La Finlande en démonstration

C'est le choc que tout le monde attend depuis le début du Mondial. Il est à guichets fermés, et oppose les deux formations qui ont le plus impressionné sur les six premiers matchs. Le gagnant remporte le groupe B et recevra le Danemark en quarts. Le perdant jouera le perdant de Russie-Suède...

Partie d'échecs

Canada Finlande 160517 1170Le Canada prend les choses en main d'entrée, travaillant fort dans les bandes et poussant la Finlande à reculer. Hall obtient rapidement une occasion en semi-échappée, sans réussite. Koskinen a déjà du travail car les joueurs de Bill Peters attaquent la cage.

La Finlande met bien cinq minutes à sortir de sa boîte, obtenant même une bonne chance de Pyörälä, hors cadre. Une action qui déclenche un temps fort, marqué notamment par un tir puissant de Laine plein axe, repoussé de la botte par Talbot. La Finlande répond physiquement, avec des mises en échec appuyées.

Les minutes défilent et les deux gardiens n'ont que de rares arrêts à faire sur des tirs de loin. Les duels sont féroces, mais aucune équipe ne laisse le moindre pouce de terrain. À la douzième minute, Laine profite d'un tout petit espace pour s'infiltrer entre deux défenseurs et se présenter seul devant Talbot. Le grand espoir finlandais manque le cadre !

Le Canada se montre très agressif autour du but et Brassard finit même par être sanctionné en approchant trop près Koskinen qui avait gelé le palet. Les joueurs de Kari Jalonen bénéficient donc de la première supériorité numérique. La défense verrouille les zones dangereuses et ne concède guère d'occasions. Talbot se montre en revanche intraitable sur un tir de Koskiranta de près et tient le score. On a l'impression d'assister à un duel d'échecs, chacun plaçant ses pions méthodiquement pour contrer les mouvements de l'autre.

À quelques secondes de la pause, Marchand sort pour une faute dans la neutre. Talbot doit rapidement sauver une occasion finlandaise, puis deux tirs au buzzer.

Canada Finlande 700 160517 1290

Tornade finlandaise

Cette rencontre tactique ne s'ouvre pas plus en début de deuxième tiers. Après avoir tué la pénalité de Marchand, le Canada porte bien le palet en zone offensive, mais reste cantonné aux extérieurs. Le placement des Lions laisse bien peu d'espaces.

But Finlande 160517 1378Un gros travail de Rantanen derrière la cage décante la situation. Il sort du coin et trouve Tommi Kivistö à la bleue : l'arrière tire ras glace et Talbot laisse filer entre les jambes, peutêtre perturbé par le passage de Pihlström devant lui (0-1). Kivistö n'avait marqué qu'un but en soixante matchs de KHL, et celui de ce soir vaut cher !

La réaction d'orgueil des Canadiens ne tarde pas. O'Reilly gagne un duel dans le coin et trouve Perry entre les cercles, qui fait briller Koskinen. Malheureusement pour eux, sur la présence suivante, McDavid commet un faire trébucher qui n'échappe pas aux arbitres. La Finlande joue sur la largeur, sans réussir à faire bouger suffisamment la défense, et l'attaquant d'Edmonton revient au jeu.

L'opposition entre les deux favoris ne s'ouvre toujours pas. Cela patine vite et fort, les mises en échec sont rugueuses mais correctes. Pas comme le petit coup de Perry sur Laine, que les officiels ne voient pas. Le prodige rentre au banc en grimaçant. À quatre minutes de la pause, Komarov s'avance et expédie une mine du cercle. Le palet passe sous le bras de Talbot, qui le freine mais ne le bloque pas. Le disque vient mourir juste derrière la ligne (0-2, photo).

But Finlande 700 160517 1475

La Finlande continue sa démonstration défensive comme offensive. Pyörälä intercepte une passe dans la neutre et démarre en deux-contre-un. Il centre entre les jambes du défenseur vers Sebastian Aho qui tire sur la botte. Pyörälä trouve le rebond et assomme le Canada (0-3). Fin du tiers sur ce net avantage pour les Lions, impressionnants de solidité et particulièrement opportunistes !

Cerise sur le gâteau

Canada Finlande 160517 1201Bill Peters réduit son banc pour la troisième période : Max Domi n'aura joué que cinq présences dans le match (présent sur deux buts...) et Sam Reinhart, à peine aligné jusque là, jouera un peu plus en troisième. Côté finlandais, Lasse Kukkonen, à peine revenu de blessure, ne joue plus.

Le match paraît déjà plié, mais le Canada ne lâche rien et prend d'assaut la cage de Koskinen. Et encaisse donc un but en contre... Talbot maîtrise mal un tir de l'aile signé Pÿorälä et laisse un énorme rebond dans l'axe. Koskiranta ne se pose aucune question et reprend pleine puissance (4-0).

La Finlande déroule son jeu et les joueurs de Bill Peters ont le mérite de ne pas abandonner. Reinhart percute et Koskinen peine à contrôler le rebond, qui est dégagé. Idem sur une chance de Hall à bout portant. Une pénalité contre Koivu accentue ce temps fort.

La défense frustre l'offensive à la feuille d'érable : un modèle du genre. Cette frustration éclate en fin de supériorité en échauffourée devant la cage et Pihlström et Scheifele finissent sur le banc des punis. Les Canadiens laissent transparaitre des mauvaises attitudes : tir après le coup de sifflet, mauvaise charge de Gallagher... Frustration, pas de doute !

Le jeu de puissance finlandais frôle le cinquième but. Cody Ceci perd un palet et Laine le reçoit devant la cage. Talbot sauve de la botte. Après une ultime pénalité de Perry, le Canada rend les armes et le public salue la prestation finlandaise.

Canada Finlande 700 160517 1499

Les joueurs de Kari Jalonen sortent donc grands vainqueurs du choc. Physiques, bien placés, attentifs, disciplinés, ils présentent une combinaison jeunesse/expérience parfaitement équilibrée. Ils ont fait voler en éclats une équipe canadienne qui n'a trouvé aucune solution concrète pour imposer son jeu. Les Lions, en quête de triplé après les titres U18 et U20, s'annoncent redoutables...

Le record de victoires consécutives s'arrête donc ce soir : le Canada en reste à quinze.

Désignés joueurs du match : Brendan Gallagher (Canada) et Mikko Koskinen (Finlande)

Commentaires d'après-match

Canada Finlande 160517 1318Matt Duchene (attaquant du Canada) : "Un bon match à jouer, nous avons bien dominé les premières minutes. Leur gardien a été leur meilleur joueur. C'est une bonne expérience, de l'adversité qui nous aidera pour les tours à élimination. Ils ont bien défendu à cinq derrière et nous espérions marquer pour ouvrir le match, mais nous n'avons pas réussi. Puis, nous commençons le troisième en dominant trois présences et ils marquent en contre. Il faut se servir de cela comme motivation. Nous avons fait beaucoup de bonnes choses ce soir. Eux ont été excellents et leur plan de match a très bien marché. Laine ? Un grand joueur, il déborde de talent."

Bill Peters (entraineur du Canada) : "Tout le mérite revient à la Finlande, qui a très bien joué ce soir. Nous, nous allons traverser un peu d'adversité et il y aura beaucoup de vidéos avec le staff sur notre jeu et sur la Suède pour préparer le match de jeudi soir. Travailler sur notre jeu reste le plus important car il y a beaucoup à faire. Nous avons pris trop de pénalités et nous devons gagner en concentration : jouer en infériorité nous a coûté en énergie face à leur excellent jeu de puissance. Cela a eu un impact sur le reste du match. Il ne faut pas cibler Talbot, car il y a 22 joueurs sur la glace qui doivent être meilleurs. Nous verrons cela à la vidéo. Le jour de repos va nous faire du bien, physiquement et mentalement."

Alexander Barkov (attaquant de la Finlande) : "Notre gardien a été énorme pour nous et nous avons très bien joué défensivement. Les dix premières minutes ont été difficiles et il nous a vraiment sauvé la mise. En deuxième période, le deuxième but change le match. Nous avons cru en nous et bien joué en équipe après cela. C'était un gros défi face à une équipe invaincue et nous sommes maintenant sûrs de pouvoir battre n'importe qui."

Kari Jalonen (entraîneur de la Finlande) : "Un très bon match de hockey, solide en défense et réaliste en attaque. Les joueurs se sont sacrifiés tout le match, ce travail a été la clé de la partie. Koskinen a été exceptionnel aujourd'hui."

Canada Finlande 160517 1387

Canada - Finlande 0-4 (0-0, 0-3, 0-1)
Mardi 17 mai 2016, 20h15. Yubileiny arena de Saint-Pétersbourg. 5890 spectateurs.
Arbitrage de Roman Gofman (RUS) et Tobias Wehrli (SUI) assistés de Miroslav Lhotsky (TCH) et Judson Ritter (USA)
Tirs : Canada 21 (8, 5, 8), Finlande 19 (5, 7, 7)
Pénalités : Canada 12' (0', 8', 4'), Finlande 4' (0', 2', 2')

Récapitulatif du score
0-1 à 26'10" : Kivistö assisté de Rantanen
0-2 à 36'03" : Komarov assisté de Granlund
0-3 à 38'50" : Pyörälä assisté de Aho
0-4 à 42'32" : Koskiranta assisté de Pyörälä
 

Canada

Attaquants :
Taylor Hall (-1) - Connor McDavid (-1, 2') - Matt Duchene (A, -1)
Corey Perry (C, -1, 2') - Ryan O'Reilly (A, -1) - Brendan Gallagher (-1, 2')
Brad Marchand (2') - Mark Scheifele (2') - Mark Stone
Boone Jenner (-2) - Derick Brassard (2', -2) - Max Domi (-2)
Sam Reinhart (-1)

Défenseurs :
Morgan Rielly - Chris Tanev
Ryan Ellis (-2) - Ryan Murray (-2)
Cody Ceci (-2) - Mike Matheson (-2)
Matt Dumba

Gardien :
Cam Talbot

Remplaçant : Calvin Pickard (G). Réserviste : Ben Hutton.

Finlande

Attaquants :
Mika Pyörälä (+2) - Jarno Koskiranta (+2) - Sebastian Aho (+2)
Mikael Granlund (+1) - Mikko Koivu (C, +1, 2') - Leo Komarov (+1)
Patrik Laine - Alexander Barkov - Jussi Jokinen (A)
Antti Pihlström (+1) - Tomi Sallinen (+1) - Mikko Rantanen (+1)

Défenseurs :
Ville Pokka - Esa Lindell
Topi Jaakola (A) - Juuso Hietanen
Lasse Kukkonen (+1) - Atte Ohtamaa (+4)
Tommi Kivisto (+3)

Gardien :
Mikko Koskinen

Remplaçants : Juuse Saros (G), Jani Lajunen (A). Réservistes : Anssi Salmela (D), Niklas Bäckström (G), Teemu Pulkkinen (A).