Les Américains, un point c'est tout

C'est un véritable huitième de finale qui oppose Slovaques et Américains pour cette dernière journée. À la surprise générale, John Hynes choisit de faire confiance à Keith Kinkaid dans les cages, malgré ses 85% d'arrêts dans le tournoi. Il réunit en outre la "CCM line" de l'université du Michigan en ré-alignant Kyle Connor aux côtés de JT Compher et Tyler Motte. En face, la Slovaquie doit se passer de trois joueurs blessés : Michal Sersen, Andrej Stastny et Tomas Hrnka.

Etats Unis Slovaquie 700 160517 009Réalisme slovaque

La tension est palpable en début de partie. Petit rythme, beaucoup de contacts et un léger avantage américain. À ce petit jeu, Lusnak prend une charge sévère et reste allongé sur la glace. Les officiels n'ont rien vu et l'Américain échappe à la sanction. Le jeu s'arrête à nouveau quelques instants plus tard, Hudacek demandant une pause pour un problème avec son casque. 

Etats Unis Slovaquie 160517 020Le gardien ne s'en est visiblement pas remis : il sort loin de son but jouer à la crosse, rate son coup et les États-Unis ont une cage ouverte. Le portier revient déséspérément et sauve son erreur, bloquant aussi un tir de la bleue...

Il faut attendre la septième minute pour le premier tir slovaque, de loin, repoussé de la plaque par Kinkaid. La défense américaine ne fait pas semblant : Cehlarik prend un train à pleine vitesse et reste au sol, lui aussi sonné. Toujours pas de pénalité...

Les Slovaques réagissent avec un nouveau tir et des tentatives de mises en échec. Cependant, Larkin déborde et remise sur Wideman dans l'axe qui se heurte à Hudacek. Le jeu s'anime. Sur un contre slovaque, Skalicky contourne la cage et trouve Dravecky au poteau. Kinkaid a suivi.

L'essentiel de la possession revient malgré tout aux joueurs à la banière étoilée. Et les occasions tranchantes, à leur adversaire ! Kinkaid, bien collé à son poteau, en sauve deux coup sur coup. Puis, il s'en sort bien sur un palet flottant, gêné par son défenseur. Hudacek, à l'opposée, réplique du bout de la botte sur un tir de la bleue de Murphy.

La défense américaine parait à la peine à la relance. Murphy perd un duel dans la bande et Compher le palet. Viedensky écarte sur Jaros, qui fusille Kinkaid du cercle, avec Cehlarik en écran (0-1). Ce but à moins de deux minutes de la pause leur permet de virer en tête.

Etats Unis Slovaquie 700 160517 130

Egalisation et indiscipline

La Slovaquie reprend bien le deuxième tiers-temps. Les États-Unis peinent à enchaîner les passes et se montrent incapables de s'installer en zone offensive. Pire, Nelson assène une mise en échec maladroite et concède deux minutes pour retenir. Il y a le feu dans la défense. Kinkaid réalise deux miracles et les Slovaques manquent de réalisme sur les rebonds. Granak commet un accrocher à la dernière seconde, qui renverse la supériorité. Matthews et Nelson du cercle, Wideman avec déviation de Maroon : Hudacek ne craque pas. Il reste une seconde et le tir de Warsofsky transperce la défense, dévié en route et tombe sur Nelson qui marque. La vidéo semble montrer qu'il le marque du patin. Est-ce volontaire ? Les arbitres estiment que non et le score passe donc à 1-1.

Etats Unis Slovaquie 160517 039Soulagés, les États-Unis ? Pas vraiment, puisque Wideman se rend coupable d'une charge dans le dos complètement inutile. La Slovaquie n'en fait quelque chose que dans les dernières secondes, avec un tir de Meszaros sorti par Kinkaid. Une bonne défense donc, qui doit s'employer à nouveau sur une faute de Vatrano en attaque, là aussi inutile. On cherche encore Meszaros à la bleue. Lusnak gêne bien Kinkaid, qui sauve assis sur la glace.

Malgré ces occasions, la Slovaquie paraît décliner au fil des minutes et subit de plus en plus le jeu. Une bonne action Foligno-Vatrano derrière la cage termine devant Hudacek, où Matthews dévie à bout portant. Le gardien ne laisse pas de rebond. Le tiers se termine sur une pénalité de Foligno et un 1-1 qui laisse présager un dernier tiers crispé.

Etats Unis Slovaquie 700 160517 330

Un point, c'est tout

But Etats Unis 160517 284Le reliquat de pénalité ne donne rien mais la Slovaquie a pris les commandes du jeu et continue à tester Kinkaid de loin. De l'autre côté, Hudacek ne rassure guère, cafouillant un tir de Wideman de la bleue et paraissant perdu sur le rebond... Le palet reste en attaque et, dans la continuité, Foligno travaille derrière le but, sort et tire. Palet contré, le capitaine de Columbus parvient à pousser la rondelle au fond pour un but de raccroc (2-1).

La Slovaquie paraît manquer de jus, mais Libor Hudacek trouve quand même une bonne position plein axe et Kinkaid doit monter son bouclier. Elle exploite bien les erreurs adverses : Réway s'infiltre et pousse Hanifin à la faute. Marincin dévie un tir de Sekera au ras du poteau pour la seule occasion slovaque, qui présente trop de déchet dans son jeu de passe.

À peine revenus au complet, les États-Unis marquent d'un tir dans l'axe, mais le but est refusé car un attaquant était dans la zone du gardien. Les actions près de la cage d'Hudacek se multiplient et Foligno frôle le troisième but à son tour.

But victoire Slovaquie 160517 424Ce temps fort se termine étrangement. La Slovaquie gagne une mise au jeu et file à l'opposée. Le palet est remis à la bleue et le tir est dévié deux fois en route. Kinkaid ne peut rien faire (2-2).

La tension monte et Sekera laisse traîner la jambe sur une montée de Comphe : deux minutes, à cinq minutes de la sirène, pour ce très mauvais geste. Le jeu de puissance se montre poussif. Hinostroza perd même le palet dans son camp et Dano, seul entre les cercles, rate le cadre !

La Slovaquie doit gagner dans le temps réglementaire et Hudacek appelle son banc. Kinkaid sauve devant Lusnak et son homologue sort, à une minute de la fin. La Slovaquie gagne la mise au jeu, Kinkaid repousse le tir de Réway et Hendricks concède un dégagement interdit. 2-2, les États-Unis sont en quarts de finale !

Du coup, le manque d'engagement en prolongation est criant. Dano déborde et attaque la cage, parvenant à feinter Kinkaid pour un but quasi inutile (2-3). La Slovaquie a sa victoire et entend son hymne, mais la tristesse est palpable...

Désignés joueurs du match : Tyler Motte (États-Unis) et Julius Hudacek (Slovaquie)

Etats Unis Slovaquie 700 160517 360

Commentaires d'après-match :

Etats Unis Slovaquie 160517 405Connor Murphy (défenseur des États-Unis) : "Nous voulions gagner, car nous ne savions pas qu'un point suffisait. On nous l'a dit à la dernière minute de jeu, et de faire en sorte qu'ils ne marquent pas. Il nous faudra être bien meilleurs en quarts. Nous avons encore pris trop de pénalités, c'est un problème, mais notre jeu en infériorité a été bon, a bloqué des tirs. En supériorité, nous avons créé quelques chances. Les Tchèques en quarts, nous les connaissons bien, nous les avons battus l'an dernier pour le bronze. C'est une équipe rapide, qui joue par à-coups et qui a de l'expérience. Cela aurait été difficile contre la Russie chez elle, mais de toute façon, pour être champion, il faut battre les meilleurs. Notre problème jusque là, c'est que nous avons du mal à rester constant sur soixante minutes. Nous sommes rapides, techniques mais il faut jouer de la bonne manière et ne pas laisser des chances à l'adversaire. Contre l'Allemagne, c'était frustrant, mais dans ce tournoi, vous pouvez encore continuer en perdant un ou deux matchs. Nous sommes encore en phase d'apprentissage avec une équipe très jeune, qui doit comprendre qu'il faut jouer à fond tout le match. Moscou ou Saint-Pétersbourg, peu importe, c'est du plaisir dans toutes les patinoires."

John Hynes (entraîneur des États-Unis) : "Le match a été très disputé, intense. Nous en sortons heureusement avec un point qui suffit. Bravo à la Slovaquie qui a été très difficile à jouer. Aujourd'hui, comme pour les quarts, c'était un match à élimination directe. Il faudra être combatif, attentif, discipliné pour trouver la clé. Matthews ? Nous l'avons déplacé avec Larkin à l'aile pour plus de production à cinq contre cinq dans notre équipe. Il continue d'être un joueur-clé pour nous, il l'a montré ce soir."

Zdeno Ciger (entraîneur de la Slovaquie) : "Après quatre défaites de suite et beaucoup de problèmes, je suis content de cette victoire, de la discipline et d'avoir joué sérieusement soixante minutes. Nous voulions gagner, montrer que nous sommes du niveau du top-6. Une nouvelle génération arrive et il faudra s'appuyer sur ce match pour construire."

Etats Unis Slovaquie 160517 325

États-Unis - Slovaquie 2-3 après prolongation (0-1, 1-0, 1-1, 0-1)
Mardi 17 mai 2016, 12h15. Yubileiny arena de Saint-Pétersbourg. 5080 spectateurs.
Arbitrage de Antonin Jerabek (TCH) et Maxim Sidorenko (BLR) assistés de Gleb Lazarev (RUS) et Sakari Suominen (FIN).
Tirs : États-Unis 25 (11, 6, 8, 0), Slovaquie 30 (7, 9, 13, 1)
Pénalités : États-Unis 10' (0', 8', 2'), Slovaquie 4' (0', 2', 2')

Récapitulatif du score
0-1 à 18'39" : Jaros assisté de Viedensky
1-1 à 27'15" : Nelson assisté de Warsofsky et Vatrano (sup. num.)
2-1 à 42'53" : Foligno assisté de Larkin
2-2 à 52'14" : Skalicky assisté de Marcinko et Granak
2-3 à 60'59" : Dano assisté de Svarny et Meszaros

Etats Unis Slovaquie 160517 306

États-Unis

Attaquants :
Dylan Larkin (+1) - Auston Matthews (+1) - Nick Foligno (+1, 2')
Frank Vatrano (-1, 2') - Brock Nelson (-2, 2') - Vincent Hinostroza (-2)
Kyle Connor (-1) - JT Compher (-1) - Tyler Motte (-1)
Patrick Maroon - Matt Hendricks (C) - Hudson Fasching
Miles Wood

Défenseurs :
Chris Wideman (+1, 2') - Noah Hanifin
Connor Murphy (A, -1) - Jake McCabe (-1)
Brady Skjei (-2) - David Warsofsky (-1)
Steven Santini

Gardien :
Keith Kinkaid

Remplaçant : Mike Condon (G). Réservistes : Jordan Schroeder (A), Thatcher Demko (G)

Etats Unis Slovaquie 160517 268

Slovaquie

Attaquants :
Libor Hudacek (+1) - Marek Viedensky (+1) - Tomas Jurco (+1)
Patrik Lusnak - Martin Réway (A) - Martin Bakos
Pavol Skalicky - Tomas Marcinko - Vladimir Dravecky
Marek Bartanus - Marko Dano (+1) - Peter Cehlarik (+1)

Défenseurs :
Andrej Sekera (C, +1, 2') - Martin Marincin (+1)
Ivan Svarny (+1) - Andrej Mezsaros
Juraj Mikus - Dominik Granak (+1, 2')
Christian Jaros

Gardien :
Julius Hudacek

Remplaçant : Branislav Konrad (G). Blessés : Michal Sersen (D, jambe cassée), Andrej Stastny (A, muscle pectoral déchiré), Tomas Hrnka (A)