan vient de la deuxième ligne, ainsi que de Vadim Krasnoslobotsev qui tire sur la transversale. Pire encore pour les naturalisés, ils ne se montrent que par des passages en prison de Boyd et Bochenski. Des passages raccourcis car le Danemark marque à chaque fois. Le second gardien Pavel Poluektov ferme mal les jambières sur un tir de Jannik Hansen, puis voit un lancer ouvert de Nicklas Jensen passer au-dessus de sa botte gauche (3-0, 17'50").

À la pause, Poluektov sera logiquement remplacé par Dmitri Malgin, qui débute en championnat du monde (le titulaire Kolesnik ayant été laissé en tribune). Le premier tir auquel Malgin fait face, signé Eller, frappe son poteau !

ELLER Lars 100516 436Les Nord-Américains se croient-ils déjà en vacances et ont-ils abandonné leur pays d'adoption ? Pas tout à fait. Une longue passe de Brandon Bochenski envoie en échappée Nigel Dawes qui tire entre les bottes de Dahm puis percute le poteau et déplace la cage, dans cet ordre. Le but est donc validé (3-1, 23'57").

Pour autant, il n'y aura pas d'incroyable retour des joueurs d'Asie centrale. Le powerplay danois n'a jamais été aussi efficace que ce soir et fait mouche une quatrième fois : Nikolaj Ehlers trouve la lucarne la plus parfaite qui soit (4-1, 29'53"). Avec un écart de trois buts, le match est plié, et le Danemark se permet de faire mieux tourner son banc en augmentant le temps de jeu de sa quatrième ligne.

Le Danemark doit espérer que la Suisse ne batte pas les Tchèques dans le temps réglementaire demain, et il pourra alors jouer le deuxième quart de finale de son histoire après 2010, face au vainqueur de Canada-Finlande. Il aura même deux jours complets de repos pour s'y préparer.

Désignés joueurs du match : Morten Poulsen pour le Danemark et Nigel Dawes pour le Kazakhstan.

Désignés meilleurs joueurs du Kazakhstan dans le tournoi : Vitali Kolesnik, Roman Savchenko et Nigel Dawes.

Commentaires d'après-match

Andrei Nazarov (entraîneur du Kazakhstan) : "Pour nous, ce match était sans enjeu. Nous avons fait jouer les jeunes. Vous savez, l'an dernier, Poluektov a obtenu le prix de meilleur gardien de la division I A. D'un point de vue humain, il aurait été anormal de ne pas lui donner une chance. Rien de grave. Il est jeune, ça viendra."

 

Danemark - Kazakhstan 4-1 (3-0, 1-1, 0-0)
Lundi 16 mai 2016 à 20h15 au Palais de glace VTB de Moscou. 7097 spectateurs.
Arbitrage de Peter Gebei (HON) et Jozef Kubus (SVK) assistés de Vit Lederer (TCH) et Peter Gefcik (SVK).
Pénalités : Danemark 2' (2', 0', 0') ; Kazakhstan 12' (8', 4', 0').
Tirs : Danemark 20 (13, 13, 2) ; Kazakhstan 1 (4, 11, 2).

Évolution du score :
1-0 à 08'56" : M. Lauridsen assisté d'Eller et Hansen (sup. num.)
2-0 à 16'46" : Hansen assisté de Storm (sup. num.)
3-0 à 17'50" : Nicklas Jensen assisté de Storm (sup. num.)
3-1 à 23'57" : Dawes assisté de Bochenski et Lipin
4-1 à 29'53" : Ehlers assisté de M. Lauridsen (sup. num.)


Danemark

Attaquants :
Nikolaj Ehlers (-1) - Lars Eller (-1) - Jannik Hansen (-1)
Frederik Storm - Morten Madsen (A) - Nicklas Jensen
Morten Poulsen - Morten Green (C) - Mads Christensen
Patrick Bjorkstrand - Kirill Starkov - Mathias Bau

Défenseurs :
Daniel Nielsen (A, -1) - Markus Lauridsen (2')
Nicholas Jensen - Oliver Lauridsen (-1)
Mads Bødker - Stefan Lassen
Emil Kristensen

Gardien :
Sebastian Dahm

Remplaçant : Georg Sorensen (G), Mikkel Aagaard. En réserve : Simon Nielsen (G, commotion), Jesper B. Jensen (D, commotion), Mathias From (A).

Kazakhstan

Attaquants :
Nigel Dawes (A, +1) - Dustin Boyd (+1, 2') - Brandon Bochenski (A, +1, 2')
Aleksandr Shin - Nikita Ivanov - Evgeni Rymarev
Vladimir Markelov - Ilya Solaryov - Vadim Krasnoslobodtsev
Mikhail Panshin - Dmitri Grents

Défenseurs :
Maksim Semyonov (C) - Vyacheslav Tryasunov
Aleksandr Lipin (+1, 2') - Artemi Lakiza (2')
Andrei Korabeinikov - Ilya Lobanov (+1, 4')
Daniar Kairov

Gardien :
Pavel Poluetkov

Remplaçant : Dmitri Malgin (G). En tribune : Vitali Kolesnik (G), Roman Savchenko (D), Maksim Khudyakov (A, blessé), Konstantin Pushkaryov, Roman Starchenko.